Mal de gorge

Présentation du mal de gorge

Mal de gorge, symptôme se manifestant par une sensation d'irritation, de douleur ou de brûlure dans le fond de la bouche
Mal de gorge, symptôme se manifestant par une sensation d’irritation, de douleur ou de brûlure dans le fond de la bouche

Le mal de gorge est un symptôme qui se manifeste par une sensation d’irritation, de douleur ou de brûlure dans le fond de la bouche. Suivant le cas, il peut être dû à une affection des amygdales et/ou du pharynx. L’épiglotte, valvule cartilagineuse localisée sur la partie supérieure du larynx et qui a pour rôle d’empêcher les aliments de s’introduire dans les voies respiratoires lors de la déglutition, peut aussi être sujette à une inflammation et susciter des douleurs dans la gorge.

En général, les maux de gorge sont sans gravité et peuvent disparaître d’eux-mêmes en moins d’une semaine. D’autres formes sont, toutefois, dangereuses, pouvant conduire à de nombreuses complications. Parmi celles-ci, il y a notamment une atteinte des reins (néphrite ou inflammation des reins), du cœur (lésion des valves), des articulations (arthrite). Dans tels cas, le recours à un spécialiste est plus que crucial.

Causes du mal de gorge

Divers facteurs peuvent être à l’origine des maux de gorge.

Infection virale telle que celle due entre autres à influenzavirus, adénovirus, rhinovirus. Il s’agit de la cause de plus de 70% des cas de maux de gorge ;
– Infection bactérienne dont la plus dangereuse est celle causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A, pouvant conduire à un rhumatisme ( le RAA ou rhumatisme articulaire aigu) ;
– Écoulement du mucus nasal dans la gorge ;
Fatigue ;
– Baisse de l’immunité ;
Réaction allergique due à la présence d’un allergène respiratoire tel que pollen, moisissure ;
– Évaporation de substance irritante dans l’air telle que peinture, solvant, colle ;
– Fumée dont celle du tabac, du charbon ;
– Poussière ;
– Sécheresse de l’air telle qu’en cas d’utilisation de chauffage ;
– Épuisement vocal ;
– Respiration prolongée par la bouche ;
– Signe d’une tumeur dans la gorge ;
– Signe d’une primo-infection au VIH-Sida.

Manifestations du mal de gorge

Manifestations du mal de gorge : toux, voix enrouée, haleine nauséabonde, rhinorrhée, fièvre, ...
Manifestations du mal de gorge : toux, voix enrouée, haleine nauséabonde, rhinorrhée, fièvre, …

Les maux de gorge peuvent s’accompagner de certains symptômes d’intensité variable selon la cause.

– Douleur dans la gorge, exacerbée lors de la déglutition ;
– Rougeur du pharynx ;
– Rougeur des amygdales ;
– Tuméfaction des amygdales ;
– Présence d’une couche de matière blanchâtre et purulente sur les amygdales en cas d’angine blanche ;
– Apparition de fausses membranes sur les amygdales en cas de diphtérie ;
– Exsudation au niveau du pharynx dans certains cas d’infection bactérienne ;
– Toux ou non selon le cas ;
– Voix enrouée ;
– Haleine nauséabonde ;
– Rhinorrhée ou écoulement de mucus nasal ;
– Encombrement de la respiration ;
Ganglions cervicaux enflés ;
Asthénie plus ou moins intense selon le cas ;
– Maux de ventre ;
– Splénomégalie en cas de mononucléose infectieuse ;
– Apparition d’éruptions sur la peau ;
– Ulcération dans certains cas d’angine ;
Fièvre.

Traitements du mal de gorge

Un bon nombre de traitements sont reconnus pour soigner les maux de gorge et apaiser les symptômes.

– Prises sous forme de jus, les baies de cassis sont conseillées par certains scientifiques pour traiter les maux de gorge et les toux dus à un rhume. Cette action est notamment due aux antioxydants et vitamine C que ces fruits contiennent en abondance (1) ;
– Certaines études avancent l’efficacité de l’inhalation de camomille allemande pour apaiser une douleur à la gorge, due à une inflammation des voies respiratoires (2) ;
L’utilisation du miel est également reconnue comme pouvant accélérer la guérison en cas de maux de gorge grâce à son action antibactérienne et hypertonique. En outre, en cas d’angine avec œdème de la luette, une étude affirme l’effet bénéfique de l’apis mellifica, un remède homéopathique à base d’abeilles entières (3) ;
– Un bon nombre d’observations soutiennent les bienfaits de l’acérola pour renforcer l’immunité en cas d’infection ou d’affaiblissement. Ceci s’explique essentiellement par sa très haute teneur en certaines vitamines dont la vitamine C (4) ;
– Certains essais cliniques ont mis en évidence les effets antiviraux et immunostimulants que possèdent les baies de goji (5), des fruits reconnus depuis longtemps comme pouvant traiter de nombreux maux ;
– En cas d’allergie ou d’asthme, une étude affirme les effets positifs que présente un traitement à base d’isoquercitine, un enzyme issu de la quercétine (6).

Références

(1) Weiss RF, Herbal Medicine, Thieme, Beaconsfield, Angleterre, 1988.
(2) Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J (Ed). Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, publié en collaboration avec Integrative Medicine Communications, États-Unis, 2000.
(3) St Didier F., Apis Mellifica, Ouvir à tous l’accès au soin, Homéopathes Sans Frontière, France.
(4) Mezadri T, Fernández-Pachón MS, Villaño D, García-Parrilla MC, Troncoso AM. « El fruto de la acerola: composición y posibles usos alimenticios [The acerola fruit: composition, productive characteristics and economic importance] » Arch Latinoam Nutr. 2006 Jun;56(2):101-9.
(5) Cao GW, Yang WG, Du P. Observation of the effects of LAK/IL-2therapy combining with Lycium barbarum polysaccharides in the treatment of 75 cancer patients. Zhonghua Zhong Liu Za Zhi. 1994 Nov;16(6):428-431.
(6) Kawai M, Hirano T, et al. Effect of enzymatically modified isoquercitrin, a flavonoid, on symptoms of Japanese cedar pollinosis: a randomized double-blind, placebo-controlled trial. Int Arch Allergy Immunol. 2009;149(4):359-68