Piqûre d’insecte

Présentation de la piqûre d’insecte

Les piqûres d'insecte peuvent être bénignes ou dangereuses, pouvant causer un choc anaphylactique
Les piqûres d’insecte peuvent être bénignes ou dangereuses, pouvant causer un choc anaphylactique

Une piqûre d’insecte peut se manifester de différentes façons suivant l’insecte en cause. Si dans les cas les plus bénins, elle entraine une démangeaison et un léger gonflement sur la zone piquée, dans les cas les plus graves, elle peut déclencher un choc anaphylactique nécessitant alors le recours à une urgence médicale. Ce sont particulièrement les sujets allergiques qui sont dans tel cas les plus à risque.

Dans la plupart des cas, les lésions engendrées par les piqûres d’insecte finissent par s’estomper au bout de quelques jours. Dans des cas plus rares, cependant, elles durent des années, pouvant alors conduire à des affections plus graves dont des cancers. Une seule piqûre sur le visage ou dans la bouche ne doit, par ailleurs, être prise à la légère car peut être tout aussi dangereuse que de nombreuses piqûres sur d’autres parties du corps.

Causes de la piqûre d’insecte

Il existe toute une diversité d’insectes qui peuvent être menés à piquer l’Homme pour une raison ou pour une autre. Parmi les plus fréquemment rencontrés, il y a entre autres :

– Les moustiques ;
– Puces ;
– Poux ;
– Punaises ;
– Abeilles ;
– Bourdons ;
– Frelons ;
– Guêpes ;
– Fourmis ;
– Moucherons ;
– Taons.

Deux raisons peuvent pousser les insectes à piquer l’Homme :

– Soit pour avoir du sang pour sa nourriture ;
– Soit pour se défendre ou défendre son nid face à une menace ou une attaque ;

Certains facteurs peuvent, en outre, favoriser l’attraction des insectes. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

– Chaleur ;
– Parfum ou autre produit parfumé ;
– Sueur et transpiration ;
– Port de vêtement bariolé peut attirer les abeilles, les guêpes tandis que les vêtements sombres attirent les moustiques ;
– Mouvement brusque dans les cas, notamment, des frelons, des guêpes et des abeilles ;
– Agression des nids ;
– La saison. Les insectes sont, en effet, plus nombreux durant le printemps ;
– La lumière ;
– Humidité et eau stagnante notamment pour les moustiques ;
– Manque d’hygiène pouvant être à l’origine d’une pédiculose .

Manifestations de la piqûre d’insecte

Manifestations de la piqûre d'insecte : Prurit, tuméfactions des ganglions, papules, allergie, ...
Manifestations de la piqûre d’insecte : Prurit, tuméfactions des ganglions, papules, allergie, …

La réaction cutanée suite à une piqûre se présente différemment selon l’insecte en cause.

En cas de piqûre d’insectes hématophages dont notamment moustique, puce et poux, il peut y avoir :

– Prurit plus ou moins important au niveau de la zone piquée ;
– Tuméfaction plus ou moins grande ;
– Rougeur ;
– Tuméfaction des ganglions dans certains cas de piqûre de poux ;
– Risque d’allergie grave chez les sujets allergiques ;
– Apparition de papules prurigineuses en cas de piqûre par des punaises de lit. Ces insectes peuvent conduire à une anémie en cas de piqûres multiples.

En cas de piqûre d’autres insectes dont l’abeille, guêpes, frelons, il peut y avoir :

– Douleur importante sur la zone piquée. Celle-ci est notamment due au venin injecté par l’insecte sous la peau ;
– Gonflement plus ou moins large et rougeur au niveau de la région piquée ;
– Inflammation locale ;
– La réaction peut s’étendre au-delà de la zone piquée ;
– En cas d’allergie, risque d’œdème de Quincke voire de choc anaphylactique.

Traitements de la piqûre d’insecte

Certains remèdes sont reconnus pour leur efficacité pour prendre en charge des piqûres d’insecte.

En cas de piqûre de guêpe, diverses études avancent que mettre la zone piquée en contact avec une source thermale peut inhiber le venin et réduire l’inflammation. Dans ce cas, il faut agir dans les 10 mn qui suivent la piqûre et la température devra être dans les 55 °C. Pour calmer la douleur, de l’alcool ou de la glace peut y être appliqué par la suite (1) ;
Appliquer localement du vinaigre ou du citron est connu comme pouvant limiter l’action du venin de la guêpe (2) ;
– Selon une observation, les puces sont sensibles aux rayons ultraviolets du soleil. Couper les herbes à l’extérieur et laisser les rayons du soleil entrer à l’intérieur de la maison peuvent alors aider à éradiquer ces parasites (3) ;
Diverses plantes sont connues pour leur action répulsive en cas d’infestation par des moustiques. Parmi celles-ci, il y a entre autres la citronnelle, le géranium, le romarin, ou encore la lavande (4) ;
– À la différence de l’aiguillon lisse des autres insectes hyménoptères dont la guêpe, celui de l’abeille est équipé de harpon. Une seule piqûre peut alors lui être fatale puisqu’une partie de son abdomen va rester avec son aiguillon dans la peau de sa victime. D’où l’importance de ne jamais compresser une piqûre d’abeille et de retirer aussi tôt que possible l’aiguillon pour éviter que le venin ne continue de se répandre (5).

Références

(1) Gloaguen D., « Piqûre de Guêpe : Que Faire en Urgence si On Est Piqué ? », L’Express et l’Entreprise, Juin 2011.
(2) « Les Intoxications par les Hyménoptères.», Clinique Vétérinaire les Poumadères.
(3) « Conseil : Prévenir une Infestation de Puces de Plancher » , CPS – Puces de plancher , 2015.
(4) « Moustique, Ennemi Public.», La Salamandre N.99, 2010.
(5) Schumacher M., et al., « Rate and Quantity of Delivery of Venom from Honeybee Stings.», Journal of allergy and clinical immunology., American academy of allergy, asthma and immunology, Vol 93, 1994.

error: Content is protected !!