Maladie de Crohn

Présentation de la maladie de Crohn

Maladie de Crohn, pathologie inflammatoire affectant tout segment du tube digestif
Maladie de Crohn, pathologie inflammatoire affectant tout segment du tube digestif

Décrite par Burril Crohn dans le début des années 30, la maladie de Crohn est une pathologie inflammatoire qui peut affecter tout segment du tube digestif. Elle peut également toucher d’autres parties du corps dont notamment les articulations et la peau. Mais fréquemment, l’inflammation se localise au niveau de l’iléon, la dernière portion de l’intestin grêle qui est reliée par la suite au cæcum et au côlon.

Cette affection est chronique, pouvant durer plusieurs semaines voire des mois. Elle se manifeste, en outre, par l’alternance de périodes de crise et de rémission.

Pour ce qui est de sa prévalence, il semble que la pathologie peut concerner aussi bien les hommes que la femme, à n’importe quel âge.

Causes de la maladie de Crohn

La véritable cause de la pathologie de Crohn n’est pas encore connue mais certains facteurs sont souvent suspectés comme pouvant en être à son origine ou la favoriser. Parmi ces facteurs, il y a entre autres :

– Prédisposition génétique. Le risque de la survenue de la maladie chez des enfants de sujets atteints est de 10 voire 20 fois plus élevé que chez d’autres ;
– Mauvaise hygiène alimentaire dont notamment une alimentation riche en gras et en sucre.
– Une forte consommation de viande est également avancée comme favorisant l’apparition de la maladie. Ceci serait due à l’augmentation du ratio oméga-6/oméga-3 ;
– Mode de vie moderne notamment prépondérance de la consommation de produits alimentaires transformés au dépens de celle de produits naturels et biologiques. L’immunité se voit alors affaiblie et les autres fonctionnements normaux de l’organisme perturbés. Ce qui explique pourquoi cette maladie et également celles dites auto-immunes sont plus fréquentes dans les pays du nord et maintenant en Asie ;
– Modification du microbiote intestinal, c’est-à-dire de la composition des micro-organismes qui colonisent l’intestin mais aussi tout le tube digestif ;
Contraceptifs oraux ;
– Tabagisme, avec une éventuelle exacerbation des symptômes ;
– Infection virale ou bactérienne ;
– Stress ;
– Choc émotionnel.

Manifestations de la maladie de Crohn

Manifestations de la maladie de Crohn : douleurs ou crampes abdominales, diarrhée après le repas, dysphagie, nausée, ...
Manifestations de la maladie de Crohn : douleurs ou crampes abdominales, diarrhée après le repas, dysphagie, nausée, …

Certains symptômes sont évocateurs de cette maladie inflammatoire chronique de Crohn.

Douleurs ou crampes abdominales lors des périodes de crise ;
Diarrhée surtout après avoir mangé ;
– Difficulté à avaler (dysphagie) avec d’éventuelles douleurs à la déglutition si l’inflammation est localisée dans un segment supérieur du tube digestif ;
– Nausée ;
– Vomissements ;
– Amaigrissement ;
Fatigue ;
– Aphtes avec récidives dans la bouche ;
– Érythèmes sur la peau ;
– Atteintes des articulations, des reins, des yeux ;
– Risque de thrombose ;
– Inflammation du pancréas.

En l’absence de traitement, la pathologie de Crohn peut se compliquer par une sténose (rétrécissement) voire une occlusion intestinale due à un épaississement des parois de l’iléon secondaire aux conséquences de l’inflammation chronique de l’intestin (gonflement et cicatrices notamment). Des risques de perforation intestinale, d’hémorragie et de dilatation du côlon (colectasie) sont aussi à craindre.

Traitements de la maladie de Crohn

La véritable cause de la maladie étant encore inconnue, la plupart des traitements consistent dès lors à apaiser l’inflammation lors des épisodes de crises et de prolonger le plus longtemps possible les épisodes de rémission.

– De nombreuses études s’accordent sur l’importance d’arrêter la prise de tout produit qui peut favoriser la maladie dont notamment le tabac (1). L’alcool, les épices et les aliments gras et trop sucrés devront aussi être mis de côté ;
– Selon une observation scientifique menée sur des sujets sédentaires souffrant de la pathologie de Crohn, la pratique régulière d’exercices physiques peut contribuer à réduire l’intensité de l’inflammation (2) ;
– D’après certaines études, les aliments riches en fibres tels que fruits, légumes, céréales, doivent être proscrits de l’alimentation lors des épisodes de crises car peuvent amplifier certains symptômes dont notamment les diarrhées et les douleurs abdominales. Lors des épisodes de rémission, à l’inverse, ces aliments sont à réintégrer dans le régime qui doit être sain et très varié pour éviter toute carence (3) ;
– Une récente étude de faible envergure a montré par ailleurs l’efficacité de l’utilisation d’extraits d’absinthe (Artemisia absinthium) comme traitement complémentaire de la pathologie de Crohn. Selon les mêmes chercheurs, cette plante peut permettre de réduire le taux de la substance (la TNF-alpha) à l’origine de l’aggravation de l’inflammation chez les sujets affectés par cette maladie. (4)

Références

(1) Johnson GJ, Cosnes J, Mansfield JC, « Review article: smoking cessation as primary therapy to modify the course of Crohn’s disease », Aliment Pharmacol Ther, vol. 21, no 8,‎ 2005, p. 921-31.
(2) Juan José García, Elena Bote, Maria D. Hinchado et Eduardo Ortega, « A single session of intense exercise improves the inflammatory response in healthy sedentary women », Journal of Physiology and Biochemistry, vol. 67, no 1,‎ 9 octobre 2010, p. 87–94
(3) Maladie de Crohn, Les MICI, Le Moniteur des Pharmacies, cahier II du numéro 2797, 10 octobre 2009, Comment traiter les MICI ?
(4) Omer B, Krebs S, Omer H, Noor TO., « Steroid-sparing effect of wormwood (Artemisia absinthium) in Crohn’s disease: a double-blind placebo-controlled study.», Phytomedicine. 2007 Feb;14(2-3):87-95. Epub 2007 Jan 19.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright