Œdème de Quincke

Présentation de l’œdème de Quincke

Œdème de Quincke peut conduire à une brutale obstruction des voies respiratoires suite au gonflement des muqueuses
Œdème de Quincke peut conduire à une brutale obstruction des voies respiratoires suite au gonflement des muqueuses

L’œdème de Quincke, également dénommé angioœdème ou œdème angioneurotique est un type d’œdème d’installation rapide pouvant affecter la peau et les muqueuses. Dans les cas les plus graves, il peut conduire à une brutale obstruction des voies respiratoires suite au gonflement des muqueuses, puis à une asphyxie. Un choc anaphylactique peut également être déclenché en l’absence de traitement immédiat. Cette pathologie relève alors d’une urgence médicale.

Si l’hérédité et les allergies sont souvent pointées du doigt comme pouvant être à l’origine d’un angioœdème, un bon nombre de cas ont cependant montré que cette maladie peut être idiopathique, sans cause connue.

Causes de l’œdème de Quincke

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un angioœdème. Parmi les plus fréquemment rencontrés, il y a notamment :

– Hérédité ;
Réactions allergiques suite à la consommation de certains aliments tels que les noix dont les cacahuètes ;
– Intolérance au latex ;
– Piqûre d’insecte hyménoptère dont abeille, guêpe ;
– Certains médicaments dont des vaccins, antibiotiques, anesthésiques notamment s’il y a allergie ;
– Prise de certains médicaments dont aspirine, paracétamol, ibuprofènes ;
– Prise d’inhibiteurs d’ECA (Enzyme de Conversion d’Angiotensine) pour traiter une hypertension artérielle, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde ;
– Prise de certaines substances ayant un effet vasodilatateur telles que cannelle, boisson alcoolique ;
– Grossesse, un facteur pouvant exacerber certaines formes héréditaires d’angioœdème ;
Contraceptif oral ;
– Infection gastrique par Helicobacter pylori.

Manifestations de l’œdème de Quincke

Manifestations de l'œdème de Quincke : bronchoconstriction, respiration difficile, toux, éternuement, irritation des yeux, ...
Manifestations de l’œdème de Quincke : bronchoconstriction, respiration difficile, toux, éternuement, irritation des yeux, …

L’angioœdème se manifeste par un certain nombre de symptômes d’évolution rapide, nécessitant une prise en charge d’urgence.

– Enflure progressive des tissus lâches de la peau dont lèvres, paupières ;
– Gonflement pouvant se manifester sur la langue, les mains, pieds, organes génitaux ;
– Enflure des muqueuses des voies aériennes dont glotte, larynx, pharynx pouvant conduire à un étouffement ;
– bronchoconstriction dans les cas les plus graves ;
– Respiration difficile ;
– Toux ;
– Éternuement ;
– Irritation des yeux ;
– Urticaires dans certains cas ;
– Prurit cutané ;
– Baisse de la sensibilité des parties gonflées ;
– Sensation de brûlure ;
Diarrhée et maux de ventre ;
– Affaiblissement ;
– Vertiges ;
– Nausées, vomissements ;
– Malaise ;
– Palpitations ;
– Choc anaphylactique.

Suivant le cas, l’œdème peut durer quelques minutes ou des heures. Une obstruction des voies respiratoires prolongée peut cependant conduire à une anoxie, c’est-à-dire à une insuffisance de la quantité d’oxygène disponible pour assurer le fonctionnement des différents tissus de l’organisme dont notamment le myocarde et le cerveau. D’autres complications peuvent alors se manifester telle qu’une insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, état végétatif.

Traitements de l’œdème de Quincke

Le recours aux corticoïdes et à l’adrénaline constitue le traitement d’urgence de l’angioœdème. Si la crise n’est pas grave, la prise en charge peut inclure des antihistaminiques. Les stéroïdes sont, en outre, utilisés pour traiter des cas chroniques d’angioœdème.

D’autres traitements sont, cependant, également avancés. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

– Éviter tout contact avec des allergènes chez les sujets à risque constitue le meilleur traitement pour prévenir toute crise d’angioœdème de type allergique ;
– L’arrêt de la prise de toute substance telle que médicaments, contraceptif oral, reconnue comme étant la cause de la survenue de l’angioœdème est fortement conseillé ;
– Les études homéopathiques suggèrent l’apis mellifica pour traiter tout type d’œdème d’apparition brusque dont celui de Quincke, celui de la glotte et les urticaires. Les cas d’obstruction des voies rspiratoires que peuvent causer un angioœdème peuvent aussi être traités par ce remède à base d’abeilles entières vivantes (1) ;
– Selon certaines études, l’isoquercitrique, un dérivé de la quercétine, est efficace pour traiter des cas d’allergie et d’asthme. Cette substance peut également apaiser les irritations oculaires occasionnées (2). La quercétine, quant à elle, est reconnue scientifiquement comme pouvant bloquer la sécrétion d’histamine, substance à l’origine des différents symptômes dont les œdèmes qui se manifestent lors d’une réaction allergique (3).

Références

(1) Saint Didier F., « Apis mellifica.», Homéopathes sans frontière, ouvrir à tous l’accès aux soins.
(2) Hirano T, Kawai M et al., « Preventative effect of a flavonoid, enzymatically modified isoquercitrin on ocular symptoms of Japanese cedar pollinosis.» Allergol Int. 2009 Sep;58(3):373-82. Epub 2009 May 25.
(3) Thornhill SM, Kelly AM., « Natural treatment of perennial allergic rhinitis.» Altern Med Rev. 2000 Oct;5(5):448-54. Review