Perte auditive

Présentation de la perte auditive

Perte auditive, perturbation au niveau de la perception des sons
Perte auditive, perturbation au niveau de la perception des sons

Une perte auditive se caractérise par une perturbation au niveau de la perception des sons. Il s’agit alors d’une anomalie affectant l’organe de l’audition qui peut progresser avec le temps en l’absence d’une prise en charge. Selon chaque cas, elle peut être partielle ou totale, réversible ou définitive. Elle peut, en outre, être plus ou moins importante allant d’une déficience légère de l’acuité auditive à une surdité totale.

Cette affection concerne actuellement plus de 15% de la population mondiale. Elle touche particulièrement les sujets de la soixantaine et plus. Les personnes fortement exposées au bruit en milieu de travail en sont également affectées. Des cas dus à une mauvaise hygiène de vie ne sont pas non plus rares et concernent surtout les moins de 35 ans. Dans tous les cas, cette anomalie peut devenir un handicap chez la personne d’autant plus si elle atteint un certain degré.

Causes de la perte auditive

Un bon nombre de facteurs peuvent être à l’origine ou favoriser la survenue d’une perte de l’audition. Parmi ces facteurs, il y a entre autres :

– Âge. Avec le temps, l’acuité auditive finit par se dégrader progressivement et conduit à une perte de l’audition appelée presbyacousie ;
– Traumatisme de l’oreille dû au bruit. Deux cas de traumatismes peuvent alors se produire : aigu suite à une brève exposition à un bruit très fort et chronique après à une exposition répétée à des bruits de haute intensité ;
– Suite à certaines pathologies notamment des infections comme l’oreillon, rhume, rougeole, méningite, otites répétées, scarlatine ;
Diabète ;
– Certaines pathologies cardiovasculaires dont l’artériosclérose, hypertension ;
– Tumeur ;
– Suite à la prise de certains médicaments dont des anti-inflammatoires non stéroïdiens, certaines antibiotiques, diurétiques, antipaludéens ;
– Suite à certains traitements dont une chimiothérapie ;
– Oreilles bouchées dues à du cérumen ;
– Présence d’eau ou d’un corps étranger ;
Blessure tel qu’après un accident ;
– Tympan perforé ;
– Inflammation ;
– Stress important ;
– Choc émotionnel ;
– Intoxication due à des métaux lourds dont mercure, plomb ;
– Mauvaise hygiène de vie dont le tabagisme et l’alcoolisme ;
– Malformation congénitale ;
– Hérédité telle qu’en cas d’otospongiose qui touche les os de l’oreille.

Manifestations de la perte auditive

Manifestations de la perte autidive : perte de l'audition, douleur, asthénie, céphalées, vertiges, ...
Manifestations de la perte autidive : perte de l’audition, douleur, asthénie, céphalées, vertiges, …

Une perte de l’audition peut se présenter de différentes manières suivant chaque cas.

– Déficience auditive partielle ou totale ;
– Progressive ou subite ;
– Unilatérale ou bilatérale ;
– Temporaire ou chronique ;
– De degré léger, moyen, sévère, profond ou surdité totale suivant le cas ;
– Perte de l’audition due à une atteinte des conduits de transmission (oreille externe et moyenne) ou de la perception suite à une anomalie au niveau de la partie interne.

Une déficience auditive peut, en outre, se manifester avec d’autres symptômes d’intensité variable à chaque cas.

– Douleurs dans l’oreille ;
Asthénie ;
Céphalées ;
– Acouphènes ;
– Vertiges ;
– Perturbation de l’équilibre ;
– Hyperacousie.

Traitements de la perte auditive

Certains traitements peuvent être utilisés pour prévenir et pour remédier à une perte de l’audition.

– Afin de prévenir toute dégradation de l’acuité auditive, il est important de ne jamais exposer ses oreilles à des bruits de forte intensité même sur une brève période. Ceci inclut tant l’utilisation des diverses machines bruyantes que l’écoute de musiques avec un casque ;
– Il est également conseillé d’éviter de nettoyer ses oreilles avec des coton-tiges ou autres objets qui vont davantage entasser le cérumen dans le conduit de cet organe au lieu de le retirer ;
En cas de presbyacousie, une étude avance l’efficacité de la coenzyme Q 10 dans sa forme hydrosoluble pour améliorer la capacité auditive (1) ;
– Une autre étude a permis de conclure qu’une avitaminose B9 peut favoriser la survenue précoce d’une perte de l’audition (2). Prendre des suppléments de vitamine B9 ou privilégier les plus grandes sources de celle-ci peut dès lors retarder la survenue de cette affection ;
– Une observation avance, en outre, que le ginkgo biloba peut être bénéfique pour améliorer l’audition chez les personnes âgées que cela soit pour une presbyacousie ou pour une autre affection telle qu’une tympanite (3).
– Boire du vin rouge est connu scientifiquement efficace dans la protection de l’audition. Ceci s’explique notamment par la présence de resvératrol dans le raisin, un puissant antioxydant responsable des vertus de ce fruit. Une expérience menée sur des rats de laboratoires a démontré qu’une dose de 460 µg/kg/jour pendant 7 semaines de ce polyphénol a permis de protéger leur audition des dommages occasionnés par des bruits allant de 107 dB 4500 Hz à 9000 Hz diffusés pendant 24 heures. Cet antioxydant a limité les effets des espèces réactives de l’oxygène induites par le stress oxydatif, notamment la perte auditive liée à cette exposition prolongée au bruit.(4)

Référence

(1) Salami A., et al., « Water-soluble Coenzyme Q10 Formulation (Q-TER(®)) in the Treatment of Presbycusis.», Acta oto-laryngologica, Vol 130, Oct 2010.
(2) Raquel MV et al., « Folic Acid Deficiency Induces Premature Hearing Loss Through Mechanisms Involving Cochlear Oxidative Stress and Impairment of Homocysteine Metabolism.», The FASEB Journal , Vol. 29, Février 2015.
(3) Boboshko, M et al., « Modern Aspects of Diagnosis of Presbycusis and its Treatment in Elderly Patients.», Vestnik otorinolaringologii, Janv 2011.
(4) Seidman M and al. « Effects of Resveratrol on acoustic trauma ». Otolaryngol Head Neck Surg 2003.

error: Content is protected !!