Insuffisance veineuse

Présentation de l’insuffisance veineuse

Une insuffisance veineuse se caractérise par une perturbation de la circulation veineuse depuis les extrémités vers le cœur. Il en résulte un reflux du sang dans certaines parties du corps (comme la jambe) qui peuvent alors s’enfler et s’alourdir. Des douleurs peuvent également être ressenties et des varices, se former. Cette affection s’explique notamment par une altération des parois veineuses et un dysfonctionnement des valvules qui ne sont plus aptes à assurer une circulation sanguine unidirectionnelle vers le cœur et laissant alors le sang revenir aux extrémités.

Insuffisance veineuse, perturbation de la circulation veineuse depuis les membres inférieurs vers le cœur
Insuffisance veineuse, perturbation de la circulation veineuse depuis les membres inférieurs vers le cœur

Pour ce qui est de sa prévalence, cette affection concernerait davantage les femmes que les hommes. Le fait est que chez la femme, les hormones sont plus favorables au stockage d’eau et de gras qui peuvent, cependant, entraver la remontée du sang vers le cœur. Les insuffisants veineux seraient, en outre, plus nombreux chez les occidentaux que chez d’autres populations.

Causes de l’insuffisance veineuse

Un bon nombre de facteurs peuvent être à l’origine d’un tel déficit des veines.

– Hérédité ;
– Âge : les veines et les tissus commencent à perdre leur élasticité à l’aube de la trentaine ;
– Sexe ;
– Hygiène de vie : sédentarité, obésité, pilules contraceptives favorisent la survenue de cette atteinte ;
– Grossesse ;
– Posture assise ou debout prolongée fréquente ;
– Chaleur fréquente telle que bain chaud, chauffage, hammam ;
– Vêtements inconfortables ;
– Certains sports dont basket-ball, volley, tennis ;
– Thrombose veineuse profonde résultant de la formation d’un thrombus (caillot) dans les veines.

Manifestations de l’insuffisance veineuse

Manifestations de l'inuffisance veineuse : lourdeur, crampes, fourmillements, extravasation sous cutanée du sang, ...
Manifestations de l’inuffisance veineuse : lourdeur, crampes, fourmillements, extravasation sous cutanée du sang, …

Un déficit du système veineux peut être reconnu par un certain nombre de symptômes.

– Enflure notamment des chevilles et des mollets. Lourdeurs et douleurs peuvent s’y ajouter ;
– Apparition de varices due à la dilatation des veines ;
– Crampes ;
– Fourmillements ;
– Extravasation sous cutanée du sang entrainant une coloration brune de la peau ;
– Formation d’ulcères sur les chevilles ou les jambes ;
– Apparition de plaques scléreuses.

Traitements de l’insuffisance veineuse

Certains traitements sont reconnus pour leur efficacité dans des cas d’insuffisance du réseau veineux.

– De nombreuses études s’accordent sur les bienfaits du marron d’Inde (Aesculus hippocastanum) pour traiter des déficits veineux et des varices. Ce qui s’explique entre autres par l’action de l’aescine qu’il contient, qui présente à la fois des vertus anti-œdémateuses et anti-inflammatoires. La plante s’avère, en outre, être à même de préserver l’élasticité des vaisseaux sanguins (1) ;
– En cas de varices, l’hamamélis de virginie (Hamamelis virginiana) peut être utilisée pour apaiser les symptômes dont notamment les douleurs (2) ;
– Diverses observations avancent l’efficacité d’extraits de gotu kola (Centella asiatica) en cas de défaillance veineux ou de varices (3) ;
– Des essais cliniques menés sur des patients présentant un déficit du système veineux ont montré les bienfaits des dérivés de rutine, utilisés seuls ou avec des vasoprotecteurs, pour soulager les symptômes de l’affection (4) ;
– Certains chercheurs suggèrent la contention des membres inférieurs chez les insuffisants veineux. Cette technique va permettre non seulement d’apaiser les symptômes mais également de réduire la formation des varices et des œdèmes (5) ;
– D’autres recherches préconisent la thérapie du lit incliné, reconnue depuis longtemps pour traiter un déficit de la circulation veineuse. Elle consiste à incliner légèrement le lit de manière à obtenir un angle de 6°. Le but de la thérapie consiste à dormir avec la tête plus élevée que les pieds afin d’assurer une meilleure circulation sanguine (6) ;
– Grâce aux oligo-proanthocyanidines qu’ils renferment, les extraits de pépins ou de feuilles de vigne rouge (vitis viniferae) peuvent, selon certaines observations cliniques, apaiser les symptômes d’une insuffisance de la circulation veineuse dont notamment l’enflure des jambes, et même de stopper la progression de la maladie (7).

Références

(1) DerMarderosian A et al., « Horse Chestnut, The Review of Natural Products – Facts and Comparisons.», États-Unis, 1998.
(2) Blumenthal M (Ed). The Complete German Commission E Monographs, American Botanical Council, publié en collaboration avec Integrative Medicine Communications, États-Unis, 1998.
(3) Incandela L, Belcaro G,et al., « Total triterpenic fraction of Centella asiatica in the treatment of venous hypertension: a clinical, prospective,randomized trial using a combined microcirculatory model.», Angiology. 2001 Oct;52 Suppl 2:S61-7.
(4) Montykie GD, Caprini JA, Arcelus JI, Reyna JJ, Overom E, Mokhtee D, « Evaluation of therapeutic compression stockings in the treatment of chronic venous insufficiency.», Dermatol Surg, 1999;25:116–120
(5) Poynard T, Valterio C., « Meta-analysis of hydroxyethylrutosides in the treatment of chronic venous insufficiency.», Vasa. 1994;23(3):244-50.
(6) Inclined Bed Therapy, by Jenny Hawke. Nexus Magazine. March 2016.
(7) Kiesewetter H, Koscielny J, et al., « Efficacy of orally administered extract of red vine leaf AS 195 (folia vitis viniferae) in chronic venous insufficiency (stages I-II). A randomized, double-blind, placebo-controlled trial.», Arzneimittelforschung 2000 Feb;50(2):109-17.