Papule

Présentation de la papule

Papule, gonflement de la peau ne renfermant ni liquide ni pus
Papule, gonflement de la peau ne renfermant ni liquide ni pus

La papule désigne un gonflement plein apparaissant sur la peau et qui ne renferme ni liquide ni pus. Elle peut avoir l’apparence d’un cône ou d’une demi-sphère et prendre une coloration rouge, rose ou parfois brune. Pour ce qui est de sa taille, elle est variable d’un cas à l’autre mais n’excède pas les 5 mm de diamètre.

Il s’agit, en général, du symptôme d’une dermatose qui peut être due à une réaction allergique, une irritation cutanée et parfois une infection. D’autres pathologies autres que celles affectant la peau peuvent, cependant, également conduire à l’apparition de ce type de bouton. Les papules peuvent, par ailleurs, affectées n’importe quelle zone du corps, y compris les muqueuses lors de certaines maladies.

Cause de la papule

Divers facteurs peuvent être à l’origine de l’apparition de papules sur la peau et les muqueuses.

– Réaction allergique de la peau au contact de certains objets ou produits comme les métaux, bijoux, cosmétiques. Il en est le cas des urticaires et éruptions cutanées dont la dermatite de contact ;
– Intolérance de la peau à la suite de l’application locale d’un onguent, un parfum, ou autres produits contenant des agents conservateurs ;
Inflammation et irritation cutanée pouvant être secondaires à un frottement, au port de vêtements synthétiques, après un contact avec une substance irritante ou une exposition prolongée au soleil ;
– Manifestation cutanée d’une réaction allergique ou d’une intolérance secondaire entre autres à la consommation de certains médicaments ;
– Piqûre d’insectes ou d’acariens qui peuvent se réfugier dans les vêtements, la literie, les moquettes. Les animaux domestiques peuvent également transmettre des insectes parasites tels que les puces et les tiques ;
– Dermatoses telles que l’acné, les naevus (grain de beauté), le lichen plan et le granulome annulaire dont les causes ne sont pas encore connues ;
– Diverses infections dont les verrues (dues au papilloma virus), la varicelle et le zona, la lèpre, le syphilis, la tuberculose ;
– Maladies génétiques comme la kératose pilaire (encombrement de la sortie des poils des follicules pileux suite à une sécrétion trop importante de kératine
– Maladie de Degos, pathologie vasculaire qui peut conduire à un encombrement de la circulation veineuse voire un infarctus des tissus mal irrigués. Il en résulte diverses affections dont certaines très graves et l’atteinte cutanée se manifeste par l’apparition de papules en divers endroits du corps.

Manifestations de la papule

Manifestations de la papule : boutons secs de couleur rose, rouge ou brune, diamètre variable ne dépassant pas 5mm, démangeaisons, ...
Manifestations de la papule : boutons secs de couleur rose, rouge ou brune, diamètre variable ne dépassant pas 5mm, démangeaisons, …

Les papules peuvent être reconnues par certaines caractéristiques dont notamment :

– Boutons secs ne renfermant ni liquide ni pus. Ils ne laissent donc pas écouler de liquide à la perforation ;
– De forme arrondie, allongée ou en cône selon chaque cas ;
– De couleur rose pâle, rouge et parfois brune ;
– Diamètre variable mais ne dépassant pas les 5 mm ;
– Pouvant être isolée ou nombreuses selon la cause. Dans le dernier cas, la lésion est connue sous le nom de papulose ;
– Affectant la peau mais également les muqueuses lors de certaines pathologies ;
– Pouvant toucher n’importe quelle partie du corps ;
– Survenant seules ou avec d’autres lésions cutanées telles que des macules (taches), des squames, une rougeur, une inflammation ;
– Prurigineuses dans certains cas. Le grattage peut alors finir par conduire à l’apparition de stries et de croûtes. Un risque de surinfection est également possible ;
– Pouvant s’estomper sans qu’il ne soit nécessaire d’adopter un traitement dans certains cas ;
Fièvre, gonflement de ganglions et risque de contagion possible si les papules sont d’origine infectieuse.

Traitement naturel de la papule

Il existe un bon nombre de traitements qui peuvent être utilisés en cas de papules.

En cas d’eczéma, certaines études avancent que le recours à la camomille allemande est aussi efficace que certains médicaments de synthèse (1). D’autres avancent l’effet bénéfique de l’usage topique de l’huile de bourrache pour calmer les démangeaisons et la rougeur (2) ;
Pour traiter le lichen plan, une publication met en évidence les bienfaits de l’application de suppléments de vitamine A sur la lésion. Ce traitement semble même être plus sûr que l’utilisation des médicaments habituellement employés à cet effet (3). En cas d’atteintes des muqueuses, une étude suggère un traitement à base de pourpier (4) ;
La prise quotidienne d’astaxanthine est recommandée dans une étude en cas de problème cutané lié aux ultraviolets dont les naevus. Il s’agit, en effet, d’un caroténoïde qui, une fois consommé, protégera la peau des effets du soleil (5). La catéchine et l’épicatéchine sont également conseillées dans d’autres études. Les aliments qui en contiennent en grande quantité présente en effet des actions photoprotectrices. Il en est, entre autres, le cas du chocolat (6) ;
Pour traiter des verrues de la peau dues au papilloma virus, une publication recommande le recours à des extraits d’ail. L’application topique peut non seulement guérir mais également prévenir les récidives (7) ;
– Selon différentes études, rajouter dans l’eau du bain des flocons d’avoine peuvent calmer les démangeaisons que peuvent causer les dermatoses (8) ;
– L’utilisation d’insecticide peut, par ailleurs, être nécessaire pour tuer les insectes et les acariens qui peuvent se trouver dans les recoins du logement ou à l’extérieur.

Références

(1) Aertgeerts P., et al., « Comparative Testing of Kamillosan Cream and Steroidal (0.25% hydrocortisone, 0.75% fluocortin butylester) and Non-steroidal (5% bufexamac) Dermatologic Agents in Maintenance Therapy of Eczematous Diseases.», Z Hautkr.,1985 February.
(2) Kanehara S, et al., « Clinical Effects of Undershirts Coated with Borage Oil on Children with Atopic dermatitis : a Double-blind, Placebo-controlled Clinical Trial.», J Dermatol. 2007 Dec.
(3) Laurberg G, Geiger JM, Hjorth N et al., « Treatment of Lichen Planus with Acitretin : a Double blind, Placebo-controlled Study in 65 patients.», J Am Acad Dermatol.1991.
(4) Agha-Hosseini F, et al., « Efficacy of Purslane in the Treatment of Oral Lichen Planus », Phytother Res., Feb 2010.
(5) Ranga AR, et al., « Effective Inhibition of Skin Cancer, Tyrosinase, and Antioxidative Properties by Astaxanthin and Astaxanthin Esters from the Green Alga Haematococcus pluvialis.», American Chemical Society, J. Agric. Food Chem. , March, 2013
(6) Heinrich U, et al., « Long-term Ingestion of High Flavanol Cocoa Provides Photoprotection Against UV-induced Erythema and Improves Skin Condition in Women.», Randomized controlled trial, J Nutr. 2006
(7) Dehghani F, et al., « Healing Effect of Garlic Extract on Warts and Corns.», Int J Dermatol., 2005 July.
(8)Blumenthal M (Ed)., The Complete German Commission E Monographs, American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA, 1998.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright