Hyperglycémie

Présentation de l’hyperglycémie

Une hyperglycémie est un état qui se traduit par un taux anormalement élevé de sucre dans le sang. La glycémie est donc dans tel cas supérieure à 2 g/l en temps normal et dépasse les 1.26 g/l à jeun.

Hyperglycémie, taux anormalement élevé de sucre dans le sang
Hyperglycémie, taux anormalement élevé de sucre dans le sang

Il s’agit d’un symptôme typique chez les diabétiques. À court terme, il peut être sans impacts graves à moins que la glycémie n’ait atteint un niveau très élevé. Les conséquences peuvent, par contre être très dangereuses sur le long terme et conduire à la destruction des nerfs et des vaisseaux sanguins.

Causes de l’hyperglycémie

Les facteurs pouvant favoriser ce symptôme sont divers.

– Alimentation trop riche en glucide qui peut causer une hausse postprandiale de la glycémie ;
– Jeun de plus de 8 h pouvant conduire le foie à libérer du glucose. C’est souvent le cas le matin chez la plupart des diabétiques ;
– Dose incorrecte d’insuline ou oublie d’une dose ;
– Déshydratation ;
– Certains médicaments qui peuvent augmenter le taux de sucre sanguin ;
– Certaines maladies telles que grippe, rhume ;
– Stress, anxiété, colère.

Manifestations de l’hyperglycémie

Manifestations de l'hyperglycémie : fatigue, sensation de soif intense, bouche sèche, somnolence
Manifestations de l’hyperglycémie : fatigue, sensation de soif intense, bouche sèche, somnolence,…

Le début d’une hausse de la glycémie peut passer inaperçu dans certains cas. D’où l’importance de vérifier régulièrement son taux de sucre sanguin. Si ce dernier continue de grimper, certains symptômes peuvent se manifester.

Fatigue ;
– Sensation de soif intense ;
– Langue et bouche sèche ;
– Perte d’élasticité de la peau ;
– Somnolence ;
– Tachycardie ;
– Hypotension artérielle ;
– Envie fréquente d’uriner ;
– Irritabilité.

Une hausse chronique de la glycémie peut entrainer de lourdes complications sur le long terme.

– Néphropathie diabétique pouvant conduire à une insuffisance rénale chronique ;
– Gangrènes notamment des orteils ;
– Infections fréquentes ;
– Perte de la vue ;
– Neuropathie végétative ;
– Infarctus du myocarde et autres pathologies cardiovasculaires ;
– Polyneuropathie axonale affectant les membres inférieurs ;
– Mal perforant plantaire dû à une mauvaise circulation du sang ;
– Malformation du fœtus.

Traitements de l’hyperglycémie

Certains remèdes sont reconnus pour traiter une augmentation taux de glucose dans le sang.

– Une pratique régulière d’activités physiques active la combustion de calories et donc d’éliminer les glucides en excès dans le corps ;
– Diverses études avancent l’efficacité de la cannelle pour faire baisser un niveau élevé de glycémie. Grâce à son action sur l’insuline, l’hormone qui assure le contrôle du taux de sucre sanguin, cette épice a permis, dans l’un des essais menés, de réduire de 1/4 la glycémie des personnes mises en observation (1) ;
D’autres études suggèrent l’importance de perdre du poids pour réduire le risque de la survenue d’un diabète mais également éviter tous les maux que celui-ci peut engendrer dont une hyperglycémie (2) ;
– Lors d’un essai scientifique effectué sur des rats diabétiques, il a été constaté que la racine d’Ashwagandha est efficace pour réduire le taux de glucose sanguin (3) ;
– Une autre observation a démontré que le traitement de cas de glycémie élevée avec des extraits de baie de goji a permis de réguler à la fois le niveau du sucre, mais également ceux de cholestérol et de triglycérides dans le sang (4) ;
– Selon diverses études, la curcumine peut activer l’adénosine monophosphate kinase même à faible dose. Ce qui a pour effet de baisser le taux de glucose dans le sang. La molécule peut également contribuer dans l’amélioration de la réponse de l’organisme à l’insuline (5) ;
– Une recherche menée sur la carnosine a, par ailleurs, montré que la prise quotidienne de cette molécule en complément alimentaire a permis de stimuler la fabrication d’insuline par le pancréas chez des sujets diabétiques (6). Cette substance présente également la vertu de protéger contre l’éventuelle survenue d’une néphropathie diabétique.

Références

(1) Khan A, Safdar M, Ali Khan MM, Khattak KN, Anderson RA, « Cinnamon improves glucose and lipids of people with type 2 diabetes.», Diabetes Care, Décembre 2003, Vol. 26, No 12, 3215-8.
(2) Diabetes Prevention Program Research Group. Diabet Med 2007 Feb; 24 (2) : 137-44.
(3) Udayakumar R, et al. Hypoglycaemic and hypolipidaemic effects of Withania somnifera root and leaf extracts on alloxan-induced diabetic rats. Int J Mol Sci. 2009.
(4) Q. Luo, Y. Cai, J. Yan, M. Sun, H. Corke,« Hypoglycemic and hypolylipidemic effects and antioxidant activity of fruits extracts from Lycium barbarum », Life Sciences, vol. 76,‎ 2004, p. 137-14937.
(5) Kim T, et al., « Curcumin activates AMPK and suppresses gluconeogenic gene expression in hepatomacells.», Biochem Biophys Res Commun. 2009.
(6) Sauerhofer S, Yuan G, Braun GS, et al. L-carnosine, a substrate of carnosinase-1, influences glucose metabolism. Diabetes. 2007 Oct; 56(10):2425-2432.