Angiome

Présentation de l’angiome

Angiome, une anomalie vasculaire se présentant sous forme de couleur rouge à bleutée sur la surface de la peau
Angiome, une anomalie vasculaire se présentant sous forme de couleur rouge à bleutée sur la surface de la peau

L’angiome désigne une anomalie vasculaire superficielle due à une dilatation anormale des vaisseaux de la circulation sanguine ou lymphatique. Il se manifeste en général par l’apparition sur la peau d’une lésion de couleur rouge, violet ou bleuté pouvant se présenter sous différents aspects. Il peut, cependant, aussi toucher des organes et tissus internes dont le cerveau, le foie ou encore les voies digestives. Sa cause est encore inconnue tandis que sa progression varie d’un cas à un autre.

Fortement hétérogène, cette affection peut dans certaines de ses formes être sans gravité n’engendrant alors que des problèmes d’ordre esthétique. Dans d’autres, elle peut entrainer des gênes ou des encombrements. Parfois, elle est associée à des pathologies pouvant même être dangereuses.

Pour ce qui est en outre de sa prévalence, cette anomalie vasculaire peut affecter à tout âge. Les hémangiomes en particulier, des angiomes dus à une multiplication anormale des cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux, sont très fréquents chez les prématurés et les nourrissons, touchant plus de 5% d’entre ceux de la race caucasienne.

Causes de l’angiome

Les angiomes s’expliquent soit par une prolifération anormale des cellules des vaisseaux soit par une malformation mais la véritable cause reste encore inconnue. Certains facteurs sont cependant suspectés comme pouvant favoriser leur survenue. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

– Immaturité des vaisseaux chez les nourrissons ;
– Malformation congénitale des vaisseaux ;
– Grossesse chez la femme ;
– Alcoolisme de la mère durant sa grossesse ;
– Survenue d’une éclampsie chez la mère lors de sa grossesse ;
– Prématurité ;
– Certaines pathologies notamment cirrhose, insuffisance hépatique ainsi que les maladies touchant l’appareil digestif ;
– Chimiothérapie et radiothérapie ;
– Utilisation de cortisones ;
– Mauvaise hygiène de vie dont dépendance à l’alcool, tabac et café, consommation d’épice ;
– Hérédité, tel est le cas des angiomes caverneux aussi appelés cavernomes cérébraux qui affectent le cerveau ;
– Peau claire ;
– Exposition au soleil ;
– Vieillissement de la peau ;
– Stress.

Manifestations de l’angiome

Les manifestations de l'angiome se diffèrent en fonction de son type, bouton, tache, en étoile, en relief, ...
Les manifestations de l’angiome se diffèrent en fonction de son type, bouton, tache, en étoile, en relief, …

Il existe différents types d’angiome qui peut chacun se manifester de façon différente.

– Bouton de la taille d’une tête d’aiguille à quelques millimètres de couleur rouge dans les cas d’angiomes rubis ou cerises ;
– Tache rouge lors des angiomes plans également appelé taches de vin. Si la lésion est localisée au niveau d’une zone innervée par le nerf ophtalmique, il s’agit dans le quart des cas d’un syndrome Sturge-Weber-Krabbe. Ce dernier peut être à l’origine de diverses perturbations oculaire et neurologique dont un glaucome ;
– Lésion en relief au bordure bien délimité de couleur rouge, violet ou bleuté en cas d’hémangiome ;
– Lésion en étoile souvent de couleur rouge caractérise les angiomes stellaires ;
Hémorragie cérébrale ou convulsion peut être le signe d’un cavernome cérébral. Il peut cependant être asymptomatique ;
– Plaque infiltrée de couleur rouge pouvant être douloureuse et recouverte de papules lors d’un angioblastome de Nakagawa ou angiome en touffe. Cette forme tend continuellement à s’aggraver dans la majorité des cas, pouvant aller jusqu’à s’infiltrer sous la peau et conduire à la formation de sclérose dans les muscles ou les articulations.

Traitements de l’angiome

Certains traitements sont avancés comme pouvant être utilisés en cas d’angiomes.

– Pour les formes superficielles (1) telles que les angiomes stellaires, rubis et plans, certaines études avancent l’efficacité du recours au laser ;
– Dans les cas d’angiomes stellaires dus à une cirrhose, la prise en charge de cette maladie peut aider à les faire disparaître entièrement ;
– Selon une publication, l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne peut contribuer à limiter la prolifération anormale des cellules endothéliales. Cette action s’explique par la présence des cétones, l’italidione, que cette huile contient et qui possèdent une action fluidifiante sanguine (2) ;
– Une autre publication suggère l’huile essentielle de cyprès toujours vert en cas d’angiomes cerises. Cette huile possède à la fois des actions tonique et décongestionnante vasculaire. Elle contribue également à renforcer et protéger les vaisseaux (3) ;
– Selon d’autres études, le propanolol peut favoriser le ralentissement d’un hémangiome en croissance chez l’enfant ainsi que sa régression (4) ;
– La cryothérapie d’une part qui consiste à congeler à l’aide de l’azote liquide puis retirer l’angiome, et la cautérisation d’autre part qui a recours au courant électrique sont également d’autres techniques souvent employées pour prendre en charge des angiomes superficiels.

Références

(1) Ozyurt K. et al., « Traitement des lésions vasculaires cutanées superficielles: Expérience avec le laser Nd: YAG à 1064 nm longuement pulsé », Scientific World Journal , 2012.
(2) « La Synergie de Référence pour Atténuer un Angiome.», Compagnie des Sens.
(3) Bozec V., « Comment Traiter Naturellement un Angiome Rubis avec les Huiles Essentielles.», Mon aromathérapie bio., 2017.
(4) Drolet BA, et al., « Initiation and use of propranolol for infantile hemangioma : report of a consensus conference.», Pediatrics, 2013.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright