Pelade

Présentation de la pelade

Pelade, dermatose se caractérisant par une chute en plaque des cheveux
Pelade, dermatose se caractérisant par une chute en plaque des cheveux

La pelade est une dermatose qui se caractérise par une chute en plaque des cheveux ou des poils en très peu de temps. Il s’agit d’une pathologie auto-immune s’attaquant aux follicules pileux des cheveux eux-mêmes. En général, les conséquences ne sont pas irréversibles mais le risque de récidive est toutefois très élevé.

Les véritables causes de cette maladie ne sont pas encore clairement connues. Cette forme d’alopécie est, par ailleurs, très fréquente et semble toucher aussi bien les hommes que les femmes. Aucune tranche d’âge n’est non plus épargnée.

Causes de la pelade

Un certain nombre de facteurs sont suspectés comme pouvant favoriser la survenue de cette dermatose.

– Hérédité. Dans la majeure partie des cas, il semble exister une prédisposition chez les membres d’une même famille ;
Allergies ;
Diabète sucré de type I ;
– Pathologies auto immunes dont le lupus, l’arthrite rhumatoïde, le vitiligo ;
– Certaines maladies dont psoriasis, eczéma atopique, colite ulcéreuse ;
– Thyroïdite ;
– Perturbations hormonales ;
– Certaines infections ;
– Stress ;
– Traumatisme et chocs émotionnels ;
– Contact avec certaines substances chimiques ;
Anémie due à une avitaminose B12.

Manifestations de la pelade

Cette forme d’alopécie en plaque peut être reconnue par certaines caractéristiques.

Manifestations de la pelade : perte de pilosité,
Manifestations de la pelade : perte de pilosité, présence de plaque, sensation de brûlure, …

– Perte de pilosité sur certaines zones du cuir chevelu ou sur les parties pileuses du corps laissant des plaques chauves d’apparition soudaine ;
– Tailles variables des plaques suivant chaque cas. Certaines peuvent se grouper et former une zone dénudée assez grande ;
– Peau normale et lisse au niveau des plaques ;
– Cheveux ou poils en forme de point d’exclamation et qui peuvent s’arracher facilement autour de la plaque ;
– Parfois, sensation de brûlure et prurit au niveau des zones dénudées ;
– En cas d’atteinte des ongles, ceux-ci se fissurent, se strient et se cassent.

Par ailleurs, il en existe différentes formes :

– Forme localisée également appelée alopécie aerata qui se manifeste par plaques ;
– Forme pseudo-tondante lorsqu’il y a présence de petits cheveux qui s’arrachent facilement sur les plaques ;
– Forme ophiasique qui se manifeste par la perte des cheveux au niveau du front, tempes et nuque ;
– Forme totale ou alopécie totalis lorsqu’il y a perte de tous les cheveux de la tête ;
– Forme dite décalvante également appelée alopécie universalis qui se caractérise par la perte de la totalité de la chevelure et de tous les poils du corps.

Traitements de la pelade

Dans un bon nombre de cas, cette forme d’alopécie en plaque se résorbe d’elle-même sans qu’il ne soit nécessaire de recourir à une prise en charge spécifique. Des traitements peuvent, toutefois, être utilisés pour favoriser la repousse notamment en cas de plaques de grande envergure.

– Lors d’une étude scientifique menée sur des sujets atteints de cette dermatose, il a été observé qu’une combinaison d’huiles essentielles en application topique a permis de traiter l’alopécie et de favoriser la repousse des cheveux. Parmi les huiles utilisées dans ce traitement, il y a celle de romarin, de thym et de cèdre d’atlantique (1) ;
– Une autre étude suggère que certaines réformes au niveau des habitudes alimentaires peuvent à la fois favoriser la guérison en cas de pelades tout en réduisant le risque de récidive. L’étude avance entre autres une baisse de la consommation des produits d’origine animale dont la viande et le lait au profit des produits végétaux tels que noix, céréales, fruits et légumes (2) ;
La cystine, en outre, est connue comme pouvant aider à stimuler la pousse de la chevelure et à favoriser la santé des ongles et des cheveux (3). Parmi les meilleures sources de cet acide aminé, il y a notamment les graines de moutardes et de tournesol, les noix et les germes de blé. Ce traitement semble plus efficace en association avec des apports supplémentaires de vitamine B6 ;
– L’oignon, notamment le jus d’oignon, est reconnu comme pouvant stimuler la pousse des cheveux (4) ;
– L’utilisation en huile de massage d’huile végétale telle que celle d’argan peut, par ailleurs, aider à les fortifier et à réduire les casses tout en apportant certains nutriments qui peuvent leur être nécessaires.

Références

(1) Hay IC, et al., « Rando trial of aromatherapy : successful treatment for Alopecia Areata.», Arch Dermato. 1998.
(2) Dr Weil, Overcoming Alopecia? Polaris Health (Ed), Q & A Library.
(3) Moore S., « On the determination of cystine as cysteic acid.», J. Biol. Chem., 1963
(4) « Chute de cheveux – les traitements naturels qui marchent.», Solutions, mars 2016, Traitement Calvitie.

error: Content is protected !!