Gastroentérite

Présentation de la gastroentérite

La gastroentérite est une pathologie inflammatoire du système digestif due à une infection. Suivant l’agent pathogène en cause, elle peut provoquer de la diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales. Dans des cas plus graves, fièvre et céphalées peuvent aussi survenir.

Gastroentérite:  pathologie inflammatoire du système digestif
Gastroentérite: pathologie inflammatoire du système digestif

La plupart des individus touchés par cette affection guérissent d’eux-mêmes au bout de 12 à 48 heures sans traitements particuliers. Des complications surviennent, cependant, dans de rares cas conduisant à une déshydratation importante ou nécessitant une hospitalisation.

Les gastroentérites peuvent, par ailleurs, toucher tout le monde mais les personnes âgées, les jeunes enfants et les immunodéprimés sont tout particulièrement plus vulnérables.

Causes de la gastroentérite

Plusieurs agents pathogènes peuvent causer des gastroentérites.

– Rotavirus, premiers facteurs de gastroentérites chez les nourrissons et les enfants ;
– Norovirus dont le virus de Norwalk, cause de la plupart des gastroentérites dans les pays développés, surtout en hiver. Ils se transmettent principalement par voie oro-fécale. Les mollusques et les crustacés en sont de grands réservoirs ;
– D’autres virus tels que les astrovirus et les adenovirus ;
– Vibrio cholerae, bactérie responsable du choléra ;
– Escherichia coli ou Colibacille, bactérie présente dans les selles pouvant contaminer les mains, les boissons ou la nourriture en cas d’hygiène défectueuse ;
– Campylobacter, bactérie qui peut provoquer des intoxications alimentaires. Ses principaux réservoirs sont les animaux d’élevage. Elle peut se transmettre par contact direct avec les animaux infectés, par ingestion de produits souillés, ou par la consommation de produit animal mal ou non cuit ;
– Salmonelles responsables de la salmonellose, une cause fréquente d’intoxication alimentaire collective. Survivant mieux dans l’eau, ces bactéries contaminent les vertébrés aquatiques qui en deviennent après des vecteurs ;
– D’autres bactéries comme les shigelles et autres espèces de vibrion ;
– Entamoeba histolytica, amibe dysentérique qui infecte le gros intestin, provoquant l’amibiase. Cette maladie est très fréquente dans les endroits où les installations sanitaires sont inadéquates ou insuffisantes ;
– D’autres parasites dont le cryptosporidium et les giardias.

Manifestation de la gastroentérite

Manifestations de la gastroentérite: douleur, diarrhée, vomissement,...
Manifestations de la gastroentérite: douleur, diarrhée, vomissement,…

Les symptômes qui peuvent accompagner les gastroentérites peuvent être plus ou moins sévères suivant l’agent pathogène responsable de la maladie.

Diarrhée, selles liquides ou molles, plus de 3 fois par jour pouvant être accompagnées de sang ou de glaire ;
– Douleurs ou crampes abdominales ;
– Nausées ;
– Vomissements ;
– Perte d’appétit ;
– Gêne à la déglutition ;
– Frissons et sueurs froides ;
– Fièvre ;
– Maux de tête ;
– En cas d’importante perte de liquide, déshydratation avec miction moins fréquente et plus foncée ;
– Crampes musculaires ;
– Hypotension artérielle ;
– Fatigue et faiblesse.

Traitements de la gastroentérite

Le traitement de certaines gastroentérites consiste essentiellement sur en un repos et une réhydratation. Tel est le cas si la pathologie est due à des espèces de norovirus, d’astrovirus et de vibrions dont le vibrio cholerae. Certains remèdes peuvent, toutefois, être utilisés pour soulager les symptômes, prévenir et traiter les autres cas de gastroentérite.

– Selon diverses méta analyses, la prise quotidienne de probiotiques peut à la fois traiter et réduire le risque de contracter des gastroentérites virales et prévient d’une éventuelle diarrhée du voyageur (1) ;
– Certains scientifiques reconnaissent l’efficacité des graines de lin pour apaiser une irritation ou une inflammation de l’estomac et de l’intestin (2) ;
– Prises par voie orale, les feuilles de menthe poivrée sont aussi réputées pour calmer une inflammation des muqueuses gastro-intestinales (3) ;
– Selon certaines études, la berbérine présente des propriétés qui peuvent être efficaces contre les diarrhées infectieuses telle qu’en cas de gastroentérites (4) ;
– D’autres études s’accordent, par ailleurs, sur l’efficacité de la prise d’une décoction de racines d’harpagophytum (griffe de diable) en cas de diarrhée ou pour apaiser des douleurs gastro-intestinales (5).

Références

(1) Szajewska H, Mrukowicz JZ., « Probiotics in the treatment and prevention of acute infectious diarrhea in infants and children: a systematic review of published randomized, double-blind, placebo-controlled trials.», J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2001 Oct.
(2) Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J., « Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council.», Integrative Medicine Communications, États-Unis, 2000.
(3) ESCOP Monographs, « The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products, second edition.», ESCOP/Thieme, 2003.
(4) Takase H, Yamamoto K. et al., « Pharmacological studies on antidiarrheal effects of berberine and geranii herba.», Nippon Yakurigaku Zasshi. 1993 Aug;102(2):101-12.
(5) European Scientific Cooperative on Phytotherapy (Ed). Harpagophyti radix, ESCOP Monographs on the Medicinal Uses of Plants Drugs, Centre for Complementary Health Studies, Université d’Exeter, Grande-Bretagne, 1996.