Gingivite

Présentation de la gingivite

La gingivite est une des maladies qui peuvent toucher les tissus de soutien dentaire, appelées maladies parodontales. A la différence de la parodontite, de l’abcès parodontal et de la rétractation parodontale, cette pathologie n’affecte que les gencives et non toute la parodonte. Elle se caractérise notamment par une inflammation des gencives pouvant être accompagnée d’autres symptômes selon sa forme et sa cause.

Gingivite,
Gingivite, inflammation des gencives

Quatre types de gingivite sont à distinguer,

– La forme simple caractérisée par une inflammation et la boursouflure des gencives ;
– La forme hyperplasique, se manifestant par une boursouflure très importante qui s’explique par la multiplication anormale des fibroblastes ;
– La forme hypertrophique localisée ou épulis qui est une tumeur bénigne des gencives ;
– La forme ulcéro-nécrotique qui est une nécrose des tissus.

Causes de la gingivite

Différents facteurs peuvent expliquer ou favoriser l’inflammation des gencives.

– Plaques dentaires mal éliminées dues à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Elles sont en grande partie formée de bactéries et peuvent alors conduire le système immunitaire à réagir, d’où l’inflammation des gencives ;
– Tartre, qui est une minéralisation des plaques dentaires ;
– Mauvaise hygiène de vie telle que tabagisme, alcoolisme, régime alimentaire riche en sucre ;
– Mauvaise position d’une prothèse dentaire ;
– Carence en vitamine C ;
– Prise de certains médicaments tels que certains anti-épileptiques, bêta-bloquants, ;
– Certaines maladies telles que diabète, leucémie ;
– Immuno-déficience, telle qu’en cas de Sida ;
– Trouble hormonal tel qu’un cas d’épulis lors d’une grossesse ;
– Mal alignement des dents pouvant rendre le brossage difficile et favoriser l’accumulation des plaques ;
– Stress important pouvant déclencher un cas de gingivite ulcéro-nécrotique.

Manifestation de la gingivite

Manifestations de la gingivite :
Manifestations de la gingivite : rougeur, irritation, saignements, …

La pathologie se manifeste de façons différentes selon le type.

Dans le cas du type simple, la gencive présente certains signes qui peuvent être localisés ou généralisés.

– Rougeur ;
– Œdèmes, gencives enflées ;
– Brillance ;
– Saignements faciles ;
– Irritation.

En cas d’hyperplasie des gencives, il y a

– Boursouflure importante qui peut même occulter les dents ;
– Gencives fibreuses ;
– Couleur inchangée.

L’épulis se reconnait par ces aspects que prend la gencive

– Tumeur framboisée ;
– Couleur plus foncée ;
– Brillance ;
– Saignements faciles.

En cas d’ulcère nécrotique,

– Rougeur ;
– Brillance ;
– Saignements faciles et abondants ;
– Douleur cyclique ;
– Haleine métallique.

Traitements de la gingivite

Différents remèdes peuvent être utilisés pour prévenir ou traiter une inflammation des gencives.

Brossage minutieux des dents après chaque repas et principalement le soir avant de dormir. Ceci permet une élimination régulière des plaques dentaires et évite leur accumulation ;
Détartrage régulier en fonction de la vitesse de durcissement de la plaque dentaire qui est à l’origine du tartre ;
Limitation voire arrêt de la prise des substances qui peuvent être néfastes pour l’hygiène bucco-dentaire telles que tabac, alcool, boissons sucrées et friandises ;
– Les probiotiques contenues dans l’yaourt sont, selon une étude, capables de réduire le risque de contracter une maladie parodontale dont l’inflammation des gencives (1) ;
– Quelques études avancent que le thymol, un molécule contenu en abondance dans le thym, peut efficacement limiter l’accumulation des plaques dentaires et donc réduire le risque d’une inflammation des gencives (2) ;
– Une récente étude affirme, par ailleurs, que l’huile de bourrache est efficace pour apaiser un cas d’inflammation des gencives. Cette propriété anti-inflammatoire de l’huile s’explique notamment par l’acide gamma-linolénique qu’elle contient en abondance (3) ;
– De nombreux scientifiques s’accordent que le miel (4) détient la capacité de traiter les gingivites et d’en réduire les symptômes. Pour d’autres, cette même aptitude est également retrouvée dans le propolis (5), un complexe que fabriquent les abeilles pour leurs ruches.

Références

(1) Shimazaki Y., Shirota T., et al., « Intake of dairy products and periodontal disease : the Hisayama Study.», J Periodontol, 2008 Jan ; 79(1):131-7.
(2) Shapiro S., « The action of thymol on oral bacteria.», Oral Microbiol Immunol. 1995 Aug ; 10(4):241-6.
(3) Rosenstein ED, Kushner LJ, Kramer N, et al., « Pilot study of dietary fatty acid supplementation in the treatment of adult periodontitis.», Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2003;68:213-218.
(4) Khan F.R., « Honey: nutritional and medicinal value.», Int J Clin Pract. 2007 Oct;61(10):1705-7.
(5) Bruschi M.L, Lara E.H, et al., « Preparation and antimicrobial activity of gelatin microparticles containing propolis against oral pathogens.», Drug Dev Ind Pharm. 2006 Feb ; 32(2):229-38.