Orgelet

Présentation de l’orgelet

Orgelet, hordéole ou compère-Loriot, infection du follicule pileux d'un cil due au Staphylococcus aureus
Orgelet, hordéole ou compère-Loriot, infection du follicule pileux d’un cil due au Staphylococcus aureus

L’orgelet également appelé hordéole ou compère-Loriot est une infection du follicule pileux d’un cil due le plus souvent à Staphylococcus aureus. Il en résulte alors un gonflement et une obstruction des glandes se trouvant à la racine du cil infectée. Ce type d’infection est assez fréquente mais est bénigne pour la plupart des cas. Elle semble, en outre, affecter davantage les adultes que les enfants.

L’hordéole ne doit pas être confondu avec le chalazion ou hordéole interne, une autre infection de la paupière qui se manifeste également par une nodule. Celle-ci apparaît cependant à l’intérieur plutôt qu’en bordure de la paupière du fait que l’infection engendre une inflammation d’une des glandes Meibomius.

Causes de l’orgelet

Plusieurs facteurs peuvent favoriser la survenue de cette infection de la paupière.

– Infection bactérienne dont le plus souvent par Staphylococcus aureus ou staphylocoque doré ;
– Blépharite qui est une inflammation de la paupière pouvant être d’origine infectieuse ou allergique ;
Diabète qui peut favoriser la survenue de diverses infections ;
– Immunodéficience ;
– Port de lentilles de contact qui nécessite une fréquente manipulation des paupières et donc l’accroissement du risque de leur infection ;
– Verres de contact d’hygiène défectueuse ;
– Utilisation de produits cosmétiques infectés ou de mauvaise qualité ;
– Utilisation de produits cosmétiques pour yeux ayant déjà été utilisés ou appartenant à une autre personne ;
– Manque d’hygiène ;
– Frottement des paupières avec les mains ou un objet contaminé ;
Acné et couperose. Chez les personnes sujettes à ces problèmes cutanés, l’hordéole externe semble beaucoup plus fréquent ;
– Sécheresse des yeux ;
– Peau grasse ;
– Troubles hormonaux ;
– Stress.

Manifestations de l’orgelet

Manifestations de l'orgelet : douleur, apparition de nodules ou de boutons rouges, larmoiement, boutons gorgés de pus, ...
Manifestations de l’orgelet : douleur, apparition de nodules ou de boutons rouges, larmoiement, boutons gorgés de pus, …

L’hordéole externe peut être reconnu par certaines caractéristiques.

– Douleur ressentie à l’endroit de l’infection environ 24 heures avant l’apparition de l’hordéole ;
– Apparition d’une nodule ou bouton typique d’un furoncle ressemblant à un grain d’orge à la base d’un cil ;
– Nodule d’apparition rapide ;
– Bouton souvent de couleur rouge ;
– Bouton parfois purulent ;
– Inflammation des environs du bouton ;
– Sensation d’inconfort ;
– Larmoiement ;
– En cas de perforation de la nodule, écoulement de pus pouvant faire coller les yeux au réveil.

Traitements de l’orgelet

Certains traitements peuvent être utilisés pour soigner des cas d’orgelets.

– Le meilleur moyen d’éviter de contracter les hordéoles est d’avoir une bonne hygiène des yeux. En cas de port de lentilles ou de maquillage, il faudra s’assurer que ceux-ci soient d’excellentes qualités et toujours bien stérilisés. Les mains, en outre, ne devront être utilisées pour toucher les yeux ou les paupières qu’après un lavage minutieux ;
– Selon une étude, épiler le cil, à la racine duquel le furoncle s’est formé, peut aider à drainer l’infection (1) ;
– Une étude avance l’efficacité de l’usage traditionnelle de camomille allemande (Matricaria recutita) pour soulager voire soigner tout type d’infection des yeux. Le traitement consiste à appliquer localement une compresse de l’eau d’infusion de cette plante. Les risques d’allergie doivent, cependant, être pris en compte ; (2)
– Selon diverses observations, le recours à l’huile essentielle d’arbre à thé a permis de venir à bout de nombreuses infections bactériennes dont celle causée par le staphylocoque doré (3) ;
En cas de blépharite, une étude suggère l’application sur la paupière affectée d’une compresse imbibée d’eau chaude. Ce soin est à réitérer tous les matins après la douche notamment chez ceux qui souffrent de blépharite chronique (4) ;
– Une observation a conclu que boire quotidiennement du thé chaud peut réduire jusqu’à plus de la moitié la présence de staphylocoques dorés sur tout le corps et plus particulièrement dans le nez (5). Ce qui pourrait également contribuer à baisser le risque d’infection des paupières telle que par les mains ;
Le souci des jardins (Calendula officinalis) est, par ailleurs, reconnu pour traiter divers problèmes dermatologiques dont les furoncles. Cette action s’explique notamment pour les propriétés antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisante que possède cette plante (6) ;
– La récidive ou la multiplication des orgelets peut annoncer le début d’un diabète. Dans tel cas, une réforme alimentaire s’impose consistant notamment à réduire la consommation de sucres et de glucides.

Références

(1) David J Spalton, Roger A Hitchings et Paul A Hunter, Atlas d’ophtalmologie clinique, Bruxelles, De Boeck université, 1996, 560 p.
(2) Subiza J, Subiza JL, et al., « Allergic conjunctivitis to chamomile tea.», Ann Allergy. 1990 Aug;65(2):127-32.
(3) Mickienė R, Bakutis B, Baliukonienė V, « Antimicrobial activity of two essential oils », Ann Agric Environ Med, vol. 18, no 1, 2011, p. 139-44.
(4) Lindsley K., S. Matsumura, E Hatef, E K Akpek, « Interventions for chronic blepharitis », Cochrane Database of Systematic Reviews, 2012.
(5) Matheson EM, Mainous AG, Everett CJ, King DE, « Tea and coffee consumption and MRSA nasal carriage », Ann Fam Med, vol. 9, no 4, 2011, p. 299-304