Traitements naturels de la balanite

En l’absence d’une prise en charge, la balanite peut se compliquer par la survenue d’autres pathologies. Les plus graves sont notamment le phimosis et le cancer. Un certain nombre de remèdes sont, à cet effet, connus comme pouvant être utilisés. Le traitement d’une inflammation du gland du pénis et/ou du prépuce varie, toutefois, en fonction de sa cause.

Adoption d’une bonne hygiène pour prévenir la balanite

balanite
L’adoption d’une bonne hygiène de vie peut aider à prévenir la balanite

Pour prévenir cette affection, il est fortement recommandé d’avoir quotidiennement une bonne hygiène du gland et du prépuce. L’utilisation de savon ou autres produits antiseptiques devra, toutefois, être limitée. Il est même conseillé de les remplacer par l’usage de savon neutre pour éviter une éventuelle irritation.

Le port de sous-vêtements est, par ailleurs, recommandé pour réduire le risque de frottements. Il faut, cependant, choisir à cet effet ceux qui ne sont pas faits en matières synthétiques. Le fait est que celles-ci peuvent favoriser la transpiration.

Évitement de tout contact avec des allergènes

Une inflammation du gland du pénis et/ou du prépuce peut être d’origine allergique. Tout usage ou contact avec des allergènes doit alors être évité afin de prévenir le déclenchement local d’une réaction allergique.

Parmi tous les allergènes possibles, il y a entre autres certaines matières des sous-vêtements, les linges, le latex d’un préservatif. Les produits parfumés appliqués localement peuvent aussi déclencher des réactions allergiques. Il en est le cas des déodorants, des détergents ou encore des diverses lotions ou crèmes corporelles.

Outre le contact direct, les allergènes peuvent aussi provenir des mains et parfois de la partenaire sexuelle.

Bonne habitude alimentaire pour éviter la balanite

L’adoption d’un régime alimentaire sain est conseillée pour éviter une inflammation du gland ou du prépuce. Ceci aide, en effet, à limiter la prolifération des Candidas albicans, et donc la survenue d’une candidose qui peut favoriser l’apparition d’une balanite. Telle mesure est particulièrement importante lors de la prise de certains médicaments, dont des antibiotiques. Les sujets diabétiques ainsi qu’en surpoids doivent également adopter une alimentation saine.

Parmi toutes les réformes alimentaires conseillées, il y a, entre autres, la réduction voire l’arrêt de la consommation de sucre. Outre son usage chez soi, certains aliments sont connus comme en contenant une quantité trop importante, néfaste à la santé. Tel est le cas des boissons industrielles comme les sodas, friandises, pâtisseries ou encore produits industrialisés.

À part le sucre, il faut aussi éviter les levures et les aliments fermentés. Tel est le cas des pains, du fromage ainsi que des boissons alcoolisées. La consommation de viande rouge doit aussi être réduite. Il en va de même du lait et des produits laitiers. La prise des diverses substances nocives à l’organisme, dont le tabac, le café et l’alcool, doit être arrêtée. Celles-ci affaiblissent, en effet, le système immunitaire et rendent l’organisme vulnérable face à la multiplication des Candidas albicans.

Prise en charge des pathologies en cause

Si l’inflammation du gland ou du prépuce est due à une pathologie, la prise en charge doit alors inclure le traitement de celle-ci.

Traitements d’une gale

Un certain nombre de remèdes naturels sont connus pour la prise en charge d’une gale. Une étude suggère, entre autres, l’application topique d’huile de neem obtenue des graines de margousier (Azadirachta indica) (1). Cette huile présente, en effet, des actions insecticides et antiparasitaires. Elle est également connue pour ses nombreux bienfaits en cas d’affections dermatologiques.

L’usage de l’huile essentielle de clou de girofle pour la prise en charge de cette affection est aussi avancé dans d’autres études (2). Son efficacité s’explique par sa teneur en eugénol, capable d’éliminer les sarcoptes des gales qui se sont infiltrés sous l’épiderme. Pour l’utiliser, il suffit de masser les zones affectées par l’huile essentielle diluée dans de l’huile végétale. Il faut ensuite laisser agir l’huile pendant près d’une heure, puis laver à l’eau tiède. Le traitement est à faire une fois par jour pendant 5 jours.

Traitements d’un lichen plan

En cas de balanite due à un lichen plan, certaines observations avancent l’efficacité d’un dérivé de la vitamine A, l’acitrétine (3). Le remède utilisé lors d’une étude (4) consistait à prendre pendant 3 mois 20 mg puis 30 mg par jour. Au bout du traitement, les lésions cutanées ont totalement guéri. Aucune récidive ne s’est non plus manifestée après que la prise de l’acitrétine soit réduite progressivement, puis arrêtée.

Certaines publications reconnaissent les actions bénéfiques de l’aloès (Aloe vera) pour traiter ce type d’affection cutanée. L’usage local d’un gel à base de cette plante a efficacement amélioré les symptômes chez les sujets observés. Un apaisement des douleurs a aussi été constaté. (5)

Traitements d’un herpès

Diverses études s’accordent sur l’efficacité de l’usage de l’aloès en cas d’herpès génital. Le traitement consiste en une application locale d’une crème renfermant de l’aloès à 0,5% pendant 5 jours. (6)

Un essai clinique affirme, aussi, les bienfaits d’un traitement à base de propolis pour apaiser les symptômes de cette maladie. Pour recourir à ce remède, appliquer sur les zones concernées une pommade à base de propolis 4 fois par jour. Le traitement doit être arrêté en cas de réaction allergique ou si aucune amélioration n’est visible après 10 jours. (7)

Références

(1) Deng Y, et al., «Activité acaricide de l’éther de pétrole de l’huile de margousier (Azadirachta indica) et de ses quatre fractions séparées par chromatographie sur colonne contre Sarcoptes scabiei var. larves de cuniculi in vitro », Exp Parasitol, Vol.130, 2012.
(2) Pasay C, et al., «Activité acaricide des composés à base d’eugénol contre les acariens de la gale.», PLoS One, Vol. 5, 2010.
(3) Pandhi R.K., et al., «Lichen Planus traité avec Acitretin.», Indian J. Dermatom. Venereol. Leprol 2000.
(4) Vazirnia A. et al. « Acitretin for the management of generalized cutaneous lichen planus.» Dermatol. Online J. 2014.
(5) Rajar UD et al. « Efficacy of aloe vera gel in the treatment of vulval lichen planus.» J Coll Physicians Surg Pak. 2008.
(6) Syed.TA et al. «Extrait d’Aloe vera 0,5% dans une crème hydrophile contre gel d’Aloe vera pour la gestion de l’herpès génital chez les mâles. Un placebo contrôlé, en double aveugle, étude comparative. » J Eur Acad Dermatol venereol, 1996.
(7) Vynograd N. et al. «Étude comparative avec contrôle placebo de l’efficacité de la propolis, l’Acyclovir dans le traitement de l’herpès génital.» Phytomed. 2000.

error: Contenu protégé sous copyright