Dysfonction érectile

Présentation de la dysfonction érectile

La dysfonction érectile, ou « impuissance » dans un terme plus péjoratif, figure parmi les troubles sexuels masculins les plus fréquents, avec un taux de prévalence particulièrement élevé. Sur le plan international, près d’un homme sur trois, âges confondus, en est touché. En France, les statistiques révèlent un taux alarmant de 16 % en 2001, dont la moitié seulement souhaiterait adopter un traitement. (1)

Dysfonction érectile : Trouble sexuel touchant 1 homme sur 3
Dysfonction érectile : Trouble sexuel touchant 1 homme sur 3

Le trouble de l’érection peut être défini comme étant l’incapacité récidivante ou bien permanente du sujet à avoir une érection pénienne, ou de la retenir suffisamment longtemps pendant le coït. Ce dysfonctionnement sexuel, gênant et souvent source de problème dans la plupart des couples, ne doit pas toutefois être mélangé avec la « panne d’érection occasionnelle » ou la « panne d’érection isolée », qui peut toucher à un moment donné n’importe quel homme, y compris ceux en très bonne santé physique et mentale.

Causes de la dysfonction érectile

Nombreux sont les facteurs qui risquent de favoriser ce dysfonctionnement sexuel. Ceux-ci peuvent être d’ordre psychologique ou organique. En voici les plus connues :

– L’âge en constitue le principal facteur. La fonction sexuelle connait une altération au fil des années, conséquence du vieillissement naturel. La rigidité des érections, la libido, l’excitabilité, la sensibilité pénienne ; tout cela diminue.
– Les cardiopathies, dont font partie les maladies coronariennes, l’hypertension artérielle, l’artérite, et l’athérosclérose, augmentent aussi les risques de contracter ce trouble. La probabilité d’avoir une dysfonction de l’érection est très élevée chez les hommes hypertendus, avec une tension artérielle systolique supérieure à 140 mm Hg.
– Les taux de glycémie élevés, chez les sujets diabétiques, sont aussi connus avoir des effets négatifs sur les mécanismes de l’érection.
– Les maladies neurologiques, à l’instar de la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie et les accidents vasculaires cérébraux ou AVC, figurent aussi dans la liste.
– Il y a aussi le surpoids et l’obésité, à ne pas exclure.
– Les hommes ayant subi des opérations chirurgicales de la vessie ou de la prostate sont plus sujets à rencontrer ce type de problème.
– Le déficit en hormone sexuelle, notamment l’androgène qui est responsable du fonctionnement de l’excitation, du désir et de l’érection.
– La prise de certains médicaments sur le long terme, tels que les antidépresseurs, les antihistaminiques et ceux destinés à faire baisser la tension artérielle.
– Autres causes : homosexualité latente, conflit dans les relations amoureuses, stress, anxiété, dépression, ou tout simplement la génétique.

Manifestation de la dysfonction érectile

Les manifestations de la dysfonction érectile viennent progressivement
Les manifestations de la dysfonction érectile viennent progressivement

Les difficultés dans les érections se manifestent progressivement. Au début, le patient se sent excité comme d’habitude et a le désir d’avoir une relation sexuelle avec sa partenaire, cependant son érection n’est pas entièrement complète, ou vient difficilement malgré les préliminaires. La pénétration peut, être possible mais la verge n’est pas suffisamment dure pour venir à bout du rapport sexuel.

Sans pris en charge, l’érection risque de totalement disparaitre au fil des mois. Une baisse du désir est constaté chez le patient et les érections spontanées, matinales ou bien nocturnes, ne se produisent plus.

Traitement de la dysfonction érectile

Le traitement de l’impuissance masculine par les produits que nous offre la nature est tout à fait possible.

– Aphrodisiaque par excellence, le ginseng, notamment le ginseng rouge, est l’une des plantes médicinales les plus utilisées pour traiter les difficultés dans l’érection. Plusieurs études ont démontré son pouvoir à agir sur les hormones sexuelles et à maintenir l’érection à la manière du Viagra. (2)
– Des publications scientifiques ont aussi parlé des effets bénéfiques du palmier nain sur la fonction sexuelle chez la gent masculine, notamment sur l’amélioration de la libido et la protection de la prostate contre les cancers. (3)
– Il y a aussi le ginkgo biloba, qui grâce à ses propriétés anticoagulantes et vasodilatatrices, peut augmenter le débit du sang vers le pénis afin de maintenir une érection complète suffisamment longtemps. (4)

Références :

(1) Étude statistique MALES – Men’s Attitude on Life Events and Sexuality, sur 27 839 hommes de 20 à 75 ans. Février et avril 2001.
(2) Jang DJ, Lee MS, et al. Red ginseng for treating erectile dysfunction: a systematic review. Br J Clin Pharmacol. 2008 Oct;66(4):444-50.
(3) Zlotta AR, Teillac P, et al. Evaluation of male sexual function in patients with Lower Urinary Tract Symptoms (LUTS) associated with Benign Prostatic Hyperplasia (BPH) treated with a phytotherapeutic agent (Permixon), Tamsulosin or Finasteride. Eur Urol. 2005 Aug;48(2):269-76.
(4) Encyclopédie des plantes médicinales, Larousse. 2nde Édition, 2001.