Halitose

Présentation de l’halitose

L’halitose, en jargon scientifique, ou la mauvaise haleine dans le langage courant, n’est pas une maladie en soi ; mais est peut-être le signe d’un problème de santé affectant la bouche, le système digestif ou le système respiratoire. Comme son nom l’indique, elle se définit comme étant le fait de dégager une haleine désagréable. Selon les statistiques, cette nuisance concernerait plus de la moitié de la population des pays occidentaux.

Halitose,
Halitose, le fait de dégager une haleine désagréable

Ce problème d’haleine malodorante ne doit pas, cependant, être pris à la légère bien qu’il ne soit pas dangereux au premier abord. Sans une prise en charge adéquate, celui-ci peut finir par devenir une véritable source de stress pour la personne concernée, voire un handicap social. Les rejets de son entourage, les remarques déplacées, les moqueries sarcastiques, tout cela peut avoir des effets néfastes sur la phsychologie, comme l’auto-dépréciation, la dépression, le renfermement et l’isolement

Causes de l’halitose

Une haleine fétide peut avoir des causes multiples, que seuls les examens permettent de les identifier. Les plus fréquemment rencontrées demeurent les suivantes :

– Hygiène buccale et dentaire défectueuse, favorisant la prolifération de bactéries du genre Solobacterium moorei ;
Bouche sèche, hyposialie ou xérostomie, qui encourage également la multiplication des germes, notamment la nuit durant le sommeil en raison du manque de salive.
– Infection des tissus sous la couronne dentaire, ou inflammation de la gencive, dite gingivite ;
– Taux d’hormones sexuelles élevés, qui favorisent la formation de plaques dentaires, lieux de concentration des bactéries.
– Infection des amygdales, avec macération de caseum ;
– Obstruction des voies respiratoires, par des germes et champignons qui dégagent des odeurs nauséabondes ;

Causes de l'halitose :
Causes de l’halitose : hygiène buccale défectueuse, présence de bactéries, infections,…

– Infection des sinus ;
– Élimination par voies respiratoires des substances volatiles à odeur persistante dégagées par certains produits, tels que l’alcool, les médicaments anti-parkinsoniens, antihistaminique et psychotropes.
– Élimination naturelle par voies respiratoires des corps cétoniques produits par l’organisme suite à un jeûn prolongé, ou dus à certains problèmes de santé tels que l’hépatite, le diabète et l’insuffisance rénale.
– Mauvaise haleine suite à la consommation de certains aliments à forte odeur, comme l’ail, l’oignon, le tabac, les épices, et les boissons alcoolisées.

Manifestations de l’halitose

Dégager une haleine incommodante le matin au réveil ou tout au long de la journée, selon sa cause, est le principal signe de l’halitose. Dans la majorité des cas, les personnes ayant ce problème n’en sont même pas conscientes car leur sens de l’odorat est devenu insensible en raison du flux constant de mauvaise odeur.

Il est des cas également que le sujet croit qu’il dégage une haleine fétide et a tendance à la cacher en adoptant des comportements étranges vis-à-vis dans son entourage. Ici, on parle d’halitose psychologique, qui doit être également traitée car pouvant conduire à des problèmes psychiques, dont l’halitophobie.

Traitement de l’halitose

Certaines plantes médicinales peuvent être utilisées pour combattre efficacement la mauvaise haleine quelle que soit sa cause.

– Le thym est reconnu par les scientifiques comme étant l’un des plus grands remèdes pour éliminer les plaques dentaires, où nichent les bactéries. Une infusion de cette plante, utilisée pour le rinçage de la bouche, permet de rafraichir l’haleine et de prévenir l’inflammation des gencives. (1)
– Des expériences scientifiques ont aussi prouvé l’efficacité du persil frais à combattre l’halitose. Ses feuilles, grâce à leur haute concentration en chlorophylle, captent les composés sulfurés qui se forment dans le système digestif et dans la bouche, après la consommation d’aliments à odeur persistante. (2)
– Le clou de girofle offre également une haleine fraiche grâce à sa senteur similaire à celle que l’on retrouve auprès des cabinets dentaires. Les scientifiques reconnaissent, par ailleurs, que son principe actif – l’eugénol – combat les bactéries qui colonisent la bouche, et soulage les rages de dents. (3)

Références

(1) Shapiro S, Guggenheim B. The action of thymol on oral bacteria. Oral Microbiol Immunol 1995 Aug;10(4):241-6.
(2) Negishi O, Negishi Y, Ozawa T. Effects of food materials on removal of Allium-specific volatile sulfur compounds. J Agric Food Chem. 2002;50:3856-3861.
(3) James A., Duke Ph.D. Pharmacie verte.

error: Contenu protégé sous copyright