Arrêter de fumer

Présentation

Arrêter de fumer ou le sevrage tabagique peut être immédiat ou progressif, volontaire ou par recommandation médicale, spontané ou effectué avec une aide extérieure. Dans tous les cas, la probabilité de réussite dépend fortement de la motivation elle-même du fumeur et du niveau de dépendance. Il reste une action difficile au risque de récidive très élevé.

Arrêter de fumer ou sevrage tabagique
Arrêter de fumer ou sevrage tabagique : les raisons et techniques à adopter

Selon les statistiques, on compte aujourd’hui un milliard de fumeurs dans le monde, dont une moyenne de 66 % d’entre eux souhaiteraient pouvoir arrêter de fumer.

Raisons pour arrêter de fumer

Les raisons qui peuvent et devraient pousser les fumeurs à un sevrage tabagique sont multiples.

– risque ou aggravation de maladies respiratoires, telles que pneumonie, asthme, syndrome d’apnée du sommeil ou encore une broncho-pneumopathie obstructive, qui est une pathologie des poumons se caractérisant par une obstruction progressive des voies respiratoires ;
– risque cardiovasculaire, dont un AVC ou un anévrisme aortique ;
– risque de cancers notamment des tissus de la voie respiratoire mais également du sein, du col de l’utérus, de la vessie, du pancréas, des reins ;
– risque ou aggravation des maladies du tube digestif, telle qu’une hépatite, maladie du pancréas, œsophagite, ou encore une maladie de Crohn qui est une inflammation chronique de tout le tube digestif allant de la bouche à l’anus ;
– malformation utérine ou autre pathologie en cas de grossesse ;
– risque d’anosmie ou perte de l’odorat et d’agueusie ou perte du sens du goût ;
– perte des dents et des ongles.

Conséquences d’un sevrage tabagique

L’un des plus grands avantages d’arrêter de fumer est bien sûr une bonne santé.

– diminution du risque de maladies dangereuses et mortelles dont le cancer, et les maladies cardiovasculaires ;
– les ongles jaunis et le teint retrouveront leur éclat ;
– un meilleur odorat et une haleine fraîche ;
– une libération vis à vis de l’addiction ;
– l’espérance de vie peut accroître de 10 ans.

Les quelques jours voire semaines qui suivent l’arrêt du tabac peuvent s’accompagner de certains désagréments.

– gencive plus sensible ;
– dépression et somnolence ;
– toux ;
– sensation de faim.

Une prise de poids due essentiellement à un changement au niveau de la flore intestinale survient dans certains cas.

Traitements pour arrêter de fumer

Les traitements médicamenteux et thérapeutiques se révèlent être les plus efficaces et les plus préconisés en matière de sevrage tabagique :
– utilisation de substituts nicotiniques vendus sous forme de gommes à mâcher, de comprimés, de timbres autocollants transdermiques, ou d’inhalateurs ;
– utilisation de placebos ;
– utilisation de la cystine (1) dont les effets, selon certaines études, seraient plus efficaces que le recours au placebo et aux substituts à la nicotine (2) ;
des études portant sur les utilisations de Bupropion (3) et de Varénicline (4) ont démontré une efficacité de ces deux produits dans le sevrage du tabagisme. Ils ne sont, toutefois, conseillés que sur stricte suivi médical, en particulier la Varénicline, du fait des graves effets secondaires qu’ils peuvent engendrer ;
– une psychothérapie cognitivo-comportementale notamment pour les femmes enceintes (5) afin de limiter les risques d’effets secondaires.

Référence :

(1) West R, Zatonski W, Cedzynska M et al. « Placebo-controlled trial of cytisine for smoking cessation », N Engl J Med. 2011;365:1193-120.
(2) Walker N, Howe C, Glover M et al., « Cytisine versus nicotine for smoking cessation. », N Engl J Med, 2014 ; 371:2353-2362.
(3) Hughes JR, Stead LF, Lancaster T. « Antidepressants for smoking cessation », Cochrane Database Syst Rev. 2007; (1) : CD000031PMID17253443
(4) Nides M, Oncken C, Gonzales D, Reeves K et al., « Smoking Cessation With Varenicline, a Selective 42 Nicotinic Receptor Partial Agonist. Results From a 7-Week, Randomized, Placebo- and Bupropion-Controlled Trial With 1-Year Follow-up », Varenicline Study Group, Arch Intern Med. 2006 ; 166:1561-1568.
(5) Lai DTC, Cahill K, Qin Y, Tang JL, « Motivational interviewing for smoking cessation », Cochrane Database Syst Rev, No 1,‎ 2010, CD006936.