Allergie

Présentation de l’allergie

Allergie
Allergie : réponse pathologique et excessive du système immunitaire face à un allergène

L’allergie est une réponse pathologique et excessive du système immunitaire face à une substance étrangère normalement sans danger. L’organisme produit alors des anticorps spécifiques à ces antigènes et déclenche une réaction d’hypersensibilité. Celle-ci peut se présenter de différentes façons suivant principalement l’allergène. Elle peut aller à de simples signes locaux à des manifestations généralisées. La plus grave d’entre celles-ci est notamment l’œdème de Quincke, qui peut même être fatal sans une prise en charge rapide.

Le nombre de personnes affectées par cette affection ne cesse de croître depuis les quelques dernières décennies. Ce sont surtout les pays du nord qui en regroupent la majorité. Selon les prévisions statistiques, plus de 50% des populations de cette partie du monde en seraient même affectées en 2025. Les nombreux changements environnementaux et dans les habitudes alimentaires semblent expliquer particulièrement cette hausse inquiétante de la prévalence de cette maladie.

Causes de l’allergie

La véritable origine des allergies n’est pas encore très bien comprise. Certains facteurs sont toutefois connus comme pouvant favoriser leur survenue chez certaines personnes.

– Les prédispositions génétiques qui constituent la cause la plus fréquente de cette affection. Ce facteur est souvent la cause d’une atopie, c’est-à-dire rendant une personne favorable au développement simultané de plusieurs allergies ;
– Le contact fréquent avec des allergènes ;
– La modification de la flore intestinale due à une mauvaise hygiène alimentaire. C’est ce qui se produit notamment en cas de régime riche en gras, en sucre et en produits industrialisés ;
– La pollution telle que rencontrée dans les grandes villes ;
– L’exposition aux fumées de tabac notamment durant l’enfance ;
– La hausse de la sensibilité due à un faible développement du système immunitaire. Ceci serait dû à une exposition insuffisante aux agents pathogènes durant l’enfance. La modification du mode de vie avec un environnement plus propre et l’utilisation abusive d’antiseptique en constituent les principales causes.

Par ailleurs, une personne allergique à un allergène constitue un terrain favorable à d’autres formes d’allergies.

Il existe, en outre, différents types d’allergène dont les plus souvent rencontrés sont notamment :

– Les allergènes aériens tels que les pollens, les acariens, le squame retrouvés dans les poils des animaux ;
– Les allergènes alimentaires, dont les noix, les poissons, le lait, les œufs, le soja, le blé ;
– Les piqûres d’insectes ;
– Certains médicaments ;
– Le latex ;
– Certains métaux.

Il existe, en outre, des cas d’allergènes dits croisés. Avec la pollution, entre autres, le pollen peut absorber d’autres allergènes contenus dans l’atmosphère et devenir alors plus allergénique qu’avant. Il en va de même pour les produits alimentaires industrialisés.

Manifestations de l’allergie

Au contact d’un allergène, l’hypersensibilité du sujet peut se présenter de quatre façons :

Immédiate, la plus fréquente. C’est le cas notamment des allergies alimentaires, respiratoires ou celles causées par des venins d’insectes.
Retardée, pouvant aller jusqu’à 72 heures après le contact avec l’allergène. C’est notamment le cas des allergies de contact ;
Cytolytique ou cytotoxique, où les anticorps vont jusqu’à détruire les cellules sur lesquelles se sont fixés les allergènes. C’est ce qui se produit en cas d’incompatibilité de transfusion sanguine ou fœto-maternelle, ou de maladie auto-immune.
Perturbation du complexe auto-immun. En réaction à l’antigène, la défense immunitaire produit un excès d’anticorps et déclenche une réaction inflammatoire en conséquence. Ce qui peut conduire à des lésions tissulaires et à des vascularites similaires à celles du phénomène d’Arthus.

Pour ce qui est des réactions allergiques, elles peuvent se manifester de différentes manières :

– Une rhinite allergique persistante ou intermittente avec éternuements et nez bouché lors d’une allergie respiratoire. Une crise d’asthme avec sensation d’étouffement et sifflement peut aussi survenir. Un prurit et une rougeur des yeux se produisent en cas d’atteinte oculaire.
– Des diarrhées ou un mal de ventre, une crise d’asthme, l’apparition d’eczéma ou d’urticaire sur la peau en cas d’allergie alimentaire. Dans les cas les plus graves, il se produit un choc anaphylactique.
– Des eczémas, des urticaires, voire un œdème de Quincke lors des allergies de contact.
– Une réaction locale ou généralisée suivant le cas lors d’une intolérance aux venins d’insectes.

Les méthodes naturelles pour traiter l’allergie sont présentées ici.