Douleur de la hanche

Présentation de la douleur de la hanche

Une douleur de la hanche peut être due à divers facteurs, provenant soit de la hanche elle-même, soit d’une affection plus éloignée dont les douleurs irradient vers cette partie du corps. Dans la majorité des cas, elle correspond à un trouble au niveau de l’articulation coxo-fémorale.

Douleur de la hanche peut provenir de la hanche elle-même ou d'une affection plus éloignée
Douleur de la hanche peut provenir de la hanche elle-même ou d’une affection plus éloignée

Chez les adultes, la coxarthrose serait la pathologie de la hanche la plus fréquente, touchant près de 1/1000 personnes tous les ans. Chez les jeunes enfants, la synovite aiguë transitoire (rhume de la hanche) est la plus rencontrée, avec un taux de prévalence de 1/500 par an. La pathologie serait plus fréquente en hiver et concernerait davantage les garçons que les filles avec un taux de 70 %

Causes d’une douleur de la hanche

Diverses pathologies peuvent engendrer des maux à la hanche.
– La coxarthrose ou l’arthrose de la hanche. La forme primitive serait d’origine inconnue tandis que la forme secondaire serait généralement due à des malformations congénitales, séquelles de fractures, ostéonécrose, microtraumatismes. L’obésité et le surpoids constituent les principaux facteurs d’aggravation de ce type d’arthrose ;
– La synovite aiguë transitoire notamment chez les enfants de 3 à 10 ans ;
– La fracture du fémur telle qu’après à une chute ;
– La luxation de la hanche ;
– La subluxation de la hanche ;
– La bursite trochantérienne, qui est une inflammation de bourses séreuses au niveau de l’articulation coxo-fémorale ;
– L’ostéonécrose de la tête du fémur suite à un traumatisme, corticothérapie, infection par VIH, drépanocytose, dyslipidémie, alcoolisme ;
– Les rhumatismes inflammatoires ;
– La déchirure du labrum acétabulaire, l’anneau de cartilage sur lequel se fixe la tête du fémur dans l’articulation coxo-fémorale ;
– Les malformations ;
– La maladie de Legg-Calve-Perthes qui est une pathologie dégénérative de la tête fémorale, touchant les enfants.

Manifestations d’une douleur de la hanche

Suivant leur cause, les douleurs de la hanche se manifestent différemment et peuvent s’accompagner de certains symptômes.

Symptômes de la douleur de la hanche : boiterie, raideur, fourmillement,...
Symptômes de la douleur de la hanche : boiterie, raideur, fourmillement,…

– Douleur au mouvement ;
Douleur à l’aine, pouvant irradier au genou ;
– Douleur localisée au genou ;
– Douleur au niveau des fesses ;
– Douleur plus importante durant la nuit ;
– Raideur ;
– Boiterie ;
– Craquement en cas de luxation, d’entorse ou de fracture ;
– Impotence ;
– Déformation, la jambe parait plus courte ;
– Inflammation au niveau de l’articulation ;
– Fourmillement ;
– Perte de sensibilité ou de motricité si un nerf ou un vaisseau sanguin est pincé suite au déplacement de l’articulation.

Traitements d’une douleur de la hanche

Le traitement d’une douleur de la hanche dépendra entièrement de sa cause.

– Un cas de luxation, de fracture ou d’entorse grave devra faire l’objet d’une urgence médicale pour éviter toute complication, telle qu’une nécrose avasculaire de la tête du fémur ;
– Plusieurs études soutiennent que les fleurs d’arnica auraient à la fois des propriétés analgésique et anti-inflammatoire. Selon ces recherches, elles sont efficaces en application locale pour traiter divers troubles articulaires (1) ;
– Les feuilles de cassis sont aussi reconnues par les scientifiques comme ayant des vertus anti-inflammatoires. Selon les études menées, elles peuvent être utilisées comme traitement complémentaire en cas de douleurs rhumatismales (2) ;
– Selon plusieurs essais cliniques, la racine de griffe de diable (Harpagophytum procumbens) est à la fois analgésique et anti-inflammatoire, et permet également de réduire les difficultés de mouvements liées à une arthrose (3) ;
– Pour d’autres observations cliniques, des suppléments de glucosamines peuvent ralentir voire freiner la progression de la dégénérescence des cartilages des articulations (4) ;
– Pour apaiser les douleurs articulaires, notamment en cas d’arthrose, des études scientifiques s’accordent sur l’efficacité de la capsaïcine, un élément actif du cayenne. Selon ces études, de simples applications locales permettent de soulager les maux au bout de quelques jours (5).

Références

(1) Blumenthal M., Goldberg A., Brinckmann J (Ed)., « Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council. », Integrative Medicine Communications, États-Unis, 2000.
(2) « ESCOP Monographs The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products, second edition. », ESCOP/Thieme, 2003.
(3) Warnock M., McBean D. et al., « Effectiveness and safety of Devil’s Claw tablets in patients with general rheumatic disorders.», Phytother Res. 2007 Dec ; 21(12):1228-33
(4) Reginster J.Y., Deroisy R. et al., « Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial.», Lancet, 2001 Jan 27 ; 357(9252):251-6.
(5) Zhang W., Moskowitz R.W., Nuki G. et al., « OARSI recommendations for the management of hip and knee osteoarthritis, Part II: OARSI evidence-based, expert consensus guidelines.», Osteoarthritis Cartilage, 2008 Feb ; 16(2):137-62. Review.