Transpiration

Définition de la transpiration

Transpiration, ou sudation, est la sécrétion et l'évacuation de sueur par les pores
Transpiration, ou sudation, est la sécrétion et l’évacuation de sueur par les pores

La transpiration, ou encore sudation, est le terme utilisé pour désigner la sécrétion et l’évacuation par les pores de sueur. Cette dernière n’est autre qu’un liquide produit par le glandes sudoripares, composé essentiellement d’eau, de minéraux, de lactate, d’urée et de corps gras. Des éléments se trouvant à la surface de la peau peuvent également se joindre à sa composition.

Il s’agit d’une fonction physiologique ayant pour principal rôle de réguler la température interne de l’organisme afin que celle-ci n’excède pas trop les 37°C. Différents facteurs peuvent cependant faire varier l’importance de la quantité de sueur d’un sujet à l’autre ainsi que sa composition pour les mêmes conditions extérieures données. Après la cinquantaine notamment, la sudation tend progressivement à diminuer aussi bien chez l’homme que chez la femme. Par ailleurs, cette fonction physiologique de l’organisme peut dans certains cas être le signe d’une maladie plus importante nécessitant alors une prise en charge adéquate.

Causes de la transpiration

Un bon nombre de facteurs sont connus comme pouvant favoriser ou faire varier la sudation chez un individu.

– L’effort physique, connu comme favorisant la sudation ;
– La température. Plus la température externe est élevée davantage l’organisme sécrète de la sueur ;
– L’âge. Après 60 ans, la fonction des glandes sudoripares tend à régresser conduisant alors à une sécrétion moins importante de sueur qu’auparavant ;
– Le sexe. Sous les mêmes conditions extérieures, la sudation chez l’homme est plus importante que chez la femme et cette différence augmente à mesure que les activités physiques s’intensifient. Elle survient également plus tôt chez les hommes ;
– La masse musculaire. Les sujets entrainés et présentant une importante masse musculaire transpirent davantage et plus rapidement que les sujets au corps normal ;
– Les hormones. Chez la femme, la sudation est plus importante durant les jours qui suivent l’ovulation. Celle en préménopause peut également connaître des crises de bouffées de chaleur ;
– Le stress et les émotions. Ces facteurs sont connus comme pouvant déclencher une rapide sudation quelles que soient les conditions extérieures. Ceci est surtout dû à la baisse de la circulation sanguine dans la peau au dépend de celle dans les muscles suite à la sécrétion d’adrénaline et de noradrénaline, elle même causée par le stress. Il s’agit dans tel cas de sueur froide ;
– Certaines affections ou en cas d’intoxication conduisant à une fièvre comme une infection, diabète, hyperthyroïdie, hypoglycémie ;
– Chez les sujets obèses ou en surpoids ;
– L’hérédité telle que chez les personnes aux mains moites ;
– Le port de vêtements ou chaussures synthétiques.

Symptômes de la transpiration

Symptômes de la transpiration : généralisée ou localisée, plus ou moins importante, avec ou sans odeur, ...
Symptômes de la transpiration : généralisée ou localisée, plus ou moins importante, avec ou sans odeur, …

Une sudation peut se présenter différemment selon la cause et les circonstances.

– Généralisée ou seulement certaines parties du corps comme la paume des mains, les aisselles, les pieds, le visage ou le crâne ;
– Plus ou moins importante. Dans les cas extrêmes, les sueurs peuvent même mouiller les vêtements ;
– Accompagnée d’odeur ou non. La sueur en elle-même est en effet inodore. Ce sont plutôt les bactéries qui se nourrissent du corps gras contenu dans celle-ci qui sont à l’origine de la mauvaise odeur. Il en est notamment le cas des sueurs produites par les glandes apocrines localisées au niveau des parties génitales et axillaires ;
– Survenue soudaine ou progressive. Une sudation liée au stress est connue comme se déclenchant brusquement ;
– Nocturne ou diurne : une sudation causée par une gêne sociale ne se manifeste entre autre que durant la journée alors que celle due à une infection peut ne se présenter que durant la nuit.

Traitements naturels de la transpiration

Une sudation excessive peut devenir inconfortable et gênante vis-à-vis de la société. Certains remèdes sont à cet effet reconnus comme pouvant aider à réduire la production de sueur notamment celle au niveau des mains, des aisselles et des pieds.

– Une bonne hygiène alimentaire : Certains aliments sont connus comme favorisant la sudation. Parmi ceux-ci, il y a principalement l’alcool, le café ainsi que toute boisson pouvant contenir de la caféine réputés comme augmentant la température interne du corps. Les épices de tout genre produisent également le même effet ;
– Une bonne hygiène corporelle : Une bonne hygiène et notamment des parties du corps les plus sujettes à la sudation peut effectivement réduire la production de sueur au niveau de ces zones. Le risque de dégager une odeur désagréable est également réduit grâce à l’élimination du sébum et des parasites qui peuvent rester à la surface de la peau ;
– Antitranspirant et déodorant : L’usage d’antitranspirant et de déodorant est avancé par une étude pour des problèmes d’hyperhydrose au niveau des aisselles. Si le premier permet, en effet, de diminuer la sudation et de contrôler les mauvaises odeurs, le second est avancé comme pouvant limiter la multiplication bactérienne (1) ;
– Sauge : Certaines études reconnaissent les bienfaits des feuilles de sauge (Salvia officinalis) pour réguler des problèmes de sudation, de bouffées de chaleur ou encore de sueurs nocturnes. Cette plante doit surtout cette propriété à l’acide rosmarinique qu’elle renferme (2). Pour son utilisation, boire 3 tasses par jour d’une infusion de la plante (3) ;
– Noyer : Une publication avance l’efficacité des feuilles de noyer (Juglans regia) pour réduire la sudation excessive des paumes des mains et des pieds. Ceci s’explique surtout par les effets antibactérien, antifongique et astringent que cette plante présente. Le remède consiste à utiliser 2 fois par jour comme compresses ou en bain la décoction de 6 g de feuilles séchées dans un demi litre d’eau (4) ;
– Saule blanc : Selon une observation, le saule blanc (Salix alba) peut être utilisé en cas de forte fièvre avec d’importante sudation. Cette plante possède en effet des propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs longtemps reconnues pour son efficacité à faire baisser une fièvre. La dose prescrite pour ce traitement est d’une demi-cuillerée à café de teinture juste avant de se coucher (5).

Références

(1) Martin A, et al. Prévention efficace de la sudation induite par le stress et de la formation de mauvaises odeurs axillaires chez les adolescents. Int J Cosmet Sci. Février 2011.
(2) Monographies ESCOP, Fondation scientifique des médicaments à base de plantes, deuxième édition, ESCOP / Thieme, 2003.
(3) Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse
(4) Blumenthal M, et al. «Monographies élargies de la Commission E.» Conseil botanique américain, Communications sur la médecine intégrative, États-Unis 2000.
(5) Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright