Constipation

Présentation de la constipation

La constipation peut être définie comme étant une difficulté ou un retard dans la défécation. En général, la fréquence normale de défécation varie entre 3 fois par jour à 3 fois par semaines, selon chaque personne. Il y a donc constipation lorsque l’évacuation des matières fécales se fait plus rare.

Constipation
Constipation : difficulté ou retard dans la défécation

La constipation peut être dite de transit ; la difficulté d’émission des selles se trouve donc au niveau de la progression de celles-ci qui restent trop longtemps au niveau du côlon. Elle peut être d’évacuation ; dans ce cas, il y a difficulté à évacuer les selles déjà accumulées au niveau du rectum.

Certains cas sont dits chroniques lorsque le problème de défécation dure plus de 6 mois.

Causes de la constipation

Plusieurs facteurs peuvent en être à l’origine :

Constipation fonctionnelle.

– une mauvaise habitude dans l’alimentation notamment riche en viande, en friture, en sucre et aliments transformés mais pauvre en fibres et en eau ;
– manque d’activité physique ;
– stress ;
– crainte d’avoir la diarrhée (laxophobie) ou d’avoir à utiliser des toilettes qui manquent d’hygiène ;
– réflexe dû aux douleurs causées par la présence de fissures anales, d’abcès, d’hémorroïdes ;

Constipation pathologique.

– syndrome de l’intestin irritable ;
– sphincter anal qui se contracte au moment de la défécation ;
– occlusion intestinale pouvant s’accompagner de vomissements ;
– sigmoïdite caractérisée par la formation de petites hernies sur le sigmoïde du côlon pouvant conduire à la stagnation des selles et à une infection ;
– mégacôlon toxique ou congénital (maladie de Hirschsprung) ;
– cancer du côlon ;
– cancer du rectum ;
– troubles métaboliques dont hypokaliémie, hypercalcémie ;
– troubles endocriniens dont hypothyroïdie ;
– diabète ;
-maladie de Parkinson ;
– myélopathie (affection médullaire) ;
– causée par le lactose du lait de vache.

Constipation causée par la prise de certains médicaments.

– anti-diarrhéiques ;
– laxatifs pris sur une longue période ;
– diurétiques ;
– anxiolytiques ;
– antispasmodiques ;
– suppléments de calcium, de fer.

Manifestation de la constipation

On parle, en général, de constipation lorsque la fréquence de défécation est inférieure à 3 fois par semaine. Mais il reste, toutefois, possible d’être constipé même si la fréquence de selle reste normale.

Ce problème peut être reconnu par certains signes.
– difficulté à exonérer avec nécessité de pousser, voire de recourir aux doigts ;
– selles dures, sèches et de petits volumes à leur sortie. Cela peut durer pendant quelques jours ;
– sensation d’évacuation incomplète ;
– sensation de plénitude.

D’autres symptômes plus graves peuvent accompagner une constipation, nécessitant la consultation rapide d’un médecin.

– impossibilité d’évacuation accompagnée de vomissements ;
– douleur abdominale ;
– présence de sang dans les matières fécales ;
– fatigue importante ;
– amaigrissement ;
– anémie.

Traitements de la constipation

De nombreux experts s’accordent sur le fait que le traitement d’une constipation, notamment fonctionnelle, devra se faire par des méthodes naturelles.

régime alimentaire moins carné et moins gras, mais plus riche en fibres et en liquide est souvent conseillé pour remédier au problème ;
– boire suffisamment d’eau (1.5L par jour) en dehors des repas. Diverses études s’accordent même sur l’efficacité d’une hydrothérapie du côlon même en cas de forme chronique (1) ;
– selon certaines études, la pratique régulière d’exercices physiques aurait un effet protecteur contre la sigmoïdite (2) et serait excellente pour le transit intestinal en général ;
l’effet laxatif de l’acide ricinoléique contenu dans l’huile de ricin a été démontré par d’autres études. Ce laxatif est indiqué uniquement si le constipé ne présente aucune pathologie de la vésicule biliaire ; (3)
– le sorbitol, le gingembre (4) et le séné (5) sont également efficaces pour traiter une constipation.

Références

(1) Ernst E (Ed)., « The Complete Book of Symptoms and Treatments.», Element Books Limited, Angleterre, 1998.
(2) Strate LL, Liu YL, Aldoori WH, Giovannucci EL, « Physical activity decreases diverticular complications »Am J Gastroenterol, 2009;104:1221-1230
(3) Schulz V, Hansel R, Tyler V.E., « Rational Phytotherapy. A Physician’s Guide to Herbal Medicine.», Springer, 1996, p. 199-213.
(4) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001, ISBN: 2-03-560252-1.
(5) Schulz V., Hansel R., Tyler V.E., « Rational Phytotherapy : A Physician’s Guide to Herbal Medicine.», Springer, 1996, p.199-213.