Traitements naturels de la calvitie

La calvitie peut toucher aussi bien les femmes que les hommes. Mais ces derniers en sont davantage concernés. Chez ceux-ci, l’absence d’une prise en charge précoce peut conduire à la perte de la totalité des cheveux.

Certains remèdes sont, à cet effet, reconnus comme pouvant prévenir et traiter des alopécies androgénétiques.

Savoir prendre soin de ses cheveux

calvitie
Le lait de coco est efficace pour lutter contre la calvitie

Afin de limiter la perte de cheveux, il est conseillé de ne laver ses cheveux qu’une à deux fois par semaine tout au plus. Au cours du lavage, éviter de masser énergiquement son cuir chevelu. Il faut également bien choisir son shampoing en évitant ceux qui sont gras et qui peuvent alourdir les racines. Les masques et autres soins ayant des effets gras ne sont pas non plus recommandés.

Par ailleurs, il est important de toujours opter pour des produits de bonne qualité. L’eau du lavage ne doit pas, en outre, être trop chaude ni trop froide.

Après le lavage, il est préférable de laisser ses cheveux se sécher à l’air libre plutôt que d’utiliser un sèche-cheveux. Mieux vaut aussi attendre qu’ils soient bien secs avant de les coiffer.

Adopter de bonnes habitudes

Un certain nombre de bonnes habitudes peuvent contribuer à limiter la perte de sa chevelure. Avoir quotidiennement une bonne nuit de sommeil peut, entre autres, aider à prévenir la fatigue des yeux. Celle-ci entraîne, en effet, souvent une importante chute de cheveux. Il faut aussi penser à restreindre le temps à passer devant les écrans tels que la télévision, le téléphone et les tablettes.

Une alimentation saine et variée est, par ailleurs, recommandée pour assurer que les cheveux aient accès aux nutriments dont ils ont besoin. On conseille, à cet effet, de privilégier les fruits, les légumes, les noix et les céréales complètes.

Lait de noix de coco

Le lait de noix de coco est souvent conseillé pour activer la pousse et la repousse des cheveux. Il peut être utilisé seul ou avec de l’huile de noix de coco pour profiter de ses bienfaits.

Pour utiliser ce remède, il suffit d’appliquer sur le cuir chevelu le lait de noix de coco. Laisser poser ensuite une trentaine de minutes avant de passer au shampoing habituel.

Levure de bière

Pour limiter la perte de cheveux, la levure de bière est reconnue pour son efficacité. Ceci s’explique par sa haute teneur en vitamines du groupe B.

Pour utiliser ce remède, la dose fréquemment prescrite est de 2 g par jour. Il peut être pris sur une période de trois mois. Il est à noter qu’il faut attendre au moins 60 jours, voire 90 avant de voir les résultats.

Racine d’ortie

La racine d’ortie est reconnue dans diverses publications pour son efficacité à stopper la chute des cheveux et stimuler la pousse. Certains scientifiques suggèrent même son utilisation en cas d’alopécie androgénétique (1). Selon les études menées, les extraits de cette racine peuvent inhiber l’action des 5-alpha réductases. Ce qui va réduire le taux sanguin de dihydrotestostérone et donc limiter la progression de la calvitie.

Huile essentielle de cèdre d’Atlas

Au cours d’une étude, il a pu être observé que les huiles essentielles peuvent stimuler la repousse des cheveux (2). Parmi celles qui ont montré davantage d’efficacité, il y a celle du cèdre d’Atlas.

Pour utiliser ce remède, il suffit de masser les parties du cuir chevelu concernées avec 5 gouttes de l’huile le soir. Il peut aussi être appliqué une heure avant le shampoing. L’usage de l’huile ne doit pas, toutefois, être poursuivi plus de 3 semaines consécutives. Des pauses sont essentielles.

Fer

La perte de cheveux peut être due à une carence en fer. Dans tels cas, certaines observations avancent les bienfaits de privilégier la consommation d’aliments riches en ce minéral. Parmi ceux-ci, il y a entre autres les lentilles et les haricots blancs (3).

Traitement médicamenteux

Diverses études s’accordent sur l’efficacité d’un traitement au minoxidil pour soigner la calvitie tant chez les hommes que les femmes. Les effets secondaires de ce médicament s’avèrent cependant être nombreux. Ils peuvent aller de simples prurits et irritations jusqu’à la survenue d’hépatite et d’insuffisance rénale. Ces complications graves restent toutefois assez rares. (4)

Références

(1) Hartmann R.W. et al. « Inhibition of 5-alpha-reductase and aromatase by PHL-00801 (Prostatonin), a combination of PY 102 (Pygeum africanum) and UR 102 (Urtica dioica) extracts. Phytomedicine. 1996.
(2) Hay IC, et al. Randomized trial of aromatherapy. Successful treatment for alopecia areata. Arch Dermatol. 1998.
(3) Desaulniers M. et al. « Table de composition des aliments. Volumes 1 et 2.» Département de nutrition, Université de Montréal. 2003.
(4) Van Zuuren EJ, et al. « Interventions for Female Pattern Hair Loss.» Cochrane Database of Systematic Reviews. 2016.

error: Contenu protégé sous copyright