Hématome

Présentation de l’hématome

L'hématome est un symptôme qui annonce un épanchement sanguin dû à une hémorragie interne
L’hématome est un symptôme qui annonce un épanchement sanguin dû à une hémorragie interne

L’hématome est un symptôme annonçant un épanchement sanguin suite à une hémorragie causée par une rupture vasculaire. Il peut être dû à un traumatisme tel qu’après une contusion plus ou moins violente ou apparaitre spontanément notamment chez les sujets présentant des troubles hématologiques ou vasculaires.

Suivant le cas, cette lésion peut affecter n’importe quel tissu et organe de l’organisme ou survenir directement sous l’enveloppe cutané. En cas d’atteinte d’organes vitaux, cependant, elle peut être dangereuse voire mortelle du fait de la compression que peut exercer le sang sur ces organes. Les complications seront alors d’autant plus importantes que le sang mette du temps à coaguler.

Ce type d’épanchement sanguin est à distinguer de l’ecchymose qui est toujours superficielle et bénigne. Cette dernière peut, en outre, se résorber d’elle-même sans qu’il ne soit nécessaire d’adopter un traitement spécifique alors que certains types d’hématomes nécessitent la ponction du sang voire une intervention chirurgicale.

Causes de l’hématome

Nombreuses sont les causes de la survenue des hématomes.

– Traumatisme important suite à un choc ou une contusion violente ;
– Traumatisme répété tel que lors de la pratique de certains sports ;
– Chute violente ;
– En cas d’hémophilie ;
– Vaisseaux sanguins fragiles ;
– Trouble hormonal notamment chez la femme ;
– Prise de contraceptif oral ;
– Rupture d’une veine lors d’une prise de sang ou d’une piqûre ;
– Rupture d’anévrisme, une sorte de sac qui s’est formée sur la paroi d’un artère ;
– Rupture de vaisseaux sanguins anormaux ;
– Prise de certains médicaments dont des anticoagulants, corticoïdes ;
– Après une chirurgie telle qu’une liposuccion ;
– Exposition prolongée au soleil ;
– Le secouement des bébés de moins de 6 mois ;
– Extraction par forceps ou par ventouse lors de l’accouchement chez les nouveaux nés ;
– L’âge ;
– En cas de kystes ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment l’alcoolisme.

Manifestations de l’hématome

Manifestations de l'hématome : lésion cutanée de couleur bleutée à noire, douleur, tuméfaction, accompagnés ou non d'autres signes graves
Manifestations de l’hématome : lésion cutanée de couleur bleutée à noire, douleur, tuméfaction, accompagnés ou non d’autres signes graves

Les hématomes sont reconnus par certaines caractéristiques.

– Lésion cutanée de couleur bleutée à noire due à l’épanchement de sang ;
– Lésion douloureuse ;
– Tuméfaction ;
– Survenant après un traumatisme ou spontanément ;

Ils peuvent, en outre, être accompagnés de certains symptômes suivant la partie de l’organisme concernée.

– En cas d’épanchement de sang sous-unguéal, l’ongle va devenir rouge puis bleu. Si le sang n’a pas pu être évacué avant sa coagulation, l’ongle deviendra noir. Suivant le cas, cette coloration partira avec l’ongle lorsque celui-ci croîtra ou bien l’ongle tombera pour laisser place à un autre ;
– En cax d’œil au beurre noir, la vision peut être recouverte en partie ou en toalité ;
– En cas d’épanchement de sang entre la cavité crânienne et la membrane externe des méninges qui enveloppent le cerveau, il peut y avoir suivant la région cérébrale affectée une perte de connaissance, hypertension intra-crânienne, extériorisation de l’hémorragie telle que par épistaxis ou saignement par le nez ;
– En cas d’épanchement de sang entre les deux membranes externes des méninges, il peut y avoir céphalées, convulsion, confusion, vertige, nausées, vomissements, amnésie, strabisme, troubles au niveau des organes sens et de la respiration ;
– En cas d’épanchement de sang entre les deux membranes internes des méninges qui entourent le cerveau, il peut y avoir une céphalée soudaine et intense, nausée, vomissement, fièvre, tachycardie, accélération de la respiration, intolérance aux bruits et lumières, perte de connaissance voire mort subite.

Traitements de l’hématome

Certains traitements peuvent être adoptés pour prendre en charge des cas d’hématomes.

– L’application de glace ou de compresse froide sur la contusion juste après le traumatisme est souvent recommandée afin de limiter l’épanchement de sang vers d’autres tissus. La glace ne doit pas toutefois être posée directement sur la lésion mais emballée dans un linge pour éviter qu’elle ne brûle la peau ;
– Diverses études avancent que l’immortelle ou l’hélichryse italienne (helichrysum italicum), et notamment son huile essentielle, est le plus puissant remède contre ce genre de problème découvert jusqu’à ce jour. Le traitement consiste en une application topique de l’huile essentielle diluée avec une huile végétale (1). Ceci s’explique par les actions antihématomes des bêtadiones contenus dans les fleurs d’immortelle ;
L’usage de l’arnica est reconnu dans certaines études comme pouvant être efficace pour prendre en charge des cas d’hématomes (2). Uniquement par voie externe, la plante ne doit pas non plus être appliquée sur des plaies ouvertes ;
– Selon, en outre, d’autres publication, le souci (Calendula officinalis) peut être utilisé pour traiter différents types de lésions cutanées dont des cas d’épanchement de sang sous la peau (3) ;
– Des hématomes survenant sur le crâne ou sur une surface assez étendue nécessitent une intervention médicale d’urgence car peuvent rapidement se compliquer du fait de la diffusion du sang sur les tissus adjacents.

Références

(1) Voinchet V et al., « Utilisation de l’Huile Essentielle d’Hélichryse Italienne et de l’Huile Végétale de Rose Musquée après Intervention de Chirurgie Plastique Réparatrice et Esthétique.», Phytothérapie, Springer, 2007.
(2) Blumenthal M, et al., (Ed). Expanded CEM, American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA, 2000.
(3) ESCOP Monographs on the medicinal uses of plants drugs. Calendulae flos. Centre for Complementary Health Studies, University of Exeter, United Kingdom, 1999.

error: Content is protected !!