Névrome de Morton

Présentation du névrome de Morton

Névrome de Morton, ou métatarsalgie de Morton, maladie caractérisée par une très forte douleur ressentie au pied
Névrome de Morton, ou métatarsalgie de Morton, maladie caractérisée par une très forte douleur ressentie au pied

Le névrome de Morton également connu sous les noms de maladie ou métatarsalgie de Morton se caractérise par une très forte douleur ressentie au pied. Il se manifeste le plus fréquemment au niveau du troisième espace métatarsien, soit entre les 3 et 4ème orteils. Dans certains cas, la douleur irradie vers les autres espaces métatarsiens voire sur les orteils et même au dos du pied.

Bénigne, cette affection n’engendre en général aucune complication importante. Elle peut, toutefois, avoir diverses causes et occasionner certains gênes. Elle concerne, en outre, les adultes d’un certain âge, en particulier les femmes de la cinquantaine et plus.

Causes du névrome de Morton

La véritable cause de la survenue du névrome plantaire de Morton n’a pas encore été décelée. Elle se déclencherait lorsque la zone de jonction entre les deux nerfs plantaires du pied est fréquemment compressée. Il en résulte un épaississement qui est à l’origine d’une pseudo-tumeur qu’est le névrome.

Certains facteurs ont été prouvés comme pouvant favoriser cet état, à savoir :

– Port de chaussures étroites ou serrées trop fort ;
– Chaussures inconfortables ;
– Chaussures à talons trop hauts ;
– Pieds cambrés ou en arc ;
– Pieds avec des orteils en griffe ;
– Position inconfortable des orteils durant une longue période ;
– Épaississement de la région environnant la jonction des deux nerfs plantaires après un traumatisme, irritation ou brûlure ;
– Pieds aux articulations renflées tels qu’en cas d’hallux valgus ;
– Pieds valgus (plats) ;
– Excès de poids et obésité ;
– Certaines activités sportives qui sollicitent les pieds ou qui nécessitent le port d’équipements qui compriment les pieds.

Manifestations du névrome de Morton

Manifestations du névrome de Morton : douleur entre les 3 et 4ème orteils, engourdissement, brûlure, sensation de marcher sur des choses dures, ...
Manifestations du névrome de Morton : douleur entre les 3 et 4ème orteils, engourdissement, brûlure, sensation de marcher sur des choses dures, …

La maladie de Morton peut être reconnue par certains symptômes.

– Douleur au pied, le plus souvent entre les 3ème et 4ème orteils. La douleur peut, cependant, se manifester au niveau d’autres espaces métatarsiens ;
– Douleur pouvant s’étendre sur les orteils et dans la face dorsale du pied ;
– Douleur importante et de type électrique ;
– Sensation de brûlure ;
– Sensation d’engourdissement, de crampes, de picotements suivant le cas ;
– Douleur s’intensifiant en station debout ou lors du port de souliers étroits ou à hauts talons ;
– Douleur exacerbée lors d’une marche sur pointe des pieds ;
– Impression de marcher sur un objet dur ;
– Difficulté à marcher, à rester debout longtemps, à pratiquer des activités nécessitant les pieds, et à porter certains types de chaussures.

La maladie de Morton n’affecte dans la plupart des cas qu’un seul pied. Environ 20% des sujets peuvent, cependant, être simultanément touchés aux deux pieds.

Traitements du névrome de Morton

Certains remèdes peuvent aider à apaiser les douleurs causées par la maladie de Morton.

– Se déchausser et se faire un auto-massage sur le pied douloureux peuvent apaiser la douleur momentanément ;
– L’application topique d’une source de chaleur ou à l’inverse de froid peut aussi être efficace pour calmer la métatarsalgie ;
– Pour éviter que l’affection ne s’aggrave, il est recommandé d’éviter le port de chaussures étroites ou à talons hauts et de privilégier des souliers plus confortables. L’évitement de tout autre facteur pouvant favoriser la maladie de Morton est également conseillé tel que la pratique de certains sports, l’excès de poids ;
– L’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) est reconnue pour ses propriétés antalgiques, pouvant très bien être employées pour calmer les douleurs causées par la métatarsalgie de Morton. Pour cela, il suffit d’appliquer localement l’huile essentielle diluée ou utiliser des onguents qui en contiennent (1) ;
– Lors de certaines études menées sur différents types de neuropathie, il a été montré que la capsaïcine, le principe actif de la cayenne, peut apaiser les douleurs ressenties. Les traitements utilisés consistent notamment en un usage topique d’une lotion, de gel ou de crème contant une certaine dose de la molécule (2) ;
– Un récent essai a mis en évidence les effets anti-douleurs et anti-inflammatoires de l’Arnica. Parmi les quelques remèdes à base de la molécule utilisés, c’est le gel issu de la phytothérapie qui a montré le plus d’efficacité (3).

Références

(1) Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J (Ed).Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, publié en collaboration avec Integrative Medicine Communications, États-Unis, 2000
(2) Backonja M, Wallace MS, et al., « NGX-4010, a high-concentration capsaicin patch, for the treatment of postherpetic neuralgia: a randomised, double-blind study. », NGX-4010 C116 Study Group. Lancet Neurol . 2008 Dec;7(12):1106-12. Erratum in: Lancet Neurol . 2009 Jan;8(1):31.
(3) Stevinson C, Devaraj VS, et al . Homeopathic arnica for prevention of pain and bruising: randomized placebo-controlled trial in hand surgery. J R Soc Med. 2003 Feb;96(2):60-5.