Traitements naturels de l’angiome

Un angiome peut être plus ou moins grave suivant son type. Si les uns peuvent, en effet, n’occasionner que des problèmes d’ordre esthétique, d’autres peuvent causer des gênes. Les cas les plus graves sont ceux qui sont les signes d’une maladie dangereuse.

Certains traitements sont avancés comme pouvant être utilisés en cas d’angiomes.

Attendre l’évolution de l’angiome

angiome
Certaines huiles essentielles sont efficaces dans le traitement de l’angiome

Pour des cas d’angiomes stables, de petites tailles et n’engendrant aucun gène, il est conseillé d’attendre et d’éviter toute forme de manipulation. Il faut, toutefois, observer leur évolution, car un quelconque changement peut être le signe d’une affection plus grave.

Huile essentielle d’Hélichryse Italienne

Selon une publication (1), l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne peut contribuer à limiter la prolifération anormale des cellules endothéliales. Cet effet s’explique par la présence de cétones – l’italidione – que cette huile contient. Il s’agit de molécules qui présentent des propriétés desclérosantes empêchant alors la multiplication anormale des tissus. Ce remède est, en outre, connu pour ses actions antioxydantes permettant de favoriser la cicatrisation et la régénération cellulaire. Une association avec l’huile essentielle de cyprès toujours vert est, toutefois, conseillée pour une meilleure efficacité.

Pour son usage, appliquer localement 2 fois par jour une goutte diluée de l’huile. Il est à noter que ce remède est déconseillé aux enfants de moins de 5 ans. Il en va de même chez les femmes en gestation ou allaitantes, ainsi que chez les sujets soumis à des anticoagulants.

Huile essentielle de cyprès toujours vert

Une autre publication (2) suggère l’usage d’huile essentielle de cyprès toujours vert en cas d’angiomes cerise. Cette huile, elle, possède à la fois des actions anti-œdématiques et décongestionnantes vasculaire. Elle aide également à renforcer et protéger les parois des vaisseaux sanguins.

Elle peut être employée seule ou associée à l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne pour une meilleure efficacité. Pour son utilisation, il suffit d’appliquer quotidiennement sur la zone à traiter une goutte mélangée avec de l’huile végétale.

Pour l’utiliser, ajouter respectivement 30 et 20 gouttes d’essence d’Hélichryse italienne et de cyprès toujours vert dans un flacon vide. Diluer ensuite le tout avec 50 gouttes d’huile de Calophylle Inophyle. Mettre 3 fois par jour 2 gouttes du mélange sur les angiomes. Le remède peut être poursuivi pendant 5 jours. (3)

Comme la plupart des huiles essentielles, celle du cyprès toujours vert est à éviter pendant la grossesse ou l’allaitement. Elle ne doit pas, en outre, être utilisée sur une très longue période.

Calophylle Inophyle

Lors de l’usage d’huiles essentielles pour la prise en charge d’angiomes, certaines publications suggèrent l’huile végétale de Calophylle Inophyle pour la dilution. Celle-ci est, en effet, connue pour ses effets toniques et protecteurs des vaisseaux. Elle peut s’opposer à la déformation vasculaire contribuant alors à diminuer la dimension de l’angiome jusqu’à sa totale disparition. Elle favorise, de ce fait, l’action des huiles essentielles d’Hélichryse et de cyprès toujours vert sur les malformations vasculaires. (4)

Pour son usage, il est recommandé de l’employer avec ces deux huiles essentielles.

Propranolol

Selon diverses études, le propranolol peut favoriser le ralentissement d’un hémangiome en croissance chez l’enfant ainsi que sa régression (5). Il s’agit d’un bêtabloquant utilisé habituellement dans le traitement des arythmies cardiaques et des hypertensions. Son usage s’est toutefois révélé moins dangereux que celui des corticostéroïdes et des anticancéreux pour soigner un hémangiome chez l’enfant. Le dosage suggéré dans ces études est de 1.5 à 2 mg par kilo par jour pour une durée de 6 à 8 mois. (6)

Interventions médicales

Parmi toutes les interventions médicales utilisées pour la prise en charge des angiomes, il y a notamment la cryothérapie et la cautérisation. La première, d’une part, consiste à congeler à l’aide de l’azote liquide la zone à traiter, puis à la retirer. La seconde, d’autre part, a recours au courant électrique pour détruire l’angiome. Ces techniques sont souvent employées pour prendre en charge des cas superficiels.

Certaines études avancent, en outre, l’efficacité du recours au laser pour certaines formes telles que les angiomes stellaires, rubis et plans (7).

Pour les angiomes dus à une pathologie, leur prise en charge doit commencer par le traitement de celle-ci. Il en est le cas des formes stellaires dues à une cirrhose. Le traitement de cette maladie peut suffire à les faire disparaître entièrement.

Références

(1) « Dossier : La Synergie de référence pour atténuer un Angiome.», Compagnie des Sens.
(2) Bozec V. « Comment Traiter Naturellement un Angiome Rubis avec les huiles essentielles.» Mon aromathérapie bio. 2017.
(3) De la Charie T. et al. « Se soigner par les huiles essentielles : pourquoi et comment ça marche ? » Ed du Rocher. 2019.
(4) De la Charie T. et al. « Dossier : Comment utiliser les huiles essentielles pour atténuer un angiome.» Dermatologie et huile essentielle – Compagnie des sens.
(5) Léauté-Labrèze C. et al. « Propranolol for severe hemangiomas of infancy.» N engl J Med. 2008.
(6) Drolet BA, et al. « Initiation and use of propranolol for infantile hemangioma : report of a consensus conference.» Pediatrics, 2013.
(7) Ozyurt K. et al. « Traitement des lésions vasculaires cutanées superficielles: Expérience avec le laser Nd: YAG à 1064 nm longuement pulsé », Scientific World Journal, 2012.