Cellulite

Présentation de la cellulite

Cellulite
Cellulite : apparence capitonnée de la peau due à la présence de cellules adipeuses

La cellulite est cette apparence capitonnée, dite peau d’orange, que prenne la peau sur certaines parties du corps. Ce capitonnage de la peau résulte, en fait, de la compression de la circulation sanguine sous cutanée due, elle-même, à une lipodystrophie ou un grossissement important des cellules graisseuses de l’hypoderme.

Cette variation de la répartition des tissus adipeux concerne particulièrement les femmes et seulement quelques hommes du fait que les lobules graisseux de l’hypoderme chez la femme sont disposés perpendiculairement au derme, tandis qu’ils sont obliques chez l’homme.

Causes de la cellulite

Les facteurs pouvant être à l’origine de la formation de cellulite sont diverses et peuvent se combiner entre eux.

– les hormones féminins dont la progestérone et l’œstrogène favorisent l’accumulation de graisses ;
– une ménopause associée à une hyper-œstrogénie augmente la rétention d’eau ;
– prise de contraceptifs oraux et d’autres médicaments ;
– une mauvaise habitude alimentaire, notamment riche en gras et en sucre ;
– une mauvaise hygiène de vie, dont le manque d’activités physiques entrainant un déséquilibre énergétique et favorisant le stockage de graisses ;
– le tabagisme qui nuit à la bonne circulation du sang et de la lymphe ;
– un surpoids ;
– une insuffisance veineuse ;
– la génétique, certaines femmes ont une propension élevée à la cellulite qu’elles mangent peu ou beaucoup.

Manifestations de la cellulite

Ces cellules adipeuses sont reconnaissables par l’aspect peau d’orange que peut prendre la peau notamment au niveau des cuisses, de la hanche, et des fesses.
– si elle est naissante, elle ne sera visible qu’au pincement de la peau ;
– si elle est déjà installée, l’aspect peau d’orange est visible spontanément.
Trois types sont à distinguer.
– la cellulite adipeuse due au grossissement des cellules adipeuses de l’hypoderme, les adipocytes. Ceux-ci ont pour rôle de stocker les excès de lipides sous forme de triglycérides, et augmentent de taille à mesure qu’il y ait de gras à mettre en réserve.
– la cellulite aqueuse qui associe à la forme adipeuse, de la rétention d’eau.
– la cellulite fibreuse qui est de type adipeux accompagné de fibrose. Ce type est douloureux et dur au toucher. Elle est associée à l’âge et au relâchement cutané.

Traitements de la cellulite

Pour la traiter, il faut commencer par éviter tous les facteurs qui peuvent la favoriser.

– éviter les pilules à base d’œstrogènes ;
– réduire voire éviter la consommation de gras, de sucre, de tabac et de produits transformés ;
– réduire l’apport en sel ainsi que les féculents qui favorisent la rétention d’eau ;
– faire du sport pour favoriser la sudation et éliminer les excès de calories ;
– éviter les vêtements moulants et les talons hauts qui empêchent une bonne circulation veineuse ;
– certaines études ont montré que le vigne rouge est excellent en cas d’insuffisance veineuse (1);
– d’autres études ont prouvé que l’application d’un mélange dilué d’huiles essentielles de citron et de genévrier sur les cellules adipeuses avant le bain est efficace pour les traiter et fluidifier le sang (2);
– le fucoxanthine, caroténoïde contenu dans le fucus stimule la dégradation des graisses et est donc efficace pour les éliminer. Les fibres contenues dans le fucus peuvent, en outre, améliorer l’élasticité de la peau et traiter alors les cellulites fibreuses. (3)

Références

(1) Dossier : « Cellulite : Des solutions naturelles.» – Naturopathie.
(2) Dossier : « Minceur : 3 huiles de soin maison pour gommer la cellulite », Les soins Bio, 2014.
(3) Roger A., « Cellulite et plantes médicinales. », Naturalexis.

error: Contenu protégé sous copyright