Érythème fessier

Présentation de l’érythème fessier

Encore connue sous l’appellation de dermite du siège, l’érythème fessier est un cas de lésion dermatologique assez courante chez les nourrissons. Elle est surtout fréquente entre le 8 et le 15 ème mois du bébé et s’explique principalement par le port de couches.

Érythème fessier, lésion dermatologique qui touche surtout les bébés
Érythème fessier, lésion dermatologique qui touche surtout les bébés

Cette affection n’est pas dangereuse mais peut, toutefois, se compliquer si aucun traitement adéquat n’est entrepris. Elle n’est pas, en outre, contagieuse mais peut être très douloureuse pour l’enfant.

Ce type de dermite peut, par ailleurs, toucher certains adultes. Il en est notamment le cas de ceux qui souffrent d’incontinence urinaire et devant porter des sous-vêtements particuliers ou chez les femmes portant des serviettes hygiéniques peu confortables.

Causes de l’érythème fessier

Plusieurs facteurs isolés ou non peuvent expliquer l’apparition de dermite du siège chez un jeune enfant.

Les couches inchangées figurent parmi les principales causes de l'érythème fessier
Les couches plastifiées, non changées et souillées figurent parmi les principales causes de l’érythème fessier

– Humidité fréquente ;
– Transpiration ;
– Diarrhée ;
– Couches plastifiées qui frottent ou qui empêchent l’assèchement de l’humidité ;
– Couches souvent serrées ;
– Couches souillées non changées fréquemment. Les cas d’érythème s’observent surtout dans le cas des enfants qui ne sont plus allaités. Leurs matières fécales sont alors plus acides et peuvent rapidement irriter la peau si la couche n’est pas remplacée ;
– Effets agressifs de l’urine sur la peau ;
– Utilisation de produits de toilettes irritantes pour nettoyer la peau ;
– Parfum ou colorant des couches jetables ;
– Détergents utilisés pour le lavage des couches de coton ;
– Peau fragile et fine du nourrisson, pouvant facilement être agressée par des microbes qui s’installent sur la couche épidermique. Cette vulnérabilité est d’autant plus importante si l’enfant est immunodéficient.

Manifestation de l’érythème fessier

La dermite du siège peut se présenter sous différents aspects suivant sa cause.

– Si l’érythème est due à une irritation causée par l’urine, elle se manifeste par des rougeurs allant des fosses lombaires vers la zone inguinale ;
– Si elle est causée par des selles trop acides, telle qu’à cause d’une diarrhée ou d’un changement alimentaire, l’irritation est localisée autour de l’anus ;
– En cas d’allergie aux langes synthétiques ou aux produits utilisés, l’érythème s’étend depuis les fesses jusqu’au pubis et prend une forme de W ;
– En cas de dermite due à une infection, l’inflammation prend une forme Y.

S’il y a aggravation de l’érythème, il peut y avoir formation de placards rouges parfois papuleux sur la zone affectée. Fissures, cloques ou furoncles peuvent également apparaître accompagnés de fièvre.

Traitements de l’érythème fessier

Pour traiter une dermite du siège, de simples règles d’hygiène peuvent suffire pour éviter toute complication.

– Lavage des fesses du bébé à l’eau tiède après les selles et l’urine ;
– Séchage minutieux ;
– Utilisation de savon une fois par jour ;
– Changement de couche fréquent ;
– Selon certains spécialistes, laisser le bébé sans couche à l’air libre, de temps en temps, permet à la peau de respirer et de se remettre au naturel (1) ;
– D’autres chercheurs recommandent d’éviter l’utilisation de certaines poudres, notamment celles contenant de l’amidon. Celles-ci constituent, en effet, une source d’alimentation des bactéries pouvant entre autres provenir des selles ainsi que des champignons. Ce qui peut alors aggraver l’érythème (2) ;
– Selon certaines études, la plupart des dermites du siège par infection ou leurs éventuelles complications secondaires par infection sont dues au candida albicans. La peau en couche est propice à la multiplication de ce champignon (3). Un traitement antifongique peut alors être utilisé dans tel cas.
Référence

(1) « Nappy Rash.», Medinfo, Arboris, Avril 2013.
(2) ) « Mom and baby skin care », American Academy of Dermatology, 2012.
(3) Ferrazzini G., Kaiser R.R., Hirsig Cheng S.K. et al., « Microbiological aspects of diaper dermatitis », Dermatology (Basel),vol. 206,no 2,‎2003,p. 136–41