Reflux gastro-œsophagien

Définition du reflux gastro-œsophagien

Reflux gastro-œsophagien, passage anormal d'une partie du contenu de l'estomac dans l'œsophage
Reflux gastro-œsophagien, passage anormal d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage

Le reflux gastro-œsophagien désigne un passage anormal d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Ce dernier n’étant pas conçu pour pouvoir supporter l’acidité, un tel phénomène peut dès lors engendrer divers symptômes et même des lésions sur ses parois et ce, d’autant plus qu’il survienne fréquemment ou dure longtemps. Dans certains cas, le reflux peut n’être que physiologique, ne demandant alors aucune prise en charge ; dans d’autres, il peut résulter d’une pathologie nécessitant alors un traitement spécifique, voire une chirurgie pour éviter toute complication.

Pour ce qui est de sa prévalence, il a été constaté que les occidentaux sont plus sujets aux reflux gastro-œsophagiens que les Asiatiques. Plus de 40% d’entre eux en seraient touchés au moins une fois par mois. Chez les nourrissons, par ailleurs, ce phénomène est très fréquent jusqu’à l’âge de 4 mois. Ceci est notamment dû à l’immaturité du sphincter inférieur de l’œsophage, un muscle qui empêche la remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage.

Causes du reflux gastro-œsophagien

Un reflux pathologique du contenu gastrique peut principalement s’expliquer par deux anomalies :

– Un dysfonctionnement au niveau du sphincter inférieur de l’œsophage. Il s’agit d’un muscle situé à la jonction œso-gastrique qui se relaxe automatiquement à chaque déglutition et se ferme par la suite afin d’empêcher que les aliments ou toutes autres substances contenues dans l’estomac ne refluent vers l’œsophage. Une relaxation spontanée de celui-ci sans qu’il n’y ait déglutition peut dès lors être à l’origine de cette pathologie ;
– Une hernie hiatale qui se caractérise par la protrusion de la partie supérieure de l’estomac, connue sous le nom de cardia, dans le thorax. Cette anomalie peut favoriser un dysfonctionnement au niveau du sphincter.

Certains facteurs sont avancés comme pouvant expliquer ou favoriser la survenue de ces deux anomalies. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

– Pathologie héréditaire ou génétique qui se traduit par une défaillance du sphincter de l’œsophage ;
– Augmentation de la pression abdominale exercée sur l’estomac telle qu’en cas de prise de poids, d’obésité abdominale, de grossesse. Le port de ceinture serrée, de gaine et de corset peut exercer le même effet ;
– Après un repas, lorsque le contenu de l’estomac et l’acide gastrique sont importants. Le reflux peut être favorisé en cas des plats trop copieux, trop gras, trop acide ou riche en alcool. Boire au moment du repas est aussi connu comme pouvant contribuer à la remontée du contenu gastrique ;
– Mauvaise position pendant la digestion ou après avoir mangé telle que s’allonger, se pencher, se coucher sur le ventre, se coucher sur le côté droit ;
– Exercice de certains efforts après avoir mangé tel que tousser ou déféquer ;
– Prise de certaines boissons telles que café, boissons gazeuses, alcool ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment alcoolisme, tabagisme, sédentarité est souvent mise en avant comme pouvant favoriser le reflux ;
– Régime alimentaire insalubre tel qu’une importante consommation de sel, d’épices ou de gras, régime pauvre en fibres alimentaires ;
– Prise de certains médicaments tels qu’une antihistaminique, inhibiteur calcique, dérivé nitré ;
– Hausse de la tension abdominale notamment chez les femmes enceintes ou chez les obèses.

Symptômes du reflux gastro-œsophagien

Symptômes du reflux gastro-œsophagien : brûlure gastrique, régurgitation acide, douleur, inflammation, ...
Symptômes du reflux gastro-œsophagien : brûlure gastrique, régurgitation acide, douleur, inflammation, …

La remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage peut conduire à la manifestation de certains symptômes :

Brûlure gastrique reconnue par une perception de brûlure derrière le sternum, survenant surtout après avoir mangé ;
– Régurgitation acide lorsque le reflux parvient jusqu’à la bouche. Ce qui peut causer une irritation de l’œsophage et du pharynx se traduisant par un enrouement de la voix, une toux, un mal de gorge, une impression d’avoir une boule dans la gorge ;
– Reflux durant l’endormissement peut entraîner des toux, une érosion de l’émail dentaire, une halitose au réveil ;
– En cas de passage du contenu gastrique dans les voies respiratoires, le sujet peut manifester une toux chronique, dyspnée semblable à une crise d’asthme, hoquets ou éternuements ;
Inflammation du tube digestif supérieur dont les parois ne résistent pas à l’acidité gastrique. Ce qui survient notamment lorsque la remontée gastrique survient souvent ou dure un certain moment. Un problème de déglutition peut apparaître à terme ;

L’apparition de certains signes peut en outre annoncer la survenue d’une complication grave. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

Déglutition douloureuse ressentie dans la gorge ou dans l’œsophage causée soit par une importante irritation soit par la présence d’une lésion voire d’un ulcère ;
– Difficulté de plus en plus prononcée à ingérer des aliments solides secondaire à un rétrécissement du tube digestif ;
– Expectorations ou vomissements sanguinolents révélant une blessure interne. Dans certains cas, les selles peuvent prendre une couleur noire due à la présence de sang digéré ;
Anémie due à une importante perte de sang. Il peut aussi y avoir fatigue et une diminution du poids.

Traitements naturels du reflux gastro-œsophagien

Certains traitements peuvent être adoptés pour prévenir ou traiter un problème de remontée gastro-œsophagienne.

– Évitement des facteurs favorisant : Une meilleure façon de prévenir ce phénomène est de s’abstenir de tous facteurs qui peuvent en être à l’origine. À cet effet, il est entre autres recommandé d’adopter une bonne hygiène de vie et de suivre un régime alimentaire moins gras, moins épicé et moins acide. Par ailleurs, lorsque l’estomac est chargé, il est important d’éviter toute position qui peut provoquer la remontée du contenu gastrique. Les siestes après les repas ne sont donc pas conseillées tandis que l’heure du dîner doit être d’au moins deux heures avant celle de se coucher ;
– Surélévation de la tête du lit : Chez les personnes sujettes à cette pathologie digestive, une surélévation de la tête du lit est avancée dans certaines publications comme pouvant aider à réduire le reflux durant le sommeil. (1) Une quinzaine de centimètres peut à cet effet suffire ;
– Éructation : Selon une observation, l’estomac est capable de stocker plus de 4 litres d’air pouvant exercer des pressions sur le contenu gastrique qui finissent par refluer vers l’œsophage. La pratique d’éructation contribue alors à évacuer cet air et limiter ainsi tout risque de reflux (2) ;
– Perte de poids : Diverses études s’accordent sur les bienfaits que peut apporter un amaigrissement chez les personnes obèses ou obèses abdominales. La baisse du poids semble même suffire à réduire, voire à faire totalement disparaître le trouble gastrique chez certains sujets (3) ;
– Limonène : Un essai clinique avance les effets bénéfiques de l’usage du limonène, retrouvé dans les essences d’agrumes, lors des remontées gastriques. Il permet, en effet, à la fois d’améliorer le mouvement péristaltique de l’œsophage mais également d’exercer une action protectrice sur les parois de ce dernier en cas de reflux acide. Le traitement préconisé consiste à prendre une dose de 1000mg tous les deux jours pendant 20 jours (4) ;
– La Reine-des-prés : Cette plante a longtemps été connue comme pouvant être efficace en cas de troubles gastriques du fait de sa capacité à neutraliser l’acidité gatro-œsophagienne. Une publication suggère à cet effet l’usage de poudre de cette plante à raison d’une demi cuillerée à café à diluer dans un peu d’eau et à refaire 3 par jour (5).

Références

(1) Bredenoord AJ et al. Reflux gastro-œsophagien, Lancet, 2013.
(2) Tremblay, L. Autotraitement du Mal de Ventre ou Soulager Les Troubles Digestifs Fonctionnels et Symptômes Associés: Diarrhée, Constipation, Migraine, Insomnie, Anxiété, etc. Larry Tremblay, Éditeur, Québec, 2007,
(3) Singh M, et al. , «La perte de poids peut mener à la résolution des symptômes de la maladie de reflux gastro-oesophagien: un essai d’intervention prospectif», Obésité, Silver Spring, 2012.
(4) Sun J. D-Limonene: Sécurité et applications cliniques. Altern Med Rev. 2007 Septembre.
(5) Encyclopédie des plantes médicinales, Larousse.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright