Coupures, blessures et abrasions

Présentations de coupures, blessures et abrasions

Coupures, blessures et abrasions sont toutes des termes désignant des lésions accidentelles ou non de la peau, provoquées par un corps extérieur.

Coupures, blessures et abrasions
Coupures, blessures et abrasions : lésions cutanées superficielles ou profondes

Par coupure, on entend une lésion faite par un objet tranchant, entrainant alors l’ouverture même de la peau. Elle peut être plus ou moins profonde selon le coup.

L’abrasion, elle, désigne à l’inverse une excoriation superficielle mais étendue de la peau. La lésion s’est donc faite de façon tangentielle, sans angle de pénétration dans la peau, et répartie sur une certaine surface.

Quant au terme blessure, il regroupe tout type de lésion dû à une cause extérieure, que ce soit par coup ou par contusion. Coupure et abrasion constituent de ce fait des blessures.

Causes de coupures, blessures et abrasions

Que ce soit de manière accidentelle ou dans le but de nuire, nombreuses sont les raisons qui peuvent être à l’origine d’une coupure, blessure ou abrasion.

– blessure par morsure ;
– blessure par contusion ;
– blessure par perforation avec un objet pointu ;
– blessure causée par un objet projeté ;
– coupure faite par un objet tranchant, telle que couteau, cutter, lame, ciseaux, feuille de papier,
– abrasion causée par écorchure, frottement ou glissement sur une surface rugueuse ;
– abrasion au niveau des genoux, coudes ou mains suite à une chute.

Manifestations et complications de coupures, blessures et abrasions

Une coupure, blessure ou abrasion s’accompagne toujours de certains signes.

– douleur, pulsatile en cas de coupure et semblable à des picotements en cas d’abrasion ;
– saignement plus ou moins important selon la profondeur de la blessure, dans le cas d’une abrasion, saignement de courte durée et moins important ;
– plaie aux bords écartés en cas de coupure, irréguliers en d’éraflures.

D’éventuelles complications peuvent se produire en cas de coupure, blessure ou abrasion. Il s’agit essentiellement d’une infection pouvant être due à une défense immunitaire insuffisante ou à l’agressivité des germes qui ont infecté la plaie.

Dans ce cas, d’autres signes peuvent se manifester au bout d’un certain temps.
– inflammation de la blessure avec rougeur, chaleur et enflure ;
– présence de pus sur la plaie ;
– forte exsudation ;
– odeur nauséabonde.

Traitements de coupures, blessures et abrasions

Les coupures, blessures ou abrasions mineures peuvent être traitées sans intervention médicale. Pour cela, il faut s’assurer qu’il n’y ait aucun risque d’infection.
– nettoyage de la lésion et de ses environs avec les mains propres en utilisant un linge en coton et un désinfectant ou de l’eau froide et du savon ;
– séchage par tapotement avec un pansement propre ;
– désinfection de la blessure ;
– pansement.

S’il y a saignement,
– ne pas couler de l’eau sur la blessure ;
– pression à l’aide d’une compresse propre jusqu’à ce qu’il ne saigne plus ;
– utilisation de sutures adhésives après la désinfection pour joindre les bords en cas de coupure.

Selon plusieurs études, le miel serait efficace pour traiter les plaies même au cas où aucune désinfection préalable n’a pas pu être effectuée ou en cas d’infection (1) ;
Le gel d’aloe vera peut également être utilisé comme désinfectant pour nettoyer une lésion (2).

De nombreuses études s’accordent sur les bienfaits du distillat d’hamamélis de virginie pour soigner les abrasions du fait de sa propriété astringente (3). Cette plante serait aussi hémostatique, donc antihémorragique.

D’après d’autres études, l’application de l’onguent de consoude sur le pourtour de la plaie serait un excellent cicatrisant (4).

Références

(1) Attipou K., Anoukoum T., Ayite A., Missohou K., James K., « Traitements des plaies au miel, Expérience du CHU de Lomé.», Médecine d’Afrique Noire, 1998, 45 (11).
(2) Encyclopedia of Medicinal Plants (2nd Edition). », Dorling Kindersley Limited, London Text, 2001.
(3) European Scientific Cooperative on Phytotherapy (Ed)., « Hamamelidis folium, ESCOP Monographs on the Medicinal Uses of Plants Drugs.», Centre for Complementary Health Studies, Université d’Exeter, Grande-Bretagne, 1997.
(4) Barna M., Kucera A., Hladícova M., Kucera M., « Wound healing effects of a Symphytum herb extract cream : results of a randomized, controlled double-blind study.», Wien Med Wochenschr., 2007;157(21-22):569-74, German.