Douleur au poignet

Présentation de la douleur au poignet

Douleur au poignet
Douleur au poignet : mal ressenti à la mise en mouvement du poignet

La douleur au poignet peut avoir diverses causes, mais dans la plupart des cas elle survient suite à un choc important au niveau de cette partie du corps. Le mal ressenti peut être d’origine musculaire, osseuse, tendineuse ou encore nerveuse, et sera traité selon le cas.

Causes de la douleur au poignet

Les causes les plus fréquemment rencontrées de la douleur du poignet sont les suivantes :

– Il peut s’agir d’un traumatisme aigu, tel que fracture et entorse, dû à une chute ou un choc sévère. Ce cas concerne surtout les enfants et ceux qui font d’importantes activités physiques ou de travaux manuels.
– Il y a aussi les traumatismes chroniques, dont le plus connu est la tendinite de Quervain. Cette inflammation des tendons est provoquée par la répétition de certains gestes effectués par le bras et ou les doigts. Ce problème intéresse en particulier les personnes qui manipulent des claviers d’ordinateur, les musiciens, les peintres, les bricoleurs, etc.
– Chez les sujets âgés, cette douleur au poignet peut être le signe d’une arthrose ou autres troubles articulaires, telles que la rhizarthrose qui affecte principalement la base du pouce, ou la polyarthrite rhumatoïde qui touche les doigts déformés.
– Le syndrome du tunnel carpien, qui se traduit par l’inflammation du nerf médian (responsable de la transmission des informations entre les doigts et le système nerveux). Les principales causes de ce problème sont la flexion fréquente du poignet et les mouvements répétitifs, tels que la conduite prolongée d’un véhicule ou d’un vélo par exemple.

Manifestations de la douleur au poignet

Les différentes affections susmentionnées présentent leurs propres symptômes, mais en général on peut constater les signes ci-après :

– Sensation d’inconfort, d’engourdissement ou de picotement ;
– Douleurs d’intensités variables ressenties au-dessus du poignet et derrière le pouce ;
– Difficulté à bouger les doigts, le poignet et l’avant-bras ;
– Inflammation du poignet ;
– Atrophie musculaire ;
– Gonflement de l’articulation ;
– Tensions.

Traitement de la douleur au poignet

Bien que bénigne, la douleur au poignet doit faire l’objet d’une prise en charge pour éviter les complications (déchirures des tendons) et les récidives, qui pourraient être vraiment handicapantes. Pour mieux la traiter, il convient d’identifier ses principales sources. Ces dernières peuvent être détectées grâce à des palpations. Le patient pourrait également subir d’autres examens supplémentaires, tels que IRM, radio, échographie ou analyse de sang en cas de signes alarmants.

Le traitement à adopter dépendra du degré de la douleur ressentie et du type de problème :

– En cas de fracture, le port d’attelle est de mise pour bien maintenir en place les os ;
– Pour soulager les douleurs liées à la tendinite, il est fréquemment recommandé de prendre des anti-inflammatoires.
– Il est également possible de recourir à la phytothérapie, en y appliquant un onguent à la consoude par exemple. Des observations scientifiques ont prouvé l’efficacité de cette plante médicinale à soulager les entorses, les enflures ainsi que les douleurs articulaires et ou musculaires. (1) (2)
– Pour le cas d’arthrose, il est possible d’opter pour un anti-inflammatoire naturel comme l’arnica. Une étude comparative a démontré l’efficacité d’un gel d’arnica à apaiser les douleurs articulaires et améliorer la mobilité des participants par rapport à celle d’un gel enrichi en Ibuprofène. (3)
– En cas d’échec de ces différents traitements et de récidives douloureuses, la chirurgie est préconisée.

Références :

(1) Koll R, Buhr M, et al. Efficacy and tolerance of a comfrey root extract (Extr. Rad. Symphyti) in the treatmentof ankle distorsions: results of a multicenter, randomized, placebo-controlled, double-blind study.
(2) Predel HG, Giannetti B, et al. Efficacy of a comfrey root extract ointment in comparison to a diclofenac gel in the treatment of ankle distortions: results of an observer-blind, randomized, multicenter study. Phytomedicine. 2005 Nov;12(10):707-14.
(3) Widrig R, Suter A, et al. Choosing between NSAID and arnica for topical treatment of hand osteoarthritis in a randomised, double-blind study.J. Rheumatol Int. 2007 Apr;27(6):585-91.

error: Contenu protégé sous copyright