Gonflement du visage

Présentation du gonflement du visage

Le gonflement du visage, connu également sous le terme scientifique d’œdème facial, peut être le signe d’une maladie grave, voire mortelle, surtout lorsqu’elle est brutale. Des causes moins graves peuvent, toutefois, en être également à l’origine.

Gonflement du visage, lié à une inflammation ou une rétention d'eau
Gonflement du visage, lié à une inflammation ou une rétention d’eau

Ce gonflement peut concerner l’ensemble du visage, ou bien une partie de celle-ci. L’enflure se remarque notamment au niveau des yeux, des joues et des lèvres.

Cet aspect boursouflé du visage est dû, en effet, soit à une inflammation, soit à une accumulation de liquides (sang ou eau) au niveau des tissus. Seule l’identification de ses causes permet de mieux le traiter, et ce rapidement. Selon le cas, la boursouflure disparait en quelques minutes, quelques heures ou bien après plusieurs jours de soin.

Causes du gonflement du visage

Nombreuses sont les causes qui peuvent être à l’origine de ce gonflement, dont voici les plus fréquemment rencontrées :

– Les réactions allergiques, suite à la consommation de certains aliments intolérables à l’organisme, l’utilisation de certains produits cosmétiques, ou à des piqûres d’insectes ; qui nécessitent une intervention d’urgence. L’œdème de Quincke est le plus redoutable, car peu entrainer l’étouffement du sujet. Le larynx et le pharynx risquent également d’enfler jusqu’à bloquer les voies respiratoires.
– Les infections bactériennes ou virales, telles qu’en cas de conjonctivite, d’oreillons, d’orgelets, de sinusite, ou encore d’abcès dentaires.
– La prise de certains médicaments sur une longue période, comme la cortisone surtout si le patient ne s’est pas privé de sel au cours de son traitement.
– L’adoption d’un régime alimentaire non hygiénique et non équilibré. La carence en certains nutriments, dont la vitamine C et la bêta-carotène, en est l’une des principales causes. Un apport élevé en matières grasses, sel et en glucides favorisent également la formation de poche autour des yeux.
– Les traumatismes, suite à des accidents.
– La consommation de boissons alcoolisées, qui entrainent pourtant la déshydratation de l’organisme. Or, lorsque le corps est déshydraté, il a tendance à stocker autant que possible les liquides administrés en guise de prévention et le visage en est l’un de ses réservoires. D’où l’aspect de gueule de bois au réveil.
– Certaines pathologies peuvent constituer des facteurs, telles que l’hypothyroïdie, les troubles rénaux, l’inflammation des glandes parotides, le syndrome néphrotique, etc.

Manifestations du gonflement du visage

Signes du gonflement du visage:  douleur, trace rouge, hématome, migraine, ...
Signes du gonflement du visage: douleur, trace rouge, hématome, migraine, …

En fonction de son origine, l’enflure du visage peut s’accompagner d’autres signes, tels que :

– Traces rouges et hématomes, si elle est liée à un traumatisme ;
– Sensation de douleurs diffuses ou sur une zone particulière ;
– Difficulté à mastiquer et avaler ;
– Maux de tête ;
– Des yeux rouges et ou larmoyants ;
– Perception de fatigue ;

Traitements du gonflement du visage

Le traitement dépendra de la cause du gonflement du visage :

– Dans le cas d’une enflure subite liée à une allergie, une urgence médicale urgente est de mise pour éviter un étouffement. Une injection de corticoïdes sera procédée.
– Si le gonflement est dû à une carence en vitamines, le patient pourra prendre des compléments alimentaires à fort pouvoir thérapeutique et tonifiants de l’organisme comme l’acérola. Les scientifiques reconnaissent sa haute teneur en vitamines et oligoéléments, surtout en vitamine C naturelle. (1)
– S’il s’agit d’un traumatisme lié à un choc ou un accident, il faut rapidement apaiser la douleur avec une poche de glaces. On peut recourir ensuite aux remèdes naturels pour réduire le gonflement et prévenir les ecchymoses. Des études scientifiques ont montré l’efficacité de l’arnica dans ce domaine en application locale, tout en apaisant les douleurs. (2)

Références

(1) Mezadri T, Fernández-Pachón MS, Villaño D, García-Parrilla MC, Troncoso AM. « El fruto de la acerola: composición y posibles usos alimenticios [The acerola fruit: composition, productive characteristics and economic importance] » Arch Latinoam Nutr. 2006 Jun;56(2):101-9.
(2) Leu S, Havey J, White LE, et al. Accelerated resolution of laser induced bruising with topical 20 % arnica : a rater-blinded randomized controlled trial. Br J Dermatol 2010; 163:557-63.