Asthme

Présentation de l’asthme

L’asthme est une pathologie des voies respiratoires qui se traduit par des gênes à respirer notamment à l’inspiration. Il s’agit d’une maladie chronique qui se manifeste par crises entre lesquelles la respiration revient à la normale. Certains cas d’asthme ont, cependant, montré la permanence de la difficulté respiratoire, devenant alors un obstacle dans la pratique des tâches quotidiennes.

Asthme
Asthme : pathologie des voies respiratoires

L’on distingue trois types :

– l’asthme allergique qui se manifeste après inhalation d’allergène ; une hyper-réactivité bronchique se déclenche alors, causant l’obstruction aiguë et soudaine des voies aériennes et la contraction des muscles des bronches. Ce qui entrave la sortie du dioxyde de carbone et l’entrée d’oxygène dans le sang. Si le sujet est souvent et régulièrement exposé à l’allergène, le problème peut devenir chronique. Suivant le degré de la crise, ce type peut être mortel.
– l’asthme chronique qui est due à une chronique hyper-réactivité bronchique ; dans ce cas, la réaction au niveau des bronches n’est pas due à un antigène mais plutôt à une installation lente, progressive et parfois subtile de l’inflammation.
– l’asthme à l’effort qui se manifeste lors d’une activité physique sollicitant les voies respiratoires ou entravant le fonctionnement normal des bronches. Il peut, également, être dû au stress.

Causes de l’asthme

Ce trouble de la respiration est particulièrement dû à une réaction allergique des voies respiratoires, mais d’autres causes ne sont pas à écarter.

– allergène contenu dans l’air du type pollen, poussière, acariens et poils d’animaux ;
– polluants atmosphériques dont l’oxyde d’azote et les Composés Organiques Volatils ;
– produits industriels de mauvaise qualité ;
– le tabac ;
– allergie alimentaire ;
– intolérance à certains médicaments ;
– une pathologie des voies respiratoires ;
– une activité physique du type cardio-training ;
– le stress et les émotions importantes ;
– la prise de paracétamol lors du premier trimestre de la grossesse peut plus tard causer une maladie respiratoire à l’enfant ;
– l’hérédité.

Symptômes de l’asthme

Une crise se manifeste plus ou moins de la même manière mais à des degrés différents.

– toux sèches chroniques ou nocturnes ;
– douleur à la poitrine ;
– dyspnée ou difficulté à respirer ;
– irrégularité de la fréquence respiratoire ;
– sibilance ou sifflement respiratoire qui apparait à l’expiration ;
– tachycardie ou accélération du rythme cardiaque ;
– tirage à l’inspiration si la crise est grave ;
– hypoxémie ou baisse de la teneur en oxygène du sang ;
– hypotension artérielle ;
– coma en cas de crise grave.

Traitements de l’asthme

Le traitement se fait en fonction de sa gravité.

– le traitement par broncho-dilatateurs à action rapide du type terbutaline ou salbutamol dont la Ventoline se fait pour soulager les crises au quotidien ;
– si la consommation annuelle de broncho-dilatateur dépasse un aérosol doseur, il faut passer au traitement de fond par broncho-dilatateurs à action longue ;
– si la prise de broncho-dilatateur ne produit aucun effet, il s’agit d’un asthme aigu grave nécessitant une hospitalisation immédiate ;
– des études ont montré qu’une corticothérapie continue et à faible dose est un traitement de fond efficace des cas d’asthme léger mais persistant avec plus de deux crises par semaine (1) ;
– d’autres études soulignent l’importance des éducations thérapeutiques (2) pour aider le patient à mieux comprendre l’asthme et à mieux gérer ses crises (3);
– le traitement de l’asthme devra, en outre, tenir compte et traiter les éventuels comorbidités, tels que rhinites, obésité, polypose-nasale et autres, pouvant être à l’origine de la maladie (4).

Références :

(1) Chanez P., J. De Blic, et al., « Caractéristiques de l’asthme léger : signes cliniques et traitements médicamenteux. », Revue des Maladies Respiratoires, 2006, Doi : RMR-12-2006-23-6-0761-8425-101019-20064187.
(2) Demoly P., Jaffuel D., Michel FB, Godard P., « Asthme : diagnostic et traitement. », AKOS, Traité de Médecine, 6-0770, 1998.
(3) World Health Organization – Regional Office for Europe, « Therapeutic patient education : continuing education programmes for health care providers in the field of prevention of chronic diseases. », Report of a WHO working group,1998.
(4) Magnan A., A. Colchen, A. Cavaillès, A. Pipet, « Asthme difficile à contrôler. », Pneumologie, 6-039-A-47, 2012, Doi : 10.1016/S1155-195X(12)57303-2.