Bouche sèche

Présentation de la bouche sèche

La bouche sèche ou la xérostomie est un état dû à une hyposialie qui est un manque de salive. Cela peut arriver à tout le monde surtout en été ou vers midi. De grands efforts physiques peuvent également engendrer une sécheresse buccale. Mais si l’état perdure, la bouche sèche peut alors être le symptôme d’une maladie ou l’effet secondaire d’un médicament. Il convient alors d’en trouver la cause et de la traiter à temps pour limiter ses conséquences.

Causes de la bouche sèche

Bouche sèche
Bouche sèche : conséquence d’un manque de salive

La bouche sèche peut avoir diverses causes.

– une déshydratation suite à une diarrhée, un vomissement, une importante transpiration ;
– une alimentation insalubre notamment les sucreries, les fritures, les graisses ;
– prise de boisson alcoolique, de café et du tabac ;
– effets secondaires de médicaments et traitements médicaux dont la chimiothérapie, la radiothérapie, certains antihistaminiques, antispasmodiques, diurétiques, amphétamine, psychotropes, anorexigènes ;
symptômes de certaines infections ou pathologies telles qu’une hypertension artérielle, une anémie, une anomalie rénale, l’arthrite, le diabète, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, le VIH Sida ;
– le syndrome de Goujerot-Sjögren ;
candidose buccale ;
– problème de prothèses dentaires ;
– lésions nerveuses à la tête ;
– ablation de glandes salivaires ;
– l’âge.

Manifestations et complications

La bouche sèche peut être reconnue par certains symptômes qui se manifestent au niveau de la bouche et de la gorge.

– sècheresse dans la bouche ;
– sécheresse de la langue, de la gorge et même du nez ;
– blessures aux coins des lèvres ou dans la bouche ;
– difficultés à parler, à mastiquer et à avaler de la nourriture ;
– salive épaisse ;
– bouche collante ;
– soif fréquente typique d’une polydipsie ;
– brûlure au niveau de la langue ;
– douleur dans la gorge ;
– mauvaise haleine.

Si le problème de bouche sèche n’est pas prise en charge rapidement, il peut susciter d’autres maux.

– caries dentaires dues à l’absence de salive qui limite la prolifération bactérienne ;
– maladies des gencives ;
– gêne s’il y a port de dentier ;
– indigestion due à l’absence de salive qui joue un rôle important dans la mastication.

Traitements de la bouche sèche

Le traitement à adopter en cas de bouche sèche dépend entièrement de sa cause.

– traitement de la maladie ou de l’infection qui en est la cause ;
traitement d’une candidose buccale par bains de bouche avec un mélange dilué de réglisse, d’échinacée et de basalmier (1) ;
– limitation voire arrêt de la consommation d’aliment, de boisson ou du médicament favorisant la xérostomie ;
– bonne hydratation et respect des règles d’hygiène buccale ;
– utilisation de Jaborandi en teinture mère à prendre avant les principaux repas, à raison de 20 gouttes à diluer(2), stimule la sécrétion de salive selon certaines études (2) ;
gingembre (3) ou infusion d’une cuillère à café de gingembre séché dans une tasse d’eau chaude, à boire et à en faire du gargarisme, augmente également la production de salive ;
– infusion de camomille ou d’échinacée à boire et pour le gargarisme (4);
– utilisation de la gentiane jaune qui est reconnue pour être un sialogogue (5).

Références

(1) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001.
(2) Bodin L., « Le traitement naturel d’une bouche sèche.», luc-bodin, 2011.
(3) Baumann V., « Bouche sèche et homéopathie. », Homeophyto, 2009.
(4) Roger A., « Bouche sèche et traitement naturel – Causes et remèdes contre la xérostomie.», Naturalexis.
(5) Health Canada- Les bienfaits de la gentiane jaune.