Abcès

Présentation de l’abcès

Abcès, amas de pus formé dans une poche
Abcès, amas de pus formé dans une poche

L’abcès est un amas de pus qui s’est accumulé dans une poche anormale, formée au sein d’un tissu. Il résulte en général de l’aggravation d’une réaction inflammatoire suite à une infection causée par des micro-organismes dits pyogènes. Dans certains cas, il peut être provoqué dans un but thérapeutique. Dans ce cas, il est dit abcès artificiel ou de fixation.

Une accumulation pathologique de pus peut toucher n’importe quel tissu de l’organisme, qu’il soit profond ou superficiel. Elle se forme le plus souvent dans les tissus cutanés et les muqueuses.

Les organes internes, les os et parfois même le cerveau peuvent également en être affectés. Suivant, en outre, le cas elle peut être chaude ou froide, selon qu’elle se manifeste avec ou sans réaction inflammatoire.

Causes de l’abcès

Certains agents pathogènes sont connus comme pouvant être à l’origine de la formation d’une poche de pus. Parmi celles-ci, il y a notamment :

– Staphylocoques ;
– Streptocoques ;
– Méningocoques ;
– Pneumocoques ;
– Mycobacterium tuberculosis ;
– Pseudomonas aeruginosa ;
– Entamoeba histolytica, parasite causant l’amibiase ;
Mycoses.

Certains facteurs sont, en outre, connus comme pouvant favoriser la survenue d’un abcès.

– Certaines maladies infectieuses comme une endocardite infectieuse (inflammation de l’enveloppe interne du cœur) ; des méningites (inflammation de l’enveloppe du système nerveux central) ; une hidrosadénite suppurée (affection cutanée caractérisée par l’apparition de nodules suppurées dans un pli) ;
– Complications de l’infection d’une dent, du sinus, de l’oreille ;
– Complication d’une coupure, d’une blessure ou d’une plaie ;
– Infection du follicule pileux qui est à l’origine d’un furoncle ;
– Présence d’un corps étranger dans une plaie ;
– Désinfection ou hygiène insuffisante voire absente d’une plaie ;
– Suite à une opération chirurgicale ;
– Infections nosocomiales, c’est-à-dire acquises en milieu hospitalier ;
– Port de matériel prothétique ;
– Embolie provenant d’une infection.

Manifestations de l’abcès

Cette affection peut se manifester de deux façons différentes selon sa cause :

Manifestations de l'abcès : pus, rougeur, gonflement, fièvre, ...
Manifestations de l’abcès : pus, rougeur, gonflement, fièvre, …

– Chaude lorsqu’elle s’accompagne d’une réaction inflammatoire. Il s’agit de la forme la plus connue et la plus fréquente. Elle peut être facilement reconnue lorsqu’elle affecte un tissu superficiel ;
– Froide, d’évolution insidieuse et sans réaction inflammatoire. L’exemple typique est la tuberculose.

La forme chaude peut, par ailleurs, se constituer en deux étapes.

Phase d’inflammation

Il s’agit de la première réaction immunitaire face à l’infection. Elle peut être reconnue notamment par :

– Rougeur ;
– Chaleur ;
– Gonflement ;
– Vasodilatation et congestion ;
– Douleur pulsative ;
Fièvre dans des cas plus graves ;
– Tuméfaction des ganglions ;
– En cas d’atteinte cérébrale, convulsion, céphalées, hypertension, nausées.

Phase de collection

Si les défenses immunitaires échouent lors de la phase précédente, elles passent à la phase dite de collection. Celle-ci se caractérise par :

– Formation du pus qui est un liquide crémeux, épais, plus ou moins lié et fibrineux. Suivant l’agent pathogène pyogène en cause, le pus peut avoir une odeur caractéristique. Il prend, en outre, une couleur le plus souvent blanche, parfois verdâtre, jaunâtre ou brune. Ce liquide est principalement composé de plasma, de cellules mortes, de leucocytes, de tissus nécrotiques. Parfois, il peut contenir du sang ;
– Formation d’une cavité dans laquelle le pus tend à s’accumuler ;
– Congestion des vaisseaux sanguins adjacents ;
– Inflammation des vaisseaux lymphatiques ;
– Gonflement de la zone affectée ;
– Risque de phlegmon si le pus ne reste pas collecté ;
– Risque d’évacuation spontanée du pus par fistulation pouvant conduire à une embolie.

Pour voir comment traiter naturellement l’abcès, cliquez ici.