Angine

Présentation de l’angine

Angine, inflammation des amygdales dues a une infection
Angine, inflammation des amygdales dues a une infection

L’angine ou amygdalite sont les termes utilisés pour désigner une inflammation des amygdales due à une infection. En cas d’atteinte de toute la gorge, la maladie est parfois appelée pharyngite bien que la distinction ne soit pas très facile en pratique. Cette maladie est, dans la plupart des cas, bénigne et peut ne nécessiter aucun traitement. Dans des rares cas, cependant, il peut y avoir des complications qui peuvent entraîner un abcès (inflammation pyogénique collectée), ou un phlegmon (inflammation pyogénique non collectée), une sinusite et même une atteinte rénale.

Il s’agit d’une maladie très fréquente qui peut toucher des millions de personnes chaque année. Les infections virales sont principalement les cas les plus notés, tandis que celles dues à des bactéries sont beaucoup plus rares.

L’amygdalite peut en outre affecter à tout âge mais plus particulièrement entre 3 et 40 ans. Les enfants âgés de 5 à 15 ans sont, par ailleurs, les plus souvent concernés par cette pathologie.

Causes de l’angine

L’amygdalite peut être d’origine virale ou bactérienne. Parmi les agents pathogènes les plus fréquemment rencontrés lors de cette maladie, il y a entre autres :

– Adénovirus, Rhinovirus, Coronavirus causes de l’amygdalite érythémateuse ;
– Influenzae Virus, responsable de la grippe ;
– Virus coxsakie A responsable de l’herpangine ;
– Virus d’Epstein Barr, cause de la mononucléose infectieuse dont l’un des symptômes caractéristiques est la survenue d’une amygdalite ;
– Herpes Simplex virus, responsable de l’amygdalite herpétique ;
– VIH du Sida peut en être la cause lors de certains cas de primo-infection ;
– Streptococcus pyogenes, bactérie la plus fréquemment rencontrée dans les amygdalites bactériennes ;
– Les pneumocoques ;
– Corynebacterium diphtheriae responsable de la diphtérie ;
– Treponema pallidum cause du Chancre syphilitique ;
– Fusobacterium nucleatum et Borrelia vicentii à l’origine de l’amygdalite de Vincent. Le tabagisme ainsi qu’une hygiène défaillante sont connus comme étant des facteurs qui peuvent causer la survenue de cette affection.

Les infections par virus sont à l’origine de plus de 80% des cas d’amygdalite tandis que les angines bactériennes sont beaucoup plus rares et sont les plus souvent suivies de complications.

Manifestations de l’angine

Manifestation de l'angine :
Manifestation de l’angine : rougeur dans la gorge, couche blanchâtre, présence de vésicules, …

Les angines peuvent se présenter sous différents aspects suivant l’agent pathogène en cause.

– Rougeur dans la gorge lors des amygdalites érythémateuses ;
– Présence de couche blanchâtre et de pus sur les amygdales en cas d’amygdalites érythémato-pultacées ;
– Apparition de vésicules sur les amygdales s’il s’agit d’herpangine ;
– Formations de pseudo membranes épaisses et de couleur blanchâtre au niveau des amygdales lors d’une diphtérie ou en cas d’amygdalite associée à une mononucléose infectieuse ;
– Ulcère en cas de Chancre syphilitique ;
– En cas d’amygdalite de Vincent, atteinte unilatérale avec ulcère.

Certains symptômes peuvent, en outre, se manifester lors de cette maladie.

– Douleur dans la gorge exacerbée au moment de la déglutition ;
– Voix enrouée ;
– Encombrement de la respiration ;
Fièvre ;
Asthénie ;
– Frissons ;
– Maux de ventre ;
– Tuméfaction des ganglions ;
– Toux, rhinites, conjonctivites ou bronchites en cas d’infection virale ;
– Pustules sur la peau et splénomégalie (augmentation du volume de la rate) en cas de mononucléose infectieuse.

Traitements de l’angine

Si les angines virales peuvent guérir en général spontanément sans qu’il ne soit nécessaire d’adopter un traitement spécifique, une antibiothérapie est préconisée en cas d’angines bactériennes.

Certains remèdes peuvent, en outre, être utilisés pour apaiser les symptômes ou pour favoriser la guérison. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

La guimauve est suggérée par une étude. Du fait de son action anti-inflammatoire, elle peut apaiser le mal de gorge dû à une amygdalite (1) ;
La sauge présente des propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques qui peuvent aider à calmer une toux et la douleur dans la gorge lors des angines. Une étude conseille à cet effet un traitement à base de cette plante en l’utilisant comme infusion ou sirop (2) ;
– Une publication avance l’efficacité de l’Indigotier sauvage (Baptisia tinctoria) pour traiter des amygdalites ainsi que d’autres affections comme le pharyngite et celles qui peuvent toucher les voies aériennes. Ceci s’explique par ses vertus antibactérienne et antivirale ainsi que par la capacité de cette plante à booster le système immunitaire (3) ;
L’efficacité du miel pour combattre divers agents pathogènes est, par ailleurs, mise en évidence dans diverses études comme pouvant aider à soigner cette affection (4) ;
Capable de stimuler les défenses immunitaires, le chlorure de magnésium constitue un excellent remède pour soigner ce mal de gorge selon certaines publications. Il est également reconnu pour son action antibactérienne (5).

Références

(1) Puodziuniene G., et al., « Development of Cough-relieving Herbal Teas.», Medicina Kaunas, 2005.
(2) Schapowal A., « Echinacea/sage or Chlorhexidine/lidocaine for Treating Acute Sore Throats : A Randomized Double-blind Trial.», Eur J Med Res. 2009 September.
(3) Larousse, Encyclopédie des plantes médicinales.
(4) Arvanitoyannis IS al., (EN) « Nouvelles méthodes de contrôle de la qualité en conjonction avec la chimiométrie (analyse multivariée) pour la détection de l’authenticité du miel. », Crit. rev. food Sci. nutr.2005.
(5) Muller M.F., « Le Chlorure de Magnésium : Un Remède Miracle Méconnu.», Éditions Jouvence.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright