Asthénozoospermie

Présentation de l’asthénozoospermie

Asthénozoospermie, défaut de mobilité ou motilité des spermatozoïdes
Asthénozoospermie, défaut de mobilité ou motilité des spermatozoïdes

L’asthénozoospermie, également appelée asthénospermie, est une pathologie qui se traduit par un défaut de mobilité des spermatozoïdes chez les hommes. Elle est reconnue par un très faible nombre de spermatozoïdes mobiles, soit plus de 68% sont affectés par l’anomalie. Ceci peut alors constituer une cause d’infertilité masculine, pouvant diminuer significativement la probabilité de fécondation naturelle d’un couple. Cette dernière nécessite, en effet, des spermatozoaires capables de remonter le vagin et d’atteindre l’ovule.

Suivant le cas, la pathologie peut être modérée lorsque le taux des spermatozoïdes mobiles ne dépasse pas les 25%. Elle est dite alors sévère au-delà de ce seuil. Dans les cas où ce sont tous les spermatozoaires qui ne peuvent pas effectuer de mouvement, la pathologie est connue sous le nom d’akinésie. Suivant le cas, cette affection peut survenir seule ou associée à d’autres pathologies spermatiques. Parmi ces dernières, il y a notamment la tératozoospermie ou encore l’oligospermie. La première se caractérise par un nombre élevé de gamètes aux morphologies anormales. La seconde, elle, se définit par un taux très bas de ces cellules.

Causes de l’asthénozoospermie

Aucune explication exacte n’est connue comme pouvant éclairer l’origine d’une asthénospermie chez l’homme. Il s’agit pourtant d’une des principales causes d’infertilité masculine. On suspecte toutefois certains facteurs comme favorisant sa survenue. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

  • L’âge, après 45 ans, le défaut de motilité de spermatozoïdes devient de plus en plus important ;
  • Une insuffisance ou une perturbation hormonale qui peut baisser la qualité du sperme ;
  • Une mauvaise hygiène de vie. Les plus néfastes sont notamment le tabagisme, l’alcoolisme, ainsi que la prise de stupéfiants ;
  • Une mauvaise hygiène alimentaire privilégiant la consommation de produits carnés, riches en sucre ou en matières grasses ;
  • Une prise prolongée de certains médicaments, dont des antibiotiques ;
  • Une chimiothérapie ou une radiothérapie ;
  • Une exposition fréquente à des substances toxiques telles que des solvants, une pesticide ;
  • Une perturbation de l’immunité se manifestant par la présence anormale d’anticorps qui s’attaquent aux spermatozoïdes ;
  • Certaines pathologies, dont la varicocèle qui se manifeste par une dilatation anormale des veines de la bourse ;
  • Des anomalies de testicules ;
  • Certaines pathologies générales, comme celles affectant le foie, les reins ;
  • Une infection urinaire ou génitale ;
  • Une fièvre ;
  • Des anomalies génétiques ;
  • Une carence alimentaire.

Manifestations de l’asthénozoospermie

L'asthénozoospermie est l'une des principales causes de l'infertilité masculine
L’asthénozoospermie est l’une des principales causes de l’infertilité masculine

La mobilité des spermatozoïdes peut être de trois formes :

  • Progressive, lorsque ces cellules haploïdes sexuelles parviennent à avancer de façon plus ou moins rapide. Plus de 32% d’entre-eux doivent présenter ce type de mobilité pour qu’il puisse y avoir une chance de fécondation naturelle ;
  • Non progressive, si malgré leurs mouvements, les spermatozoïdes ne peuvent pas avancer, mais restent au même point. Ayant ce type de mobilité, ils ne parviendront donc pas à atteindre leurs objectifs. Aucune fécondation ne pourrait de ce fait avoir lieu ;
  • Immobile, quand les spermatozoïdes n’effectuent aucun mouvement.

Lors d’une asthénospermie, plus de 68% des spermatozoïdes présentent les deux derniers types de mobilité. On la considère comme sévère, dans le cas où ce taux se rapproche des 80%. Dans tel cas, tout désir de grossesse et d’avoir un enfant nécessitera une prise en charge spécifique. Le recours aux techniques de procréation médicalement assisté est alors de mise. Parmi celles-ci figurent, notamment, la fécondation in vitro (FIV) ou encore les inséminations intra-utérines.

Cette anomalie ne manifeste, en général, aucun symptôme extérieur chez un homme sauf sa stérilité.

Ce dossier révèle les traitements naturels efficaces pour venir à bout de l’asthénozoospermie.

error: Contenu protégé sous copyright