Abcès

Présentation de l’abcès

Abcès, amas de pus formé dans une poche
Abcès, amas de pus formé dans une poche

L’abcès est un amas de pus qui s’est accumulé dans une poche anormale, formée au sein d’un tissu. Il résulte en général de l’aggravation d’une réaction inflammatoire suite à une infection causée par des micro-organismes dits pyogènes. Dans certains cas, il peut être provoqué dans un but thérapeutique. Dans ce cas, il est dit abcès artificiel ou de fixation.

Suivant le cas, une accumulation pathologique de pus peut toucher n’importe quel tissu de l’organisme, qu’il soit profond ou superficiel. Elle peut, entre autres, se former dans les tissus cutanés, au niveau de certains organes, dans les os et parfois même dans le cerveau. Elle peut, en outre, être chaude ou froide selon qu’elle se manifeste avec ou sans réaction inflammatoire.

Causes de l’abcès

Certains agents pathogènes sont connus comme pouvant être à l’origine de la formation d’une poche de pus. Parmi celles-ci, il y a notamment

– Staphylocoques ;
– Streptocoques ;
– Méningocoques ;
– Pneumocoques ;
– Mycobacterium tuberculosis ;
– Pseudomonas aeruginosa ;
– Entamoeba histolytica, parasite causant l’amibiase ;
Mycoses.

Certains facteurs peuvent, en outre, favoriser la survenue d’un abcès.

– Certaines maladies infectieuses comme endocardites infectieuses, méningites, hidrosadénite ;
– Complications d’une infection d’une dent, sinus, oreille ;
– Après une opération chirurgicale ;
– Infections nosocomiales c’est-à-dire acquises en milieu hospitalier ;
– Complication d’une coupure, blessure, plaie ;
– Infection du follicule pileux est à l’origine d’un furoncle ;
– Port de matériel prothétique ;
– Présence d’un corps étranger dans une plaie ;
– Embolie provenant d’une infection.

Manifestations de l’abcès

Manifestations de l'abcès : pus, rougeur, gonflement, fièvre, ...
Manifestations de l’abcès : pus, rougeur, gonflement, fièvre, …

Cette affection peut se manifester de deux façons différentes selon sa cause :

– Chaude lorsqu’elle s’accompagne d’une réaction inflammatoire. C’est la forme la plus connue et qui peut être facilement reconnue si elle affecte un tissu superficiel ;
– Froide, d’évolution insidieuse et sans réaction inflammatoire. L’exemple typique est la tuberculose.

La forme chaude peut, par ailleurs, se constituer en deux étapes.

Inflammation

Il s’agit de la première réaction immunitaire face à l’infection. Elle peut être reconnue notamment par :

– Rougeur ;
– Chaleur ;
– Gonflement ;
– Vasodilatation et congestion ;
– Douleur pulsative ;
Fièvre dans des cas plus graves ;
– Tuméfaction des ganglions ;
– En cas d’atteinte cérébrale, convulsion, céphalées, hypertension, nausées.

Collection

Si les défenses immunitaires échouent lors de la phase précédente, elles passent à la phase dite de collection.

– Formation du pus qui est un liquide crémeux, épais, plus ou moins lié et fibrineux. Suivant l’agent pathogène pyogène en cause, le pus peut avoir une odeur caractéristique. Il peut, en outre, être de couleur blanche le plus souvent, parfois verdâtre, jaunâtre ou brune. Ce liquide est notamment composé de plasma, de cellules mortes, de leucocytes, de tissus nécrotiques et peut parfois contenir du sang ;
– Formation d’une cavité dans laquelle le pus tend à s’accumuler ;
– Congestion des vaisseaux sanguins ;
– Inflammation des vaisseaux lymphatiques ;
– Gonflement ;
– Risque de phlegmon si le pus ne reste pas collecté ;
– Risque d’évacuation spontanée du pus par fistulation pouvant conduire à une embolie.

Traitements de l’abcès

Certains traitements peuvent être utilisés pour prendre en charge ce cas de collection purulente.

– Le premier remède consiste à évacuer le pus soit par excision soit par ponction afin d’éviter que des fistules ne se créent et ne conduisent ce liquide vers d’autres tissus ;
– Certaines études suggèrent l’usage de l’huile essentielle d’arbre à thé notamment en cas d’accumulation de pus superficielle. Ceci s’explique surtout par les vertus antiseptiques que possède cette huile, utilisées depuis longtemps pour traiter diverses affections cutanées (1) ;
– Une étude avance l’efficacité du remède Apis Mellifica pour traiter ce type d’affection. Il s’agit d’un remède à base d’abeille entière et vivante (2) ;
– En Chine, le jin yin hua (Lonicera japonica) est utilisé pour traiter tout type d’infection accompagnée d’une réaction inflammatoire dont les abcès. Il s’agit d’une plante originaire de Chine et du Japon, très proche du chèvrefeuille (Lonicera caprifolium). Le Momordica cochinchinensis, également originaire de cette partie du monde, est connu pour soulager cette affection. (3)

Références

(1) Chin K.B., et al., « The effect of tea tree oil (Melaleuca alternifolia) on wound healing using a dressing model.», J altern complement med., Jul 2013.
(2) Saint Didier F., « Apis mellifica.», Homéopathes sans frontière, ouvrir à tous l’accès aux soins.
(3) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001, ISBN: 2-03-560252-1.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright