Amblyopie

Présentation de l’amblyopie

Amblyopie, diminution de l'acuité visuelle de l'un des yeux due à dysfonctionnement cérébral
Amblyopie, diminution de l’acuité visuelle de l’un des yeux due à un dysfonctionnement cérébral

L’amblyopie est une affection du système visuel qui se traduit par une différence au niveau de la perception des deux yeux. Elle est due, dans la plupart des cas, à un dysfonctionnement au niveau des cellules du cortex qui traitent les informations provenant de l’œil affecté. L’acuité visuelle de celui-ci est donc plus faible que celle de l’autre œil, conduisant, à une phase plus avancée, à une perte des notions de relief et de profondeur. En l’absence de prises en charge précoces, le cerveau continuera de privilégier les images reçues de l’œil normal tandis que l’autre peut finir par arrêter de fonctionner définitivement.

Le traitement de ce trouble oculaire devra être entrepris dès l’enfance, avant l’âge de 6 ans, pour qu’il y ait efficacité. Certaines techniques de prise en charge débutées à l’âge adulte sont, en effet, connues comme étant inefficaces voire dangereuses. D’où l’importance de dépister l’anomalie suffisamment tôt. Dans certains cas de formes sévères, elle peut même être reconnue dès le 4ème mois de la vie chez un nourrisson.

Causes de l’amblyopie

Certaines affections oculaires peuvent être à l’origine du développement d’une amblyopie chez une personne. Parmi celles-ci, il y a notamment :

Strabisme, l’une des causes les plus fréquentes. Il s’agit d’un trouble du système visuel qui se caractérise par un mauvais alignement des yeux. Ceux-ci ne parviennent alors pas à focaliser le même point ;
Hypermétropie, trouble oculaire qui se caractérise par une vision de près floue ;
Myopie, défaut visuel qui se manifeste par une vision de loin floue ;
Astigmatisme, trouble du système visuel qui se manifeste par une déformation de l’image vue ;
Nystagmus, une perturbation de la fixation d’un ou des deux yeux due à une anomalie des muscles oculaires. Il se manifeste par l’alternance de mouvements involontaires et saccadés des yeux ;
– Mauvaise ou non utilisation d’un œil pendant une période assez prolongée. Ce qui survient entre autres après une cataracte congénitale d’un œil, ptosis ;
– Anomalie de la cornée d’un œil. Dans de tel cas, l’affection est due à une lésion organique ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment alcoolisme, tabagisme ;
– Carence en certaines vitamines dont A et celles du groupe B.

Manifestations de l’amblyopie

Manifestations de l'amblyopie : fermeture de l'œil anormal, présence de couleur blanche, diminution de la notion de relief, ...
Manifestations de l’amblyopie : fermeture de l’œil anormal, présence de couleur blanche, diminution de la notion de relief, …

Les amblyopies peuvent être reconnues par certains signes chez un enfant.

– Yeux louches en cas de strabisme convergent. Après son 4 ème mois, si un bébé continue de loucher, il devra faire l’objet d’une prise en charge car il peut s’agir du signe de ce trouble oculaire. Chez les asiatiques, cependant, la morphologie particulière de la paupière donne un effet qui peut rendre louche le regard chez un enfant. Il est donc important de distinguer ceci des véritables cas d’amblyopies ;
– Fermeture fréquente de l’œil anormale ;
– Cacher l’œil anormal de l’enfant ne lui crée aucun gêne ;
– Habitude de se tourner vers le côté de l’œil sain pour observer un objet ;
– Possibilité de tomber ou de se heurter fréquemment à des murs due à une diminution de la notion de relief et de profondeur ;
– Présence d’une couleur blanche au niveau d’une des pupilles en cas de cataractes congénitales.

Traitements de l’amblyopie

Certains traitements peuvent être adoptés pour prendre en charge des amblyopies.

– Parmi les traitements les plus préconisés, il y a notamment le port de lunettes ou de lentilles de contact pour corriger une éventuelle myopie, hypermétropie ou astigmatisme. Des exercices peuvent aussi être proposés dans le cadre de prises en charge orthoptique afin d’aider l’œil paresseux à mieux fonctionner ou à améliorer la perception de profondeur par les deux yeux. Des opérations chirurgicales peuvent également être pratiquées telles qu’en cas de strabisme ;
– Certaines études avancent les bienfaits de l’usage de cassis pour améliorer la qualité de la vue. Le traitement consiste à prendre quotidiennement une tasse chez l’enfant et 3 tasses chez l’adulte d’une infusion préparée à partir de 5 g de feuilles pour 1 litre d’eau. Chez les plus jeunes, cependant, seule la consommation du fruit est conseillée (1) ;
– En cas d’amblyopies dues à une mauvaise hygiène de vie, notamment en cas d’alcoolisme ou de tabagisme, des études préconisent la prise de compléments de vitamines A et B (2) ;
– Le système utilisé dans les lunettes stéréoscopiques de certains jeux dont Monster burner et Dig rush a été reconnu par certains experts comme pouvant stimuler le fonctionnement simultané des deux yeux. Ce qui peut donc être bénéfique pour améliorer le fonctionnement de l’œil paresseux chez des amblyopes (3).

Références

(1) « Phytothérapie, la Santé par les Plantes.», Édition Vidal, Selection du Reader’s Digest.
(2) « Encyclopédie Pratique de la Nouvelle Médecine Occidentale et Alternative pour tous les Âges.», Centre Duke, Éd. Robert Laffont.
(3) « Ubisoft : Les Jeux sur Ordonnance Bientôt Disponibles », Jeux Video.

error: Contenu protégé sous copyright