Blépharite

Définition de la blépharite

La blépharite est une inflammation du bord des paupières
La blépharite est une inflammation du bord des paupières

La blépharite, ou palpébrite, est le terme utilisé pour désigner une inflammation du contour des paupières, à la base des cils. Elle risque, suivant le cas, de se propager vers la surface interne ou externe de la paupière, voire affecter l’œil en entier. Le plus souvent, ce problème est lié à une infection, mais peut aussi avoir d’autres causes dont notamment des allergies. Elle est, en outre, chronique dans la plupart des cas, mais des formes aiguës peuvent aussi se survenir.

Cette affection peut toucher tout le monde et ce, quels que soient l’âge et le sexe. Les plus concernés restent toutefois les personnes souvent exposées à la poussière telles que celles travaillant dans le secteur du bâtiment, dans le nettoyage, dans l’agriculture. Le manque d’hygiène est, par ailleurs, reconnu comme pouvant en être à l’origine.

Causes de la blépharite

Différents facteurs peuvent favoriser la survenue d’une inflammation du bord palpébral. Parmi ceux-ci, il y a :

– Infection par des agents pathogènes dont des staphylocoques. Une mauvaise hygiène ainsi que l’utilisation de la main ou d’un mouchoir souillé sont souvent les principales causes d’une telle infection ;
– Infestation de la base des cils par le Demodex folliculorum, un parasite des follicules pileux ;
Pédiculose due à l’infestation des cils et des sourcils par des poux du corps ;
– Couperose, dermatose du visage reconnue par l’apparition de rougeur puis de télangiectasie (dilatation permanente de vaisseaux de petite taille) sur les parties touchées ;
– Des maladies auto-immunes et systémiques comme la pemphigoïde, le lupus, le psoriasis, la dermatomyosite ;
Allergie telle qu’à la poussière ou à des produits cosmétiques qui peut se manifester par un eczéma de contact ou ou une dermatite atopique ;
– Trouble au niveau du système visuel ou des muscles oculaires tel qu’en cas d’astigmatisme (anomalie entraînant une déformation de la vision), d’amblyopie (différence au niveau de l’acuité des deux yeux), de strabisme (défaut de parallélisme des axes visuels).

Manifestations de la blépharite

Manifestations de la blépharite : rougeur, brûlure, squames, œdème, infection, ulcère, ...
Manifestations de la blépharite : rougeur, brûlure, squames, œdème, infection, ulcère, …

La palpébrite peut être reconnue par certains symptômes caractéristiques dont notamment :

– Rougeur sur la partie de la paupière affectée ;
– Sensation locale de brûlure et de prurit ;
– Larmoiement et impression d’avoir du sable dans l’œil ;
– Dépôt de croûtes et de squames à la base des cils. Ces derniers peuvent finir par chuter si l’infection est assez importante ;
Œdème ou déformation du bord palpébral dans les cas plus avancés ;
– Ulcère sur le rebord de la paupière dans les formes dites ulcéreuses ;
– Œil rouge en cas d’atteinte des yeux et rarement une atteinte de la perception visuelle ;
– En cas d’infection par le demodex, les parasites peuvent être visibles à la base des cils ;
– Inflammation ou dilatation avec sécrétion huileuse des glandes de Meibomius en cas d’atteinte de la partie interne de la paupière. Ceci survient notamment dans les cas évolués de blépharites dus à une couperose.

Suivant, en outre, sa cause, cette pathologie peut être :

– Aiguë notamment si elle est due à une infection ou une allergie. Dans tel cas, sa survenue est récente et soudaine ;
– Chronique si elle est le symptôme d’une maladie systémique ou auto-immune.

Traitement naturel de la blépharite

La prise en charge de cette affection de la paupière dépend principalement de sa cause.

La meilleure prévention contre cette affection est d’avoir toujours une bonne hygiène des paupières. Pour cela, il est conseillé d’éviter à mesure du possible de toucher les paupières et les yeux avec les mains, les doigts ou un mouchoir dont la propreté n’est pas certaine. Porter des lunettes coquilles peut à cet effet être d’une grande aide (1) ;
– En cas d’atteinte des glandes de Meibomius, l’application sur la paupière affectée d’une compresse d’eau chaude suivie d’un massage peuvent aider à évacuer le contenu huileux de ces glandes ;
– Lors d’une étude, il a été observé que la silymarine, une molécule extraite du chardon marie combinée à un dérivé soufré peut aider à réduire les symptômes de la couperose chez les sujets mis en observation (2) ;
– Une publication avance la nécessité d’adopter une meilleure hygiène alimentaire pour la prise en charge de la couperose. Parmi les reformes à entreprendre, il y a entre autres la baisse, voire l’arrêt de la consommation de sucre et des gras tels que les fritures, ainsi que l’évitement des nourritures trop salées (3) ;
Pour apaiser les symptômes que peut provoquer un psoriasis, une étude met en évidence l’efficacité de l’usage topique de la capsaïcine, le principe actif du cayenne. Cette molécule semble, en effet, être à même de calmer à la fois l’inflammation et le prurit ainsi que de diminuer la dilatation des vaisseaux (4) ;
– Certaines études reconnaissent, en outre, les effets bénéfiques de l’usage de la camomille allemande sur la peau en cas d’inflammation ou de réaction allergique (5) ;
– Par ailleurs, l’évitement des endroits où l’atmosphère est saturée de vapeur, d’alcool, de fumée est conseillé pour réduire le risque d’aggravation des blépharites (6).

Références

(1) « Traitement de la blépharite.», Affections, Ophtalmologie Pro.
(2) Berardesca E et al., « Effets combinés de la silymarine et du méthylsulfonylméthane dans le traitement de la rosacée : Évaluation clinique et instrumentale.», Article ennglais, Cosmet Dermatol, 2008.
(3) Pizzorno JE., et al., « Textbook of natural medecine.», Churchill Livingstone, USA, 1999.
(4) Bernstein JE., et al., « Effects of Topically Applied Capsaicin on Moderate and Severe Psoriasis Vulgaris.», J am acad dermatol., 1986.
(5) Blumenthal M, et al., .Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA., 2000.
(6) « Traitement de la blépharite.», Affections, Ophtalmologie Pro.

error: Contenu protégé sous copyright