Santé Science
Santé Science » Plantes médicinales » Curcuma longa » Comment peut-on consommer le curcuma ?

Comment peut-on consommer le curcuma ?

curcuma-consommation

Le curcuma s’invite dans nos plats pour ses saveurs épicées et la couleur jaune qu’il apporte à nos plats. Très présent dans la cuisine indienne, il entre notamment dans la composition du curry, un mélange d’épices que tous les Français ou presque utilisent pour rehausser la saveur de leurs plats.

Mais le curcuma est aussi de plus en plus apprécié pour d’autres vertus que ses seules qualités gustatives. Nous redécouvrons en effet en occident, depuis déjà plusieurs années, les bienfaits de cette plante présente depuis des millénaires dans la pharmacopée des médecines traditionnelles indienne et chinoise. En effet, cette plante est utilisée non seulement en cuisine, mais aussi dans certaines pratiques médicinales, car elle a des effets bénéfiques pour la santé. La curcumine est le principe actif de cette épice qui lui apporte toutes ces vertus anti-inflammatoires et antioxydantes ainsi que sa couleur jaune. La concentration en curcumine est le critère le plus important quand on choisit cette plante pour ses bienfaits thérapeutiques. Elle permet, entre autres applications, de traiter la perte d’appétit et les troubles digestifs, de soulager une maladie inflammatoire, de diminuer les risques cardiovasculaires et de traiter les inflammations et maladies de la peau. 

En poudre, en gélule ou en infusion, le curcuma se présente sous différentes formes selon son utilité. Nous vous proposons de découvrir dans cet article les différents modes de consommation du curcuma.

Comment consommer du curcuma ?

Chaque produit possède une concentration en curcumine qui lui est propre. Il est donc recommandé de suivre la posologie inscrite sur la notice d’utilisation pour éviter un surdosage et se prémunir des éventuels dangers du curcuma. Les effets indésirables sont souvent provoqués par un surdosage et peuvent se manifester entre autres par une sécheresse de la bouche, des ballonnements, des maux de tête et parfois de nausées ou vomissements. La ration journalière conseillée est fixée entre 1 à 3 g de curcuma par personne adulte.

Vous devez toujours garder à l’esprit que la consommation d’une plante aux vertus médicinales avérées demande certaines précautions.

Ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il ne représente aucun danger. Les molécules que vous retrouvez dans les médicaments prescrits par les médecins et vendus en pharmacies sont en effet très souvent présentes à l’état naturel dans des végétaux, les laboratoires pharmaceutiques se focalisant alors sur la mise en évidence du principe actif et sa synthèse chimique. Surconsommer une plante revient donc à consommer en excès le principe actif qu’elle recèle. De même, il peut exister une interaction entre un médicament et une plante médicinale.

Voici les différentes façons dont vous pouvez consommer du curcuma ainsi que leur utilisation.

En poudre

Le rhizome, c’est-à-dire la racine, de la plante du curcuma, est séché puis réduit en poudre. Elle est donc très peu transformée. Cette poudre peut être consommée de nombreuses manières.

Dans la cuisine

En cuisine, c’est généralement le curcuma en poudre qui est le plus utilisé. Il entre dans la composition des massalas et colombos, mais pas seulement. C’est lui qui donne au curry, ce mélange d’épices, sa couleur jaune. Il apporte aussi de la douceur à vos préparations. Le curcuma sert à assaisonner vos plats et les parfumer en leur apportant une saveur douce et délicate, mais il est aussi utilisé en Inde dans les préparations pour son pouvoir de conservation. Il peut également être ajouté dans vos desserts pour leur apporter une touche originale.

Aussi appelé « safran des Indes », il est parfois utilisé comme colorant dans vos diverses recettes. Saviez-vous que le curcuma est même adopté par certains industriels pour teinter les vêtements ?

En infusion

Infusez une demi-cuillère à café de curcuma dans 150 ml d’eau bouillante pendante 10 à 15 minutes. Buvez deux tasses par jour. Vous pouvez ajouter 3 ou 4 grains de poivre noir, ainsi que du gingembre et du miel à votre infusion pour aider votre organisme à mieux assimiler la curcumine.

Cette infusion est idéale pour renforcer votre système immunitaire, surtout lors de la période automnale qui précède l’arrivée des rhumes et autres maladies typiques de la saison froide. Si vous souffrez de problèmes digestifs, cette boisson chaude peut aussi vous soulager. Pensez néanmoins à consulter votre médecin pour être sûr que vous pouvez consommer du curcuma et qu’il n’entrera pas en interaction avec d’éventuels médicaments contre-indiqués.

Il est conseillé de ne pas dépasser deux tasses par jour, pour éviter les risques de surdosage tout en profitant des nombreuses vertus de cette épice.

