Toux

Définition de la toux

La toux, mécanisme permettant à l'organisme d'évacuer les corps qui encombrent les voies respiratoires
La toux, mécanisme permettant à l’organisme d’évacuer les corps qui encombrent les voies respiratoires

La toux est un mécanisme permettant à l’organisme de se libérer des corps ou des mucus qui peuvent encombrer les voies respiratoires. Elle se manifeste par une expiration soudaine, associée à un son glottique, qui va permettre d’expulser les substances encombrantes jusqu’à une vitesse de plus de 200 mètres par seconde. En général, il s’agit d’un mouvement réflexe, mais elle peut également être volontaire, provoquée par le sujet.

Ce symptôme constitue plus de 5 % des motifs de consultation d’un médecin généraliste depuis un certain temps. Il touche, par ailleurs, chaque année plus de 20% de la population, tout âge confondu. Dans sa forme chronique, c’est-à-dire qui dure plus de 20 jours, il concerne environ 9% des adultes dont la majorité sont des femmes.

Causes de la toux

Différents facteurs peuvent conduire une personne à tousser. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

– Diverses pathologies et infections telles que la tuberculose, des infections des bronches, une bronchite, rhinite, rhume, grippe, rougeole, coqueluche, insuffisance cardiaque ;
– Certaines réactions allergiques suite au contact d’une substance allergène, telle qu’en présence de pollens, d’acariens, après la prise d’un piment. Il en est aussi le cas lors d’une crise d’asthme ;
– Suite à un reflux gastrique. Le contenu acide de l’estomac peut, en effet, conduire à une irritation de l’œsophage conduisant le sujet à tousser ;
– En cas de prise de certains médicaments dont des anti-hypertenseurs, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta bloquant, contraceptifs oraux chez une femme de 35 ans et plus ;
– Réaction exagérée des voies respiratoires face à des stimulus qui sont d’habitude inoffensifs ;
– Inhalation de substances irritantes comme de la fumée, un parfum, un solvant, pollution ;
– Étouffement ou passage accidentel d’un corps étranger dans les voies respiratoires, tel que lors de la déglutition d’un aliment, d’un boisson ;
– Après une noyade, le sujet tousse afin d’expulser l’eau qui a pu pénétrer dans ses voies aériennes ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment le tabagisme.

Symptômes de la toux

Symptômes de la toux :  aiguë ou chronique, sèche ou grasse, accompagnée ou non d'autres signes comme fièvre, mal de gorge, écoulement nasal, ...
Symptômes de la toux : aiguë ou chronique, sèche ou grasse, accompagnée ou non d’autres signes comme fièvre, mal de gorge, écoulement nasal, …

Suivant le cas et la cause, une toux peut être :

– Aiguë lorsqu’elle dure quelques minutes à 20 jours tout au plus. C’est entre autre le cas lors d’un simple rhume ou suite à l’inhalation d’une substance irritante ;
– Chronique quand elle dure plus de 20 jours et sans qu’aucun signe d’amélioration ne survient ;

Elle pourrait, par ailleurs, être :

– Grasse lorsqu’elle est accompagnée d’importants crachats dus à une sécrétion abondante de mucus provenant des poumons. Il en est surtout le cas lors d’une infection des voies aériennes ;
– Sèche quand il n’y a aucune mucosité. Cette forme est en général due à une irritation.

Ce symptôme peut, en outre, être isolé ou se manifester avec d’autres signes selon son facteur causal. Parmi ces signes, il y a entre autres :

Fièvre plus ou moins importante selon la cause. Il peut également être une cause d’insomnie, de fatigabilité, d’altération de l’état général ;
– Écoulement nasal, mal de gorge, larmoiement notamment lors d’une maladie infectieuse des voies aériennes ;
– Manifestation uniquement matinale ou nocturne selon le cas ;
– Douleurs au niveau de la poitrine ou sensation d’oppression dans le thorax en cas d’atteintes des poumons ;
– Gonflement des ganglions telles qu’en cas d’infection comme la tuberculose ;
– Évolution de la forme sèche vers la forme grasse notamment lors d’une bronchite ;
– En quinte notamment en cas de coqueluche ;
– Ne survenant qu’à l’effort et accompagné d’une dyspnée au moment d’une crise chez un asthmatique.

Traitements naturels de la toux

La prise en charge de ce symptôme dépend avant tout de sa cause. Certains remèdes sont cependant connus pour leur efficacité à pouvoir le calmer. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

– Eucalyptus : Diverses études reconnaissent les bienfaits de l’usage d’eucalyptus ou de son huile essentielle en cas d’affection des voies aériennes conduisant le sujet à tousser et à expectorer tel qu’en cas de bronchite. Ceci s’explique par la cinéole que possède cette plante en abondance dans ses feuilles (1). Le traitement consiste à inhaler 3 fois par jour la vapeur d’une eau bouillante d’un quart de litre dans laquelle étaient versées 6 à 8 gouttes de l’huile essentielle ;
– Origan, réglisse et thym : Une publication avance l’efficacité de l’action combinée de l’origan, de la réglisse et du thym lors de la forme sèche du symptôme. Pour utiliser ce remède, il faut mélanger à parts égales le teinture de chaque plante, puis en prendre 5 fois par jour 20 gouttelettes avec de l’eau (2) ;
– Réglisse : Grâce à sa haute teneur en glycyrrhizine, la réglisse présente une propriété antivirale reconnue dans certaines études comme étant efficace en cas d’infection des voies respiratoires. Elle est par ailleurs également connue comme ayant des effets expectorants et apaisants qui peuvent aider à apaiser les divers symptômes causés par ce type d’affection. Le dosage prescrit pour le recours à ce remède est de 400 à 800 mg d’extraits secs après les repas principaux de la journée (3) ;
– Bonne hygiène de vie : Adopter une bonne hygiène de vie est conseillée pour favoriser la guérison. Pour cela, il est entre autres important de toujours bien s’hydrater pour rendre le mucus plus fluide. La chambre à coucher doit être, en outre, toujours bien aérée et ensoleillée. L’arrêt du tabac est en outre recommandé chez les fumeurs afin d’éviter d’aggraver la maladie, qui est à l’origine du symptôme.

Références

(1) Meister R, et al. Efficacité et tolérance de Myrtol normalisés dans le traitement à long terme de la bronchite chronique. Une étude à double insu et contrôlée par placebo. Enquêteurs de groupe d’étude. Arzneimittelforschung 1999 avr.
(2) Encyclopédie des plantes médicinales, Larousse.
(3) Liu J, et al. « Herbes médicinales pour l’infection par le virus de l’hépatite C: revue systématique cochrane de l’hépatobiliaire sur les essais randomisés » Am J Gastroenterol. Mars 2003

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright