Chardon Marie avec plus de 30% en silybine : possible ? (MAJ 13/08/18)

[MAJ du 13/08/2018 au bas de cet article] Comme nous l’avons vu sur ce site, le chardon Marie possède un groupement de molécules qui lui confèrent toutes ses propriétés santés : la silymarine. Celui-ci est composé de plusieurs sous-classes dont la plus active est aujourd’hui connue sous le nom de silybine (ou silibinine), elle-même constituée de précisément deux molécules: la silybine A et B, la somme de ces deux donnant la valeur totale.

Aujourd’hui nous avons choisi de revenir sur ce dernier élément et en particulier sur ce que l’on appelle le « titrage », c’est-à-dire la teneur après analyse de la silymarine et de la silybine, par rapport au poids total d’un extrait de chardon Marie.

Vous trouverez sur le marché divers types de produits allant de la simple poudre à l’extrait sec ou extrait aqueux. Si la poudre en gélule n’a subi aucun traitement, l’extrait de chardon Marie à lui l’avantage de pouvoir être concentré en principe actif. Ainsi, vous pouvez avoir avec une seule gélule d’extrait de chardon Marie, l’équivalent de dizaines (ou plus) de gélules de simple poudre du même poids !

En effet, vous trouverez dans la poudre ayant été simplement séchée, seulement quelques % de silymarine (et parfois même pas du tout…) tandis que les extraits peuvent en contenir jusqu’à 80% et 30% en silybine pour les meilleurs. C’est la raison pour laquelle les études sur le chardon Marie démontrant une efficacité santé sont toutes réalisées à base d’extrait.

Nous allons parler ici de la teneur possible et réaliste d’un extrait de chardon Marie en silymarine et silybine. Ce sujet fait suite à la question d’un internaute nous mentionnant le laboratoire Nutrixeal, qui annonce un taux particulièrement attractif… Lumière !

Notre avis sur le chardon Marie de Nutrixeal

1/ La teneur en silybine ?

Pour commencer, afin de rendre cette analyse-là plus dénuée de toute ambiguïté et entièrement transparente, voici une copie d’écran de ce que l’on peut voir sur la fiche produit de Nutrixeal. Bien entendu, ces précisions sont importantes au cas où cette marque modifierait sa page. Il est important de prendre en compte les éléments tels qu’ils le sont à l’instant où nous rédigeons ces lignes, sans quoi cet article n’aurait plus aucun sens. Capture d’écran au 03/07/2018 :

nutrixeal chardon marie 1
Copyright : Nutrixeal.fr (03/07/2018)

 

Comme vous pouvez le voir, nous avons entouré en rouge ce qui correspond à leur teneur annoncée en silybine qui nous a particulièrement intrigué. Comment peuvent-ils obtenir un extrait standardisé à 80% en silymarine et 56% en silibyne là où nos recherches nous montrent que les meilleurs laboratoires obtiennent le score maximal de 30% ?

Tout d’abord, il aurait été préférable qu’ils indiquent plus clairement la teneur en mg de ces principes actifs pour les 300mg de chardon Marie qu’une gélule contient. Ce n’est pas obligatoire mais il est recommandé de se conformer à cette méthode qui est seule garantie de transparence et vous allez comprendre pourquoi.

Concernant ces pourcentages, il semblerait d’après notre enquête que cela soit tout simplement impossible… En fait, c’est même en contradiction totale avec ce qu’annonce la pharmacopée européenne dans son édition 8.0 et la pharmacopée américaine.

Ces pharmacopées font office de références scientifiques et juridiques en matière de normes. Cela concerne aussi bien les méthodes de contrôles que les teneurs possibles en matières de principes actifs. Elles sont destinées à démontrer l’identité, la force, la pureté et la qualité des médicaments, des compléments alimentaires et des ingrédients alimentaires.

Et en matière de chardon Marie la pharmacopée européenne (Ph. EP) et américaine (Ph. USP) donnent les plages de valeurs suivantes :

EP et USP
à gauche : Pharmacopée Européenne, Edition EP 8.0 à droite: Pharmacopée Américaine, Edition USP 36

Pour ceux qui ne sont pas anglophones ou d’une formation scientifique, cela dit que pour 90 à 110% de la valeur totale en silymarine, vous pouvez avoir :

  • de 20 à 45% de silicristine et silidianine
  • de 40 à 65% de silybines totale (somme des silybines A et B)
  • et de 10 à 20% d’isosilybines  A + B

Nutrixeal annonçant 56% en silybines totale, on pourrait en conclure qu’ils sont bien dans les normes. En fait on pourrait même penser que c’est au contraire toutes les marques qui titrent à 30% qui ne sont pas dans ces plages la… Il faut alors bien relire : Les pharmacopées parlent de 65% de silybine maximum pour la valeur totale en silymarine !

Là encore on pourrait penser que Nutrixeal a toujours un extrait qui respecte presque ces spécifications car : 65% x 80% = 52% maximum de silybines sur l’extrait sec total. On ne serait alors pas très loin du compte… Mais pourtant toujours pas !

En effet, dans le texte EP 8.0 ci-dessus, vous pourrez également voir qu’il est clairement stipulé que la valeur nominale en silymarine de l’extrait sera forcément comprise entre 30% et 65%. Alors pourquoi d’autres marques parlent aussi de standardisation à 80% en silymarine ?

Non la pharmacopée européenne ne se trompe pas, il faut savoir que 80% de silymarine selon le test HPLC n’existe pas, ou alors il s’agira de molécules isolées ou synthétiques rajoutés à l’extrait. Nutrixeal ne précise donc logiquement pas le test, car quand on parle d’un extrait de chardon Marie à 80% en silymarine, on parle alors obligatoirement d’une méthode de test UV. Un test bien moins fiable que le test par HPLC qui dose véritablement des structures de molécules bien précises. C’est justement la raison pour laquelle certaines marques réalisent ce « double titrage » : silymarine ET silybine totale.

La silybine quant à elle est bien testé par HPLC en faisant la somme de ses deux diastéréoisomères A et B.

Pour faire court, un extrait à 50% en silymarine HPLC correspond à 80% en silymarine, donc on est bien dans la plage de la pharmacopée. C’est d’ailleurs ce qui se fait de mieux en terme de qualité, il est rare d’obtenir plus de 50% (mais pas impossible).

Au mieux, vous pourrez avoir un extrait titré à 80% silymarine en UV (50% par HPLC) qui peut contenir : 50% x 65% =  32% de silybine totale par HPLC, au maximum.

Vous avez donc ici la réponse à « pourquoi les meilleurs extraits secs de chardon Marie sur le marché mondial sont titrés à 80% en silymarine et 30% en silybine » : car ce sont les ratios optimaux naturel contenus dans la plante (ou plutôt les graines), comme défini par ces pharmacopées EP et USP.

Mais ceci ne répond cependant pas à la question « comment Nutrixeal peut-il proposer un titrage à 56% en silybines totale par HPLC ? » : Sans rentrer dans la diffamation ou même la critique, en utilisant simplement ces données scientifiques publiques, il nous semble qu’il y a la une incohérence.

Nous pouvons spéculer sur le fait qu’ils se sont trompé (volontairement ou non ?) et qu’il s’agit en fait de 56% sur la valeur totale en silybine, nous serions alors bien dans la plage des 40 à 65%.

Cette hypothèse nous semble la plus probable car sur leur même page produit nous pouvons également lire :

nutrixeal silybine
Copyright : Nutrixeal.fr (03/07/2018)

La somme des isosilybines correspond aux valeurs que nous avons données précédemment : impossible d’avoir cela si on parle de l’extrait total. D’autre part, il est intéressant de constater qu’ils notent ici « un taux effectif » de silybine par HPLC, ce que l’on peut traduire par leur valeur en silymarine totale (pour faire simple : la silybine peut aussi se définir par sa formule chimique, et non pas une structure ou configuration, c’est pourquoi ensuite on découpe bien en ce que l’on appelle silybine totale, isosilybine totale etc. C’est plus fiable)

Dans ce cas de figure, vous devez comprendre que la silymarine par HPLC de nutrixeal serait donc de 44.5% (et non de 50%), donc potentiellement pas tout à fait à 80% par UV (à confirmer, mais admettons que c’est le cas). Vous avez alors : 44,5% x 56% (si on prend leurs chiffres) = 24,9% en silybine dans l’extrait total soit moins que les extraits à 30%.