En boisson

Pour profiter des bienfaits du curcuma, vous pouvez préparer plusieurs boissons issues de la médecine traditionnelle ayurvédique, une médecine traditionnelle reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé. Ces boissons doivent être consommées de façon exceptionnelle et ne peuvent remplacer un traitement médical prescrit par votre médecin traitant ou un spécialiste.

Le golden milk ou lait d’or est une boisson à base de lait de coco, d’huile de coco, de curcuma et de poivre qui est utilisée pour se soigner grâce aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoires du curcuma. C’est un véritable concentré de bien-être pour votre corps.

Le moon milk ou lait de lune est réalisé à base de lait et d’huile de coco, de miel, de curcuma, de cannelle, muscade et cardamome, mais aussi de safran, d’ashwagandha et de poivre noir. Son action permet de faciliter le sommeil en détendant l’organisme.

La matière grasse contenue dans le lait et l’huile de coco permet une meilleure absorption de la curcumine. Les curcuminoïdes sont liposolubles, c’est-à-dire qu’ils sont solubles dans les graisses, ils peuvent donc être mieux absorbés par l’organisme qui bénéficiera au maximum de tous les bienfaits qu’ils peuvent apporter.

Le miel au curcuma

Consommée traditionnellement en médecine douce en Asie, une cuillère à café de miel au curcuma prise tous les matins est une manière à la fois curative et préventive de consommer cette plante thérapeutique. Vous pourrez renforcer votre système immunitaire, mais aussi mieux combattre certaines infections saisonnières comme le rhume. Le miel possède de nombreux bienfaits pour la santé et ses propriétés antiseptiques, calmantes et bactéricides sont connues et avérées. Associé au curcuma, il ne peut être que bénéfique à condition de respecter la posologie pour éviter tout surdosage.

Si vous avez du mal avec le goût sucré très prononcé de cette préparation, vous pouvez diluer le miel au curcuma dans un verre d’eau.

Curcuma frais

Le curcuma frais doit être pelé juste avant sa consommation, car sa peau est dure et non comestible. La racine peut être utilisée hachée ou coupée en petits morceaux dans les différentes préparations culinaires. Le curcuma frais apportera un goût plus puissant à vos mets. Vous pourrez le trouver facilement dans les magasins orientaux et dans la plupart des boutiques bio. Il peut se conserver durant une ou deux semaines au réfrigérateur s’il est placé dans un récipient opaque et bien fermé. À cause de son pouvoir colorant, il est conseillé de porter des gants pour éviter d’avoir les mains tachées.

En gélules

La poudre de curcuma est enrobée d’une fine couche de gélatine pour former des gélules faciles à avaler. Idéales pour une cure prolongée, faciles à conserver et à consommer, les gélules permettent une meilleure absorption. Ces compléments alimentaires vous permettront d’éviter de vous lasser du goût du curcuma ou d’éviter sa saveur pour les personnes ne l’appréciant pas tel quel.

Il est important de choisir la meilleure curcumine pour profiter au maximum des bienfaits de la plante et de ses principes actifs. La teneur en curcumine influe sur la qualité des gélules et c’est aussi un des critères qui expliquent la grande variation de prix sur ces compléments alimentaires. On recommande 200 à 400 mg de curcumine pure par jour pour avoir un effet positif sur l’organisme.

Les gélules concentrées ou contenant des extraits standardisés sont de véritables produits thérapeutiques, ils permettent un titrage en curcumine allant jusqu’à 95%. Il est donc important de suivre la posologie précisée sur la notice ou prescrite par un médecin ou un pharmacien pour éviter tout surdosage qui pourrait provoquer d’éventuels effets indésirables dus à un surdosage, une interaction avec des médicaments ou à une contre-indication.

Faut-il associer le curcuma au poivre noir ?

La question est très souvent soulevée lorsqu’on parle de biodisponibilité du curcuma. En effet, étant donné que cette épice met un certain temps à être absorbée par l’organisme, certains recommandent son association au poivre noir. Ce dernier contient de la pipérine qui permet à notre corps de mieux assimiler la curcumine et améliore la digestion. Cependant, le poivre noir ne permet pas uniquement la bonne assimilation de la curcumine, il va également permettre l’assimilation de tous les autres éléments présents dans l’organisme. Et cela peut représenter un danger en quelques sortes puisqu’il se peut que tous les autres éléments ne soient pas bénéfiques pour notre organisme. Alors faites bien attention.

Une consommation journalière à respecter

Si vous consommez du curcuma sous plusieurs formes, vous devrez prendre en compte celles-ci dans le calcul de votre consommation quotidienne. Vous le consommez en gélules ? Vous ne pouvez pas appliquer la posologie maximale conseillée si vous buvez aussi chaque jour une infusion de curcuma ou si vous avez pris l’habitude de rehausser tous vos plats avec cette épice.

error: Contenu protégé sous copyright