Bronchite

Présentation de la bronchite

Bronchite, inflammation des bronches ou les canaux qui relient le poumon et la trachée artère
Bronchite, inflammation des bronches ou les canaux qui relient le poumon et la trachée artère

La bronchite désigne une inflammation des bronches, deux canaux du système respiratoire qui relient la trachée artère et les poumons. Elle peut principalement être reconnue par une toux importante, souvent sèche au départ puis accompagnée d’importantes expectorations.

Suivant la cause, cette affection peut être transitoire, durant 3 semaines tout au plus, ou chronique, pouvant persister au delà de 3 mois. Si dans le premier cas, elle est souvent sans gravité et peut, parfois, même être guérie sans qu’il ne soit nécessaire d’adopter un traitement spécifique ; dans le second, l’inflammation des bronches ne doit pas être prise à la légère car elle peut s’étendre vers les poumons ou se compliquer en d’autres pathologies plus graves comme la pneumonie.

Causes de la bronchite

Certains facteurs sont connus comme pouvant être à l’origine ou favoriser la survenue d’une inflammation des bronches.

– Suite à un rhume, une grippe ;
Infection virale dont notamment par des myxovirus, des rhinovirus, ou encore par le Virus Respiratoire Syncytial, les virus de la rougeole et de la varicelle ;
– Infection bactérienne comme celle causée par le streptococcus pneumoniae ou l’haemophilus influenza. Chez les sujets souffrant de broncho-pneumopathie obstructive, d’autres bactéries peuvent conduire à une inflammation aiguë des bronches dont notamment le staphylococcus aureus, des entérobactéries ;
Allergies ;
– Récidives fréquentes d’une affection pulmonaire ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment le tabagisme ;
– Tabagisme passif ;
– Pollution ;
– Poussière ;
– Exposition fréquente à des gaz ou à des produits chimiques pouvant irriter les poumons ;
– Utilisation de chauffage en bois ou en charbon de bois ;
– Humidité fréquente de l’air ambiante ;
– Moisissures ;
– Mauvaise aération du logement ;
– Symptôme d’une autre affection des voies aériennes comme l’asthme ;
– En cas d’affaiblissement du système immunitaire et chez les âges extrêmes ;
– Chez les sujets atteints de certaines maladies comme une insuffisance cardiaque, fibrose kystique, affections des voies respiratoires.

Manifestations de la bronchite

Une inflammation des bronches peut être reconnue par certains signes caractéristiques.

Manifestations de la bronchite : toux sèche, toux exacerbée, asthénie, fièvre, céphalées, ...
Manifestations de la bronchite : toux sèche, toux exacerbée, asthénie, fièvre, céphalées, …

– Toux sèche au départ ;
– Toux exacerbée quand le sujet est couché sur le dos ou quand il est en présence de fumée ou autres gaz irritants dans des cas de bronchites aiguës ;
– Toux exacerbée lors des changements de position tels qu’au moment de se coucher ou de se lever en cas de bronchites chroniques ;
Asthénie ;
Fièvre avec sueurs froides ;
Céphalées ;
Diminution de l’appétit ;
– Douleur au niveau de la poitrine ;
– Sensation de brûlure et de compression dans le thorax ;
Expectoration de couleur blanche, jaune ou verdâtre selon le cas ;
– Expectorations parfois purulentes ;
Dyspnée ;
– Souffle court ;
– Râlement à la respiration ;
– Parfois étourdissements.

Traitements de la bronchite

Certains traitements peuvent être utilisés en cas d’inflammation aiguë ou chronique des bronches.

– Pour prévenir ou faciliter la guérison d’une inflammation des bronches, diverses études s’accordent sur l’importance d’un servage tabagique. Le tabac rend, en effet, les mucus plus épais et paralyse les cils des bronches qui ne parviennent plus alors à évacuer normalement les sécrétions (1) ;
– Lors d’un certain nombre d’observations scientifiques, il a pu être montré que le géranium du cap (Pelargonium Sidoides) peut aider à traiter des cas d’inflammation aiguë des bronches tout en calmant les divers symptômes (2) ;
– Selon d’autres observations, le thym seul ou mélangé avec des racines de primevère est tout aussi efficace que des médicaments de synthèse pour calmer les symptômes de la forme aiguë de bronchites et pour fluidifier les mucus (3) ;
– Des essais cliniques reconnaissent qu’un traitement à base de plantain lancéolé est efficace pour traiter des bronchites chroniques (4). Cette plante était longtemps reconnue pour son efficacité à soigner tout type d’infection ou d’irritation des voies aériennes ;
– Pour prendre en charge diverses affections des voies aériennes dont des cas d’inflammation chronique ou aiguë des bronches, certaines études reconnaissent l’efficacité de l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus Globulus) (5) ;
La réglisse (Glycyrrhiza Glabra) est également avancée dans d’autres publications comme pouvant être bénéfique en cas de bronchites. En plus de pouvoir booster, en effet, les défenses immunitaires, cette plante possède également une propriété apaisante qui peut aider à calmer l’inflammation des voies respiratoires (6).

Pour bénéficier de tous les bienfaits de ces plantes, il suffit de les mettre dans de l’eau bouillante et d’inhaler la vapeur qui en dégage.

Références

(1) Santé Canada, « Les maladies Respiratoires au Canada.», Sept 2001.
(2) Matthys H. et al., « Efficacy and Safety of an Extract of Pelargonium Sidoides (EPs 7630) in Adults with Acute Bronchitis – a Randomised, Double-blind, Placebo-controlled Trial.», Phytomedicine. 2003.
(3) Gruenwald J, et al., « Efficacy and Tolerability of a Fixed Combination of Thyme and Primrose Root in Patients with Acute Bronchitis – A Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Clinical Trial.», Arzneimittelforschung. 2005.
(4) Matev M, et al., « Clinical trial of a Plantago major preparation in the treatment of chronic bronchitis.» Vutr Boles 1982.
(5) WHO Monographs on Selected Medicinal Plants, Vol 2. World Health Organization, Geneva, 2003.
(6) Blumenthal M, et al., (Ed) Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA., 2000.

error: Contenu protégé sous copyright