Asbestose

Présentation de l’asbestose

Asbestose, maladie pulmonaire due à l'exposition à l'amiante
Asbestose, maladie pulmonaire due à l’exposition à l’amiante

L’asbestose ou amiantose est une pneumoconiose, c’est-à-dire une maladie pulmonaire due à l’exposition à une substance toxique, l’amiante également connue sous le nom d’asbeste. Il s’agit d’un type de silicate fibreux et très résistant utilisé notamment dans le domaine de l’industrie et du bâtiment, pouvant être retrouvé dans divers produits tels que ciment, plâtre, mastic, certains adhésifs. L’inhalation fréquente des fibres de ce minéral peut provoquer à terme des lésions au niveau des alvéoles pulmonaires ainsi qu’une transformation grandissante et irréversible du parenchyme en tissus fibreux, l’une des principales caractéristiques de cette maladie.

Le risque de développer l’amiantose augmente avec la durée et la fréquence de l’exposition à ce minéral toxique. Une exposition de 10 ans présente environ 10% de risque de contracter cette affection tandis qu’une exposition pendant plus de 40 ans va conduire à cette maladie dans plus de 85% des cas. Elle ne se manifestera, toutefois, qu’une dizaine d’années après en moyenne mais chez les fumeurs, elle peut survenir beaucoup plus tôt.

Causes de l’asbestose

La contraction de cette pneumoconiose s’explique principalement par des expositions fréquentes, longues et importantes à l’amiante. Différents facteurs peuvent, à cet effet, être à l’origine d’une telle exposition. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

– Certaines professions telles que celles du bâtiment, des industries navale et automobile, de la mine dont particulièrement celles des mines d’amiante. Le contact avec l’amiante est en effet encore élevé dans ces secteurs ;
– Fréquentation de personnes souvent exposées à ce minéral. Il en est le cas des familles des travailleurs des secteurs d’activité à risque ;
– Habitants des logements situés à proximité d’un gisement ;
– Usagers d’eau potable circulant dans des tuyaux faits en ciment-amiante ;
– Usagers d’eau provenant d’une rivière qui passe près d’une carrière ou une usine d’amiante ;
– Consommation de plantes ayant poussé sur un sol contaminé par le minéral toxique.

Signes de l’asbestose

Signes de l'asbestose : dyspnée, essoufflement, asthénie, respiration râlante, insuffisance respiratoire, ...
Signes de l’asbestose : dyspnée, essoufflement, asthénie, respiration râlante, insuffisance respiratoire, …

L’amiantose ne se manifeste en général que plus de 10 ans après les expositions à risque à l’asbeste. Parmi ses signes, il y a entre autres :

Dyspnée qui va s’aggraver avec le temps. La capacité pulmonaire se trouve, en effet, largement réduite suite au remplacement du parenchyme normal en tissus fibreux secondaire aux lésions engendrées par les fibres d’amiante. Ce qui est à l’origine des difficultés respiratoires caractéristiques principales de cette pathologie ;
Essoufflement important lors de la pratique d’activités physiques au départ, puis même au moindre effort ;
Asthénie importante due à la baisse du volume d’oxygène parvenant dans les diverses parties de l’organisme ;
– Respiration râlante due au durcissement du parenchyme pulmonaire ;
– Toux sèches qui tendent à devenir chroniques avec le temps. En cas d’expectorations, elles ne surviennent en général que le matin ;
Douleurs de type serrement ressenties au niveau de la poitrine ;
– Hippocratisme digital caractérisé par une augmentation de volume de l’extrémité des doigts ;
Insuffisance respiratoire et cardiaque lorsque la maladie atteint une phase avancée.

Traitements de l’asbestose

Les lésions pulmonaires engendrées par l’amiantose sont irréversibles et tendent à progresser avec le temps. Aucun traitement curatif n’est cependant encore découvert, seule la prévention et la prise en charge des symptômes variant alors selon la stade de la maladie sont préconisées.

La meilleure prévention contre ce type de pneumoconiose est l’évitement de l’exposition fréquente à l’amiante. L’usage de ce minéral a été, en effet, interdite depuis déjà quelques décennies dans certains pays notamment européens et remplacée par d’autres matériaux dont le fibre de verre. Il reste encore cependant très utilisé dans d’autres pays ;
– Diverses études reconnaissent les bienfaits d’un sevrage tabagique dès l’apparition des premiers symptômes de l’amiantose. Fumer est en effet reconnu comme étant l’un des principaux facteurs qui peuvent accélérer la progression de cette maladie et en aggraver les symptômes. L’arrêt du tabagisme permet, également, en outre d’éviter la complication des lésions vers la survenue d’un cancer du poumon (1) ;
– Certaines publications mettent en évidence la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour éviter la contraction d’une infection des voies respiratoires qui risque d’aggraver la maladie. La vaccination contre les différentes pneumopathies est alors conseillée à cet effet (2) ;
– L’oxygénothérapie est avancée dans certaines études comme pouvant améliorer la capacité pulmonaire et à ralentir la progression de la maladie vers une insuffisance cardiaque (3) ;
– Suivre des programmes d’exercice respiratoire et d’activités physiques adaptées à chaque cas peut également être bénéfique pour favoriser l’endurance à l’effort ;
– Dans les cas les plus avancés, seul le greffe de poumons peut éviter la mort du patient.

Références

(1) Hadjiladis D., « Asbestosis.», Medical Encyc,opedia, MedlinePlus.
(2) Asbestosis, Conditions, NHS Choices, Aug.2017
(3) Qu’est ce que la fibrose pulmonaire. Assoc Fibrose Pulmonaire.

error: Contenu protégé sous copyright