Névralgie

Présentation de la névralgie

Névralgie, douleur localisée sur la voie d'un nerf sensitif, au niveau des racines ou des ramifications
Névralgie, douleur localisée sur la voie d’un nerf sensitif, au niveau des racines ou des ramifications

La névralgie est le terme utilisé pour désigner une douleur localisée sur la voie d’un nerf sensitif, soit au niveau des racines ou sur les ramifications. Suivant le cas, elle peut être ressentie spontanément ou à l’attouchement, aiguë ou chronique, diffuse ou localisée, intermittente ou continue. Le type de douleur peut, en outre, varier d’un cas à l’autre et s’accompagner de symptômes différents suivant la région du corps concernée.

Nombreuses sont les névralgies mais parmi les plus fréquemment rencontrées, il y a notamment :

– Les névralgies essentielles qui touchent la région de la tête et de la nuque. La plus fréquente est celle du trijumeau encore appelée épileptiforme du trijumeau qui cause des douleurs sur la moitié de la face ;
– Les névralgies cervico-brachiales qui affectent les nerfs branchiaux ;
– Les névralgies intercostales qui sont à l’origine des douleurs entre les côtes ;
– La cruralgie ou sciatique du devant qui occasionne une douleur partant du bas du dos vers les jambes en passant par le devant de la cuisse ;
– La névralgie sciatique ou lombosciatique qui atteint le nerf spinal, engendrant des douleurs au niveau du rachis lombaire et parfois dans les orteils.

Causes de la névralgie

Les névralgies peuvent avoir des causes diverses :

– Traumatisme, fracture, chirurgie ;
– Arthrose ;
Infection comme en cas d’herpès, zona, borréliose, Sida, syphilis, maladie de Lyme ;
Méningites ;
Diabète,
Néoplasie même bénigne ;
Hernie discale ;
– Rétrécissement du canal rachidien dans le cas d’une sciatique ou d’une cruralgie ;
– Malformations au niveau des vertèbres ;
– Mauvaises postures fréquentes ;
– Mouvements répétés ;
– Hématomes ;
– Anévrisme ;
– Sclérose en plaque ;
Hypertension artérielle ;
Accident Vasculaire Cérébral,
– Âge ;
– Stress ;
– Mauvaise hygiène de vie dont tabagisme ;
– Tatouage qui est l’une des causes principales du syndrome de Parsonage-Turner (névralgie amyotrophiante de l’épaule) ;
– Maladie osseuse de Paget pouvant conduire à des déformations des os ;
– Ostéoporose ;
– Spondyloarthrite (arthrite de la colonne vertébrale) ;
– Polyarthrite rhumatoïde ;
– Grossesse ;
– Certaines névralgies concernent davantage les femmes.

Manifestations de la névralgie

Manifestations de la névralgie : douleurs passagères, intermittentes ou continues, nocturnes, diurnes, locales ou diffuses, ...
Manifestations de la névralgie : douleurs passagères, intermittentes ou continues, nocturnes, diurnes, locales ou diffuses, …

Les névralgies peuvent se présenter différemment suivant la cause et la zone du corps affecté par la douleur.

– Douleurs passagères, intermittentes ou continues ;
– Douleurs nocturnes et/ou diurnes ;
– Douleurs locales ou irradiées vers des zones plus éloignées ;
– Douleurs de type brûlure, fourmillement, picotement, coup de poignard ;
– Douleurs plus ou moins intenses ;
– Maux pouvant être déclenchés à l’attouchement, au mouvement, à la déglutition ou à la parole ;
– Douleurs exacerbées par le froid, défécation, éternuement, toux, efforts suivant le cas ;
– Possibilité de perturbations de la salivation, lacrymation et gustation en cas de névralgies céphalo-faciales ;
– Migraines, céphalées, vertiges peuvent accompagnés les névralgies ;
Malaise voire syncope si les douleurs sont dues à des affections graves telles que tumeurs malignes ;
– Possibilité d’atrophie des muscles, paralysie dans des cas plus graves ;
– Abolition de certains réflexes tels que celui du tendon d’achille dans certaines névralgies sciatiques.

Traitements de la névralgie

Quelques remèdes sont reconnus pour leur efficacité en cas de névralgies.

Pour apaiser les douleurs, divers essais cliniques concluent sur les bienfaits de l’harpagophytum. Le tubercule présente, en effet, des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, qu’il doit aux glucosides iridoïdes qu’il renferme en abondance (1) ;
– Selon diverses études, l’huile de bourrache peut calmer les symptômes causés par la polyarthrite rhumatoïde dont notamment les enflures et les inflammations (2). Cette maladie est, en effet, une cause possible de différentes névralgies car peut exercer une compression sur les nerfs environnants ;
– L’arthrose est également une maladie articulaire qui peut finir par comprimer les nerfs. Pour traiter cette maladie, des études avancent l’efficacité de l’acide hyaluronique qui s’est révélé être à même d’améliorer les articulations des sujets mis en observation tout en calmant les douleurs (3) ;
– Certains scientifiques reconnaissent les bienfaits de l’application locale d’huile essentielle de menthe poivrée pour apaiser les névralgies (4) ;
En cas de sciatique, une étude conseille la capsaïcine en application topique. Ce traitement a permis de soulager les douleurs pendant quelques semaines chez les personnes observées conclut l’étude (5).

Références

(1) Baghdikian B, Guiraud-Dauriac H, Ollivier E, N’Guyen A, Dumenil G, Balansard G. Formation of nitrogen-containing metabolitesfrom the main iridoids of Harpagophytum procumbens and H. zeyheri by human intestinal bacteria. Planta Med.1999 Mar;65(2):164-6.
(2) Van Gool CJ, Thijs C, et al. Gamma-linolenic acid supplementation for prophylaxis of atopic dermatitis–a randomized controlled trial in infants at high familial risk. Am J Clin Nutr. 2003.
(3) Hilliquin P., « Traitements locaux et non médicamenteux de l’arthrose. », Douleurs Vol.6, No1 C2, 2005, 17/02/08, Doi : DOU-02-2005-6-1-C2-1624-5687-101019-200502243.
(4) Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J (Ed).Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, publié en collaboration avec Integrative Medicine Communications, États-Unis, 2000.
(5) Fusco BM, Alessandri M., « Analgesic effect of capsaicin in idiopathic trigeminal neuralgia.», Anesth Analg. 1992 Mar;74(3):375-7