Cholestérol

Présentation du cholestérol

Le cholestérol est un lipide indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, jouant des rôles essentiels au niveau des membranes cellulaires et constituant un précurseur dans la formation d’autres molécules dont les hormones stéroïdiens, l’ubiquinone et la vitamine D3. Il peut être d’origine exogène, provenant de l’alimentation ou endogène, secrété essentiellement par le foie et l’intestin.

Cholestérol
Cholestérol : lipide essentiel au bon fonctionnement de l’organisme

Son acheminement dans tout le corps se fait par voie sanguine et est assuré par des protéines, les lipoprotéines.

– les HDL ou High Density Lipoproteins qui sont des lipoprotéines de haute densité. Leur rôle est de ramener le cholestérol en excès au niveau des tissus vers le foie pour être éliminé ;
– les LDL ou Low Density Lipoproteins qui sont des lipoprotéines de basse densité. Ils assurent le transport du cholestérol depuis les lieux de synthèse vers les autres cellules du corps. À un taux trop élevé, ces lipoprotéines laissent des dépôts de substances grasses, formant des plaques d’athérome, dans les artères. Ce qui peut alors être à l’origine d’une éventuelle maladie cardiovasculaire.
– les chylomicrons qui transportent les molécules de lipide synthétisés au niveau de l’intestin vers les autres tissus de l’organisme.

De ce fait, ce n’est pas le cholestérol en soi qui est mauvais pour l’organisme et constituant une pathologie, mais tout excès du taux de cholestérol sanguin pouvant entrainer la formation de plaques d’athérome.

Causes du cholestérol

Nombreuses peuvent être les causes d’une hypercholestérolémie sanguin.
– l’héritage génétique ;
– l’obésité ;
– le diabète ;
– une alimentation carnée ou riche en gras ;
– le tabagisme et l’alcoolisme ;
– la prise de contraceptifs oraux ;
– la sédentarité ;
– l’âge ;
– le stress et autres troubles psychologiques ;
– autres anomalies telles qu’une déficience hépatique, une hypothyroïdie, une insuffisance rénale.

Manifestations du cholestérol

Une hypercholestérolémie peut être asymptomatique et passer inaperçu pendant un certains temps. Ce sont surtout ses complications qui sont les plus dangereuses.

– apparition d’un gérontoxon (auréole jaunâtre) autour de la cornée lorsque le taux dépasse un certain seuil ;
– apparition d’un xanthelasma (plaque nacrée) sur la peau ;
– athérosclérose dû au durcissement du parois artériel secondaire à l’athérome ;
– autres maladies cardiovasculaires.

Traitements du cholestérol

Traiter un cas de cholestérolémie élevé relève avant tout d’une bonne hygiène de vie.

– Diverses études s’accordent sur les bienfaits de la pratique régulière d’exercice physique. Les sports d’endurance, notamment la marche et le vélo, permettraient de diminuer le taux de ces lipides et de contribuer à l’élimination des excès (1).
– Un régime adapté, notamment pauvre en gras, permet d’éviter l’élévation de la cholestérolémie et le taux de LDL (2).
– Des études ont montré que le policosanol contenu dans la canne à sucre réduirait le taux synthétisé par le foie et aurait également une action antiathéromateuse (3).
– Les noix et les fibres solubles des fruits, de l’orge et du flocon d’avoine sont également efficaces.
– D’autres études confirment que la cannelle et le psyllium permettraient de réduire significativement le taux de ces lipides dans le sang (4).
– Une molécule efficace à utiliser en complément à l’alimentation en cas d’hypercholestérolémie est la berbérine. Diverses études scientifiques, dont l’une des plus notables est celle-ci, ont parlé de sa capacité à réduire le niveau de cholestérol total et le taux de LDL. Dans cet essai clinique une baisse allant de 18 à 29 % (cholestérol total) et de 20 à 25 % (LDL) a été remarqué chez les sujets testés. (5)

Références :

(1) Kodama S, Tanaka S, SaitoK, Shu M et als., « Effect of aerobic exercise training on serum levels of high-density lipoprotein cholesterol : A meta-analysis.», Arch Intern Med. 2007 ; 167:999-1008.
(2) Faure E., « Le bon et le mauvais cholestérol. », Caducee.
(3) « Lutte contre le cholestérol LDL : le Policosanol », Planticinal, La Vie Naturelle.
(4) Dossier : « Diminuer le cholestérol sans médicament ?», Nutrition Santé, Août 2014.
(5) Kong W, Wei J, Abidi P et al. « Berberine is a novel cholesterol-lowering drug working through a unique mechanism distinct from statins », Nature Medicine, Décembre 2004, vol.10, no 12, 1344-51.

(Pas encore de vote)
Loading...
error: Contenu protégé sous copyright