Phlébite

Présentation de la phlébite

Phlébite, ou thrombose veineuse, affection cardiovasculaire se traduisant par la formation de caillots dans les veines
Phlébite, ou thrombose veineuse, affection cardiovasculaire se traduisant par la formation de caillots dans les veines

La phlébite également appelée thrombose veineuse est une affection cardiovasculaire qui se manifeste par la formation anormale d’un thrombus ou caillot dans la circulation veineuse. Ce qui va conduire à un blocage partiel ou total du passage du sang. Suivant la veine touchée, cette anomalie est dite superficielle ou profonde et peut alors être plus ou moins dangereuse à la santé du sujet. Quel qu’en soit, cependant, le cas, elle ne doit pas être prise à la légère pour éviter la survenue de toute complication dont notamment une embolie pulmonaire, une affection potentiellement mortelle causée par la présence d’un caillot dans une artère pulmonaire.

La thrombose veineuse peut toucher n’importe quelle veine du corps mais dans la majorité des cas, elle se forme dans les veines des jambes, au niveau des mollets. Les personnes âgées sont, par ailleurs, les plus concernées par cette perturbation de la circulation veineuse bien qu’elle peut survenir très tôt chez certaines personnes.

Causes de la phlébite

Un bon nombre de facteurs sont connus comme pouvant être à l’origine ou favoriser la survenue d’une thrombose veineuse.

– Suite à une longue période d’immobilité telle qu’en cas d’alitement, d’hospitalisation, d’un long voyage, de port de plâtre ;
– Suite à un accident, une lésion, une contusion, un traumatisme ;
– Suite à un effort intense notamment en cas de thrombose veineuse d’un membre supérieur ;
– Usage d’un cathéter ;
– Chez des sujets présentant des varices ;
– En cas d’insuffisance veineuse ;
– En cas d’antécédents de thrombose veineuse ;
– Hérédité. Le risque d’avoir une thrombose veineuse est plus important chez les personnes qui ont un ou des parents ayant déjà souffert d’une embolie ou d’une thrombose ;
– Déficit ou résistance congénitale à la protéine C et autres anti-coagulants conduisant à une coagulation sanguine anormalement plus rapide ;
– Lors de la grossesse ;
– Lors de certains cas de cancers, d’infections, de pathologies inflammatoires dont lupus, colite ;
– En cas d’insuffisance respiratoire ;
– En cas d’anomalies cardiaques dont une insuffisance cardiaque, suite à un infarctus, d’usage de stimulateur cardiaque ;
– Suite à une transfusion de sang ;
– Prise de contraceptif oral ;
– Prise d’érythropoïétine synthétique ;
– Mauvaise hygiène de vie dont le tabagisme ;
Obésité ;
Diabète ;
– Âge.

Manifestations de la phlébite

Manifestations de la phlébite : Induration des veines, douleur, rougeur, lourdeur, ...
Manifestations de la phlébite : Induration des veines, douleur, rougeur, lourdeur, …

Une thrombose veineuse peut être reconnue par certains signes. En général, l’atteinte est souvent unilatérale et ne concerne alors que l’un des membres inférieurs ;

En cas de thrombose veineuse superficielle

– Induration d’une veine ressentie à la palpation ;
– Rougeur autour de la veine affectée ;
– Inflammation de la veine pouvant s’étendre vers ses environs ;
– Douleurs à la palpation ;
– Tuméfaction locale.

En cas de thrombose veineuse superficielle

– Douleurs semblables à des crampes au niveau de la jambe ou du bras concernée ;
– Sensation de lourdeur ;
– Inflammation et rougeur du membre atteint ;
Gonflement de la jambe ou du bras ;
– Dans le cas d’une thrombose veineuse au niveau du mollet, douleurs ressenties lorsque le pied est en flexion dorsale, c’est-à-dire amené vers le genou ;
Fièvre ;
– Parfois asymptomatique ;
– Dans des cas très graves, gangrène en cas d’ischémie du membre avec risque d’amputation ;

Des cas de thrombose veineuse peuvent aussi se manifester au niveau du thorax. Il s’agit de la pathologie de Mondor qui peut être reconnue par une inflammation et induration d’une veine localisée dans la partie antérieure du thorax.

Traitements de la phlébite

Certains traitements peuvent être utilisés pour soigner un cas de thrombose veineuse.

– Pour éviter que la circulation veineuse ne soit gênée, il est conseillé d’éviter de porter des vêtements qui peuvent serrer au niveau des chevilles, des genoux ou de la hanche ;
– Une bonne hydratation quotidienne est également bénéfique pour la circulation sanguine en général ;
– Diverses études suggèrent le port de bas de contention afin de favoriser le retour du sang par la circulation veineuse profonde. Ce dispositif est surtout préconisé afin de prévenir une thrombose profonde ou une récidive (1). Il est également conseillé en cas d’insuffisance veineuse ou de varices et est même reconnu pour son efficacité à en calmer les symptômes (2) ;
– D’après une étude, la prise d’extraits de Pycnogenol®, un extrait breveté de Pin (Pinus pinaster), peut prévenir la survenue d’une thrombose veineuse chez les personnes à risque qui devront rester immobiles pendant plusieurs heures tel que lors d’un voyage (3). Les propriétés antioxydantes de cette molécule ont été également mises en évidence dans certaines observations comme pouvant traiter des cas d’insuffisance veineuse (4) ;
– Une étude avance qu’en cas de pathologie de Mondor, le traitement à adopter consiste surtout à apaiser les symptômes puisque cette maladie ne présente aucune gravité (5) ;
– Lors de quelques essais cliniques, il a été montré que des extraits de marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) étaient efficaces pour soigner des cas d’insuffisance veineuse et de varices. L’escine qu’ils contiennent semble être tout aussi efficace que les bas de contention. (6)

Références

(1) Cooley BC et al., « Incomplete Resolution of Deep Vein Thrombosis under Reduced Flow Conditions.», Thromb res, 2013.
(2) Montykie GD, et al., « Evaluation of Therapeutic Compression Stockings in the Treatment of Chronic Venous Insufficiency.», Dermatol Surg, 1999.
(3) Belcaro G. et al., « Prevention of Venous Thrombosis and Thrombophlebitis in Long-haul Flights with Pycnogenol.», Clin appl thromb hemost. 2004 Oct.
(4) Arcangeli P., « Pycnogenol in Chronic Venous Insufficiency.», Fitoterapia, 2000 Jun.
(5) Weinstein EC, Mondor’s Disease , West J Med, 1975.
(6) Diehm C, et al. « Comparison of Leg Compression Stocking and Oral Horse-chestnut Seed Extract Therapy in Patients with Chronic Venous Insufficiency.», Lancet 1996 February.

error: Contenu protégé sous copyright