Si notre hypothèse se confirme, alors nous pouvons nous poser des questions sur ce laboratoire (et c’est notre avis) pour plusieurs raisons :

  • Cela trompe directement le consommateur. Ce n’est en effet clairement pas de la façon dont ils ont formulé (d’où encore une fois l’intérêt de mettre des screenshots). Une personne nous a d’ailleurs demandé ce que l’on pensait de ce produit « ultra concentré », ce qui est à l’origine de notre enquête. Ce serait en effet clairement de la publicité mensongère (les clients pensent acheter chez Nutrixeal un extrait à 56% en silybine mais achètent en réalité un extrait à 24,9%).
  • Deuxièmement, cela signifierait que la marque ne sait pas de quoi elle parle si elle s’est trompée involontairement (en l’occurrence : le certificat d’analyse de leur fournisseur)
  • Si c’est volontaire, la c’est encore plus embêtant…

Hypothèse 2 (mais moins probable par rapport à toutes les données que nous avons évoquées pour notre première hypothèse), ils ont pu également rajouter dans l’extrait de la silybine de synthèse ou isolée, mais dans ce cas la on ne parle plus du même type de produit et il faudrait alors le signaler dans la liste des ingrédients.

Hypothèse 3 : ??? Nous accordons à Nutrixeal un droit de réponse public à cet article. (Pour nous contacter)

Pour finir, voyons un dernier point qui a alerté notre radar :

2/ Le solvant utilisé pour l’extraction ?

Toujours sur la fiche produit de Nutrixeal :

nutrixeal solvant
Copyright : Nutrixeal.fr (03/07/2018)

Ici, il s’agit plutôt d’une tournure de phrase et de comment on l’interprète. Un extrait de chardon Marie simplement extrait à l’eau sans solvants, riche en silymarine et silybine ne peut pas exister. Ils parlent donc probablement de l’extrait d’artichaut même si cela peut vraiment porter à confusion (on vous laisse en juger).

En effet, les molécules telles la silybine, constituants le complexe de silymarine, sont toutes apolaires. Pour ceux qui ne sont pas chimistes, cela signifie qu’elles ne sont pas solubles dans l’eau : une extraction purement aqueuse n’est donc pas possible. Il faut alors obligatoirement avoir recours à des solvants et c’est exactement ce que précise les pharmacopées :

EP 8
EP 8.0 : les différents solvants nécessaires pour obtenir un extrait de chardon Marie concentrée en silymarine

Les solvants nécessaires pour obtenir un extrait de chardon Marie concentré sont au choix (ou en combinaison) :

  • l’acétate d’éthyle
  • l’acétone ou un mélange acétone / eau
  • l’éthanol ou un mélange éthanol / eau, on parle alors d’extraction « hydro-éthanolique »
  • Le méthanol ou une mélange méthanol / eau

Tous ces solvants sont entièrement évaporés dans l’étape finale (pour les extraits secs), mais dans le doute où il résiderait des traces, si vous voulez rester sur un produit le plus naturel et sain possible, on vous conseille d’opter pour un chardon Marie en extrait sec issu d’une extraction hydro-éthanolique.

Conclusion

Ceci conclu notre enquête sur le chardon Marie de chez Nutrixeal qui répond parfaitement à notre problématique initiale, à savoir si on peut ou non avoir un extrait à plus de 30% en silybine et 80% en silymarine ? Tel qu’il est présenté clairement non c’est impossible, il s’agit d’erreurs volontaires ou non de la marque.

Nous avons essayé de rendre ce texte le plus court, et le plus compréhensible pour tous. Nous ne nous sommes volontairement pas attarder sur le fait qu’il est possible d’avoir en revanche de la silybine purifiée ou isolée par chromatographie liquide par exemple, voire probablement possible aussi d’en obtenir de la synthétisée, afin de ne pas trop compliquer notre article pour rien. (MAJ : c’est désormais le cas de nutrixeal qui a changé la version de son produit suite à cet article, voir plus bas)

A noter : Nous aurions pu prendre un autre cas que Nutrixeal pour illustrer notre étude, mais nous n’avons trouvé aucune autre marque (y compris parmi les marques US) qui annonçait un pourcentage supérieur à 30% en silybine. Si vous en voyez une, vous savez maintenant ce qu’il en est réellement.

Les autres laboratoires précisent d’ailleurs en général clairement le dosage en mg (ex : pour 100mg, de chardon Marie, 80mg de silymarine et 30mg de silybine).

Précisions importantes : tous les éléments présentés ici relatifs à Nutrixeal sont présents sur leur site internet nutrixeal.fr (au 03/07/18). Nous les mettons simplement directement face aux pharmacopées européenne et américaine en essayant de répondre à notre problématique. Toutes les infos présentes dans notre article sont vérifiables car publiques. Libre à chacun de se faire sa propre opinion avec tous les éléments PUBLICS présents sur cette page.

MAJ : Nutrixeal réagit en modifiant sa fiche produit

MAJ du 13/08/2018 : Nutrixeal a finalement choisi de ne pas nous contacter, mais comme on pouvait s’y attendre, a immédiatement modifié sa fiche produit ce qui est quand même un aveu indirect de leur part que nous avions vu juste (d’où l’importance pour un vrai suivi, d’avoir fait toutes ces captures d’écran).

Voici donc ce que l’on peut désormais lire sur leur site :

chardon marie de nutrixeal maj
Copyright : nutrixeal.fr (13/08/2018)

Ils ont remplacé les infos précédemment évoquées par ceci : 80% de silybines A et B et précisent qu’il s’agit d’une valeur « sur extrait total » (preuve s’il en est besoin, qu’il s’agit bien d’une réponse à notre article).

Cette mesure est également confirmée sur leur lien « détails de la composition… » :

valeurs nutrixeal chardon marie
Copyright : nutrixeal.fr (13/08/2018)

Alors que peut on cette fois constater ? Et bien ces valeurs ne sont pas du tout conforme à ce que l’on peut trouver dans la pharmacopée, à savoir :

Pour 84,71% de silymarine, on devrait avoir:

  • entre 16,9% et 38,1% de silicristine et silidianine
  • entre 33,9% et 5,1% de silybine totale (A + B)
  • entre 8,5% et 16,9% d’isosilybines  A et B

Hors ici ce n’est clairement pas le cas, pourquoi ? La réponse se trouve sur leur somme de silybine totale : il s’agit d’un extrait isolé en silybine. Autrement dit ce n’est pas du tout la même chose qu’un extrait sec de chardon Marie en tant que tel. Cela ne respecte donc pas du tout la pharmacopée, car seule la silybine est en réalité représentée. En fait ce qu’ils proposent désormais est un extrait de silybine purifiée / isolée.

Les autres actifs du chardon Marie sont donc représentés dans des valeurs extrêmement faibles et parler de silymarine n’a ici absolument aucun sens.

Contrairement à leur version précédente qui est à l’origine de notre article, celle-ci est possible car seule la silybine a été concentré. Mais puisque la plupart des études cliniques ont été réalisées avec des extraits de chardon Marie de 200mg titré à 80% en silymarine et comme celui de Nutrixeal ne respecte pas les pharmacopées, nous ne conseillons pas de choisir ce genre d’extrait purifié. En effet, il faut rappeler que la Commission Européenne a reconnu l’usage du chardon Marie pour les intoxications du foie et en tant qu’adjuvant, uniquement pour les extraits titrés à 70-80% en silymarine (tout le complexe), selon les normes de la pharmacopée Européenne.

Pour toutes ces raisons, il est préférable d’opter plutôt pour un extrait qui respecte tous les actifs naturels de la plante et donc les bons ratios (80% silymarine, 30% silybine).

Nous n’avons pas étudié toute la gamme de Nutrixeal, mais voici d’autres produits pour lesquels on a relevé des « incohérences » : l’astaxanthine et la klamath

Partager sur Facebook

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Partagez
Tweetez
+1
1 Partages
error: Contenu protégé sous copyright