Palpitations

Présentation des palpitations

Palpitations, battements déréglés et désagréables du cœur
Palpitations, battements déréglés et désagréables du cœur

Les palpitations correspondent à des battements déréglés et désagréables du cœur pouvant avoir des causes très diverses. Selon chaque cas, elles peuvent être plus ou moins gênantes et durer plus ou moins longtemps. En général, elles ne sont pas dangereuses en elles-mêmes sauf si elles sont dues à une affection grave dont une maladie cardiovasculaire.

Lors d’une palpitation, la pulsation cardiaque devient perceptible par le sujet lui-même du fait qu’elle soit plus intense et plus rapide qu’en temps normal. Le cœur parvient, en effet, à effectuer plus de 100 battements par minute alors que le rythme cardiaque habituel varie dans les 60 à 80 battements chez un adulte au repos.

Causes des palpitations

Nombreuses peuvent être les causes d’une palpitations.

– Angoisse, anxiété, panique, peur ;
– Choc émotionnel ;
– Stress ;
– Anémie ;
– Hypoxie ou oxygénation insuffisante ;
– Trouble de la pression artérielle (hypertension ou hypotension) ;
Insuffisance cardiaque ;
– Angine de poitrine ;
– Embolie pulmonaire ;
Infarctus ;
AVC ;
– Syndrome de Wolff-Parkinson-White ;
– Dysfonctionnements des valves cardiaques ;
– Perturbation du rythme cardiaque telle qu’en cas d’extrasystole, fibrillation atriale, tachycardie ;
– Perturbation de la conduction cardiaque se présentant par une bradycardie ;
– Troubles hormonaux ;
– Hausse de la sécrétion d’adrénaline ;
Hypoglycémie ;
– En cas de forte chaleur ;
– Prise de certains médicaments dont des antidépresseurs, digitaliques, bêta-bloquants, neuroleptiques ;
– Prise de stupéfiants dont la cocaïne, amphétamine, crack ;
– Prise de certaines substances tel que café, tabac ;
– Intoxication par des pesticides ;
– Pollution qui peut être à l’origine d’arythmies cardiaques ;
– Hérédité qui peut être à l’origine d’arythmies cardiaques chez certaines familles ;
– Après une activité physique importante ;
– Chez les femmes en périménopause ;
– Carence en potassium.

Manifestations des palpitations

Manifestations des palpitations : battements du cœur accélérés, discrets, forts, irréguliers, gênants, épuisants, fréquents, épisodiques, ...
Manifestations des palpitations : battements du cœur accélérés, discrets, forts, irréguliers, gênangs, épuisants, fréquents, épisodiques, …

Une épisode de palpitation peut se manifester de façons différentes selon le facteur en cause et le sujet affecté. Elle peut également s’accompagner de certains symptômes suivant chaque cas.

– Tachycardie ou accélération du rythme cardiaque plus ou moins importante ;
– Pulsations cardiaques plus discrètes ou plus fortes ;
– Pulsations cardiaques irrégulières ou non ;
– Battements cardiaques plus ou moins gênants ;
– Épisodes de palpitation de début et/ou de fin brutal dite de type Bouveret. C’est notamment le cas en cas de syndrome Wolff-Parkinson-White ;
– Épisode durant seulement quelques secondes ou des heures ;
– Épisodes occasionnelles ou fréquentes ;
Asthénie ;
– Fatigabilité rendant tout effort difficile ;
– Malaise ;
– Sentiment d’angoisse comme en cas de fibrillation atriale ;
– Douleur dans la poitrine telle qu’en cas d’une angine de poitrine ;
Essoufflement notamment lors d’une insuffisance cardiaque ;
– Épisode de palpitation suivie d’une perte de connaissance brutale voire la mort subite.

Traitements des palpitations

Certains remèdes sont connus comme pouvant traiter des épisodes de palpitation.

– Selon un bon nombre d’études, l’aubépine (Crataegus laevigata) peut être utilisée en cas d’insuffisance cardiaque légère à modérée. Les extraits de cette plante ont, en effet, montré leur efficacité lors des essais cliniques menés à apaiser les symptômes associés à cette affection dont notamment palpitation, essoufflement, hypertension artérielle (1) ;
– D’après une étude, un traitement à base de carnosine peut aider à faire baisser la pression artérielle (2). Il s’agit, en outre, d’un antioxydant reconnu pour son efficacité pour protéger les vaisseaux sanguins des effets de la glycation dont notamment le vieillissement de leurs parois et le risque d’obstruction (3) ;
En cas d’anémie due à une carence en fer, une étude suggère les meilleures sources de ce minéral dans l’alimentation. Parmi celles-ci, il y a notamment les haricots, graines de citrouille, lentilles, pommes de terre cuites au four (4).

Références

(1) Pittler MH et al. Hawthorn extract for treating chronic heart failure. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Jan 23;(1):CD005312. Review.
(2) Aldini G et al. « Carnosine and related dipeptides as quenchers of reactive carbonyl species: from structural studies to therapeutic perspectives.», Biofactors 2005. p:77-87.
(3) Min J et al. « Differential neuroprotective effects of carnosine, anserine, and N-acetyl carnosine againstpermanent focal ischemia.», J Neurosci Res. 2008 Oct; p:2984-2991.
(4) « Valeur nutritive de quelques aliments usuels.», Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada, 1999.