Pharyngite

Présentation de la pharyngite

Pharyngite, inflammation du pharynx lieu où se croisent les voies respiratoires et digestives
Pharyngite, inflammation du pharynx lieu où se croisent les voies respiratoires et digestives

La pharyngite est le terme utilisé pour désigner une inflammation dans la gorge, à l’endroit où se rencontrent les voies respiratoire et digestive, également appelé pharynx. Il s’agit du conduit situé au bord supérieur de l’œsophage et qui est impliqué, à la fois, dans déglutition et dans la respiration mais aussi dans la phonation et l’audition.

Cette pathologie est, en général, due à une infection ou suite à une irritation. L’une de ses plus dangereuses complications est un rhumatisme aigu des articulations. De graves atteintes du myocarde et des reins sont également à craindre. Ce sont particulièrement les enfants de plus de 5 ans et les adolescents qui sont les plus touchés par cette complication. L’inflammation du pharynx peut, en outre, susciter d’autres pathologies comme une pneumonie, une otite ou une sinusite.

Causes de la pharyngite

Une inflammation du pharynx peut être causée par un bon nombre de facteurs.

Infection virale ou bactérienne telle que par des adénovirus, influenza virus, des streptococcus pyogenes, Yersinia Pestis (responsable de la peste), Gonocoque (cause de la blennorragie) ;
– Lors de certaines maladies infectieuses comme la mononucléose infectieuse, rougeole, rubéole ;
– Brûlure suite à la déglutition d’un aliment ou d’une boisson trop chaude ou d’un acide ;
– Sinusite ;
– Bronchite ;
Diabète ;
– Trouble de la thyroïde ;
– Carence nutritionnelle notamment en vitamine A et en fer ;
– Obstruction du nez conduisant le sujet à respirer par la bouche ;
– Usage excessif de gouttes ou sprays nasaux ;
– Suite à un long discours ;
– Froid ;
– Poussière ;
– Pollution ;
– Air sec ;
– Mauvaise hygiène de vie dont tabagisme et alcoolisme.

Manifestations de la pharyngite

Manifestations de la pharyngite : écoulement nasal, bouche sèche, malaise, rougeur dans la gorge, ...
Manifestations de la pharyngite : écoulement nasal, bouche sèche, malaise, rougeur dans la gorge, …

Certains symptômes peuvent se présenter en cas d’inflammation du pharynx.

– Écoulement nasal plus ou moins important ;
– Voix enrouée ;
Sécheresse dans l’arrière bouche ;
– Rougeur dans la gorge ;
– Sensation de blocage au moment de la déglutition ;
Douleur ressentie dans la gorge à chaque déglutition ;
– Yeux rouges et larmoyants ;
Malaise plus ou moins importante ;
Fièvre ;
– Affaiblissement ;
Diminution de l’appétit ;
– Tuméfaction des ganglions cervicaux ;
– Accroissement de volume des amygdales.

Traitements de la pharyngite

Certains traitements peuvent être utilisés pour soigner une inflammation du pharynx.

– Pour prévenir cette infection, il est conseillé d’éviter de partager brosse à dent, bouteille d’eau, verre et divers ustensiles avec une autre personne ;
– Un bon nombre d’études avancent les propriétés antibactériennes du miel de Manuka qui peuvent être employées en cas d’inflammation du pharynx due à une infection (1) ;
– Certaines études reconnaissent l’efficacité de la camomille en cas d’inflammation des voies aériennes. Le traitement préconisé à cet effet consiste à inhaler les vapeurs d’une infusion de la plante (2) ;
Une observation met en évidence les bienfaits de l’usage d’extraits du liber de l’orme rouge (Ulmus rubra) en cas de mal de gorge. Cette partie de l’écorce de la plante possède, en effet, une action anti-inflammatoire pouvant être employée tant en usage interne qu’externe (3) ;
Les feuilles de noyer sont d’excellentes anti-inflammatoires à usage topique reconnues dans d’autres études (4). Faire des gargarismes avec une infusion de celles-ci peuvent aider à apaiser une inflammation du pharynx ;
Que ce soit pour traiter une inflammation du pharynx ou celle des voies aériennes en général, l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus peut être bénéfique (5). Le traitement consiste à inhaler une eau chaude dans laquelle ont été versées deux à trois gouttes de cette huile essentielle. Cette dernière est, en outre, présentée dans quelques études pour son action en cas d’infection des voies respiratoires (6) ;
La prise de chlorure de magnésium peut, par ailleurs, être bénéfique en cas d’inflammation dans la gorge du fait de sa capacité à booster les défenses immunitaires (7) et sa vertu antiseptique (8).

Références

(1) Arvanitoyannis IS al., « Novel Quality Control Methods in Conjunction with Chemometrics (Multivariate Analysis) for Detecting Honey Authenticity.», Crit. rev. food Sci. nutr.2005.
(2) Blumenthal M et al., « Expanded Commission E Monographs.», American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA, 2000.
(3) Morton JF., « Mucilaginous Plants and their Uses in Medicine.», J Ethnopharmacol., July 1990.
(4) Blumenthal M, et al., « Expanded Commission E Monographs.», American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA, 2000.
(5) WHO Monographs on Selected Medicinal Plants, Vol 2., World Health Organization, Geneva, 2003.
(6) Kehrl W, et al., « Therapy for Acute Nonpurulent Rhinosinusitis with Cineole : Results of a Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Trial., Laryngoscope. 2004 April.
(7) « Le Chlorure de Magnésium : Un Remède Miracle Méconnu ». Marie-France Muller, Éditions Jouvence.
(8) Le Chlorure de Magnésium, Vertus, Secrets et Bienfaits de Jean-Luc Darrigol – Editions Dangle.

error: Contenu protégé sous copyright