Calvitie

Présentation de la calvitie

La calvitie, encore appelée alopécie androgénétique, est une forme d’alopécie. Elle se caractérise par une perte progressive des cheveux situés en haut du front ou sur le sommet de la tête. Ceux localisés au niveau des tempes peuvent également en être concernés. Selon le cas, elle peut aboutir à une disparition totale ou partielle de la chevelure.

Calvitie, perte progressive des cheveux situés en haut du front, sur les tempes ou sur le sommet de la tête
Calvitie, perte progressive des cheveux situés en haut du front, sur les tempes ou sur le sommet de la tête

Il s’agit d’un phénomène essentiellement masculin concernant plus de 40 % des hommes. Elle se manifeste pour la plupart entre 20 et 35 ans. Dans certains cas, cependant, les premières chutes débutent beaucoup plus tôt, d’autres plus tard. Chez les femmes, l’affection est beaucoup moins fréquente. Elle ne touche qu’environ 5 % d’entre elles. Elle se manifeste, en outre, par une perte étendue des cheveux laissant une chevelure clairsemée. Ce qui diffère de l’apparition de plaques chauves retrouvée chez les hommes. Une extension de la raie médiane peut aussi se manifester dans de rares cas.

Causes de la calvitie

Un certain nombre de facteurs sont connus comme étant des causes de cette forme d’alopécie. Les plus courants sont notamment :

  • Le patrimoine génétique. Les sujets ayant des ascendants touchés par la calvitie présentent davantage de probabilité d’en être aussi concernés à l’âge adulte ;
  • La race. Il a été observé que le taux de calvitie chez les Caucasiens est nettement plus élevé que chez les autres races ;
  • Les hormones masculines, dont la dihydrotestostérone (DHT). Il s’agit d’une hormone dérivée de la testostérone sous l’action de certains enzymes, dont la 5-alpha réductase. Cette hormone figure comme l’une des principales causes d’une accélération anormale du cycle pilaire. Ce qui entraîne un vieillissement précoce des cheveux et donc leur chute. Les follicules pileux sensibles à la DHT se trouvent alors rapidement épuisés et les cellules deviennent inactives. Il ne pousse alors sur le cuir chevelu que des cheveux fins, voire microscopiques ;
  • Le stress ou l’anxiété sur une longue période. Ces états psychologiques favorisent en effet la chute des cheveux ;
  • La fatigue ;
  • Fatigue des yeux ;
  • Déshydratation ;
  • Les carences nutritionnelles dont notamment en fer, en zinc ou en vitamines du groupe B ;
  • Après la ménopause chez les femmes où la protection qu’exerçaient les hormones féminines sur les cheveux diminue. Le taux des hormones masculines est, à l’inverse, en hausse. La chevelure devient donc plus fragile et a une durée de vie beaucoup moins longue qu’avant ;
  • Après un accouchement. En effet, le taux d’hormones masculines s’accroît chez les femmes qui viennent d’accoucher ;
  • L’usage fréquent de shampoings et autres produits pour cheveux ;
  • Application de produits de mauvaise qualité sur le cuir chevelu ou sur la chevelure ;
  • Utilisation d’un produit qui alourdit les racines des cheveux, favorisant alors leur chute. Il en est entre autres du cas des masques à base d’huile ;
  • La coloration fréquente des cheveux ;
  • Le frottement fréquent du cuir chevelu. Ceci se produit entre autres lors d’un massage de celui-ci, de l’application d’un produit, du port de chapeau ou d’un bonnet ;
  • L’utilisation de sèche-cheveux pour sécher sa chevelure ;
  • Le lavage fréquent des cheveux ;
  • Prise de certains médicaments.

Manifestations de la calvitie

Manifestations de la calvitie : chute, prurit, pellicule, racines grasses,...
Manifestations de la calvitie : chute, prurit, pellicule, racines grasses,…

Une alopécie androgénétique se manifeste essentiellement chez l’homme par l’apparition de plaques chauves sur la tête. Celles-ci peuvent être localisées soient sur les tempes, sur le haut du front ou sur le sommet de la crâne. Chez la femme, elle est reconnue par une chevelure plus clairsemée.

Quelques symptômes peuvent, en outre, annoncer sa survenue.

  • Prurit du cuir chevelu ;
  • Pellicules plus ou moins importantes ;
  • Cheveux sans éclats ;
  • Cheveux plus fins et plus fragiles ;
  • Douleurs au niveau des racines ;
  • Des racines très grasses ;
  • Chute brusque ou progressive des cheveux sur le vertex ou les tempes chez l’homme ;
  • Une extension de la raie du milieu chez la femme ;
  • Importante chute des cheveux aboutissant à une chevelure globalement rare au bout de quelques jours chez la femme.

Cet article dévoile les solutions naturelles contre la calvitie.

error: Contenu protégé sous copyright