Faiblesse musculaire

Présentation de la faiblesse musculaire

Une faiblesse musculaire est une baisse de la performance musculaire. Il peut ne s’agir que d’une simple sensation de fatigue au niveau des muscles ou une véritable perte de force musculaire. Elle peut, par ailleurs, concerner un ou plusieurs muscles à la fois, ou toucher, dans des cas graves, des organes de l’organisme comme le cœur, le diaphragme ou les voies respiratoires.

La faiblesse musculaire peut concerner plusieurs muscles à la fois
La faiblesse musculaire peut concerner plusieurs muscles à la fois

Suivant son intensité, la faiblesse des muscles peut se manifester de trois manières : soit par un épuisement rapide des muscles sollicités, soit par une fatigue dès le début d’une activité physique, soit par une perte de force des muscles concernés même si aucun effort n’est fourni.

Causes de la faiblesse musculaire

Une faiblesse des muscles peut avoir un bon nombre de causes.

– Âge ;
– Manque d’activités physiques ;
– Fièvre importante ;
– hypercatabolisme qui est une accélération anormale de la dégradation des protéines ;
– Chimiothérapie ;
– Prise de corticoïdes, d’antithyroïdiens, d’antirétroviraux ;
– Après une grossesse ;
– Myopathies telles que les dystrophies musculaires qui sont des myopathies héréditaires entrainant un affaiblissement progressif des muscles du corps ;
– Maladie de Charcot, une pathologie qui se caractérise par la dégénérescence des neurones qui contrôlent les muscles volontaires ;
– Diverses maladies infectieuses comme le sida, syphilis, mononucléose infectieuse, maladie de Lyme ;
– Maladies auto-immunes ;
– Syndrome de Fatigue Chronique ;
– Myasthénie qui est une pathologie neuromusculaire chronique auto-immune ;
– Sclérose en plaques ;
Accident Vasculaire Cérébral ;
– Fibromyalgie qui est une maladie caractérisée par des douleurs musculosquelettiques associées à des troubles du sommeil et de la fatigue.

Manifestation de la faiblesse musculaire

Suivant l’affection en cause, les faiblesses musculaires peuvent se manifester différemment avec ou sans autres signes.

Manifestations de la faiblesse musculaire:  crampes, raideurs,
Manifestations de la faiblesse musculaire: crampes, raideurs,tremblements, …

– Crampes ;
– Tremblements ;
– Raideur des muscles ;
– Difficulté à mobiliser un ou des membres ;
– Fatigue des muscles à l’effort ;
– Côlon irritable ;
– Maux de tête ;
– Trouble de l’humeur ;
– Troubles cognitifs ;
– Difficulté à ouvrir les paupières, à bougerles yeux ;
– Difficulté à la mastication, à la déglutition ;
– Difficulté à parler ;
– Difficulté à respirer, à tousser ;
– Atteinte généralisée des muscles du corps.

Traitements de la faiblesse musculaire

Traiter un cas de faiblesse musculaire dépend entièrement du facteur causal.

– En cas d’hypercatabolisme, notamment chez les sujets âgés, certaines études affirment les bienfaits de la pratique régulière d’activités physiques. Les exercices d’endurance permettent, selon ces études, d’améliorer la capacité de synthèse protéique musculaire (1) ;
– Des activités physiques modérées en fonction de l’état du sujet combinées à des repos suffisants sont également suggérés en cas de myasthénie (2) ;
– D’après des essais cliniques menés sur des cas de fibromyalgie, il a été montré que le végétarisme aide à améliorer l’état de santé des sujets (3). Ceci s’explique notamment à l’apport accru d’antioxydants dans ce type de régime (4);
– Selon certaines études, l’administration de créatine chez des sujets atteints de myopathie a permis d’atténuer la faiblesse de leurs muscles. Cette substance, reconnue comme intervenant dans la synthèse de protéines dans l’organisme, est utilisée par les sportifs pour accroître leur masse musculaire ; (5)
– Quelques essais cliniques ont, en outre, montré que la prise de suppléments de coenzyme Q10 peut améliorer l’état de personnes souffrant d’une forme de dystrophie musculaire (6).

Références

(1) Latham N, Anderson C, Bennett D, Stretton C., « Progressive resistance strength training for physical disability in older people. », Cochrane Database Syst Rev 2003.
(2) Goldenberg, W.D. and Shah, A.K.,« Myasthenia Gravis », Medscape.
(3) Donaldson M.S., Speight N., Loomis S., « Fibromyalgia syndrome improved using a mostly raw vegetarian diet: an observational study.», BMC Complement Altern Med. 2001;1:7. Epub 2001 Sep 26.
(4) Arranz LI, Canela MA, Rafecas M., « Fibromyalgia and nutrition, what do we know? », Rheumatol Int.2010 Sep;30(11):1417-27. Epub 2010 Apr 1.
(5) Kley RA, Vorgerd M, Tarnopolsky MA., « Creatine for treating muscle disorders.», Cochrane Database Syst Rev. 2007 Jan 24;(1):CD004760. Review.
(6) Folkers K, Simonsen R., « Two successful double-blind trials with coenzyme Q10 (vitamin Q10) on muscular dystrophies and neurogenic atrophies.», Biochim Biophys Acta, 1995 May 24;1271(1):281-6